Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2011

Nouvelle Rome

Partout dans le monde, une certaine forme de mondialisation, financière en particulier, suscite des tensions.

Le nivellement imposé par la mondialisation du marché, la crise écosystémique mondiale, et l’utopie de l’universalité des cultures, produisent partout des impasses, des retours identitaires,  des replis sur soi, des communautarismes agressifs.

En Orient, faute de bonne gouvernance, de pluralisme, d'ouverture, mais aussi en raison d'une démographie irresponsable dans un monde plein comme un oeuf, les contradictions et paradoxes sont aggravés par la misère et les manipulations de ceux qui instrumentalisent la religion dans un objectif de conquête mondiale.

Penser global, agir local dit on ! 

Dans cet univers en déliquescence, quels Hommes, et la majuscule inclus  bien évidemment les femmes, porteront au sein de la vieille Europe l’étendard de la "nouvelle Rome"? Sur quelles institutions pourront-ils s'appuyer ?

Sauront-ils comprendre et intégrer dans leur projet de société nouvelle, la nostalgie d'un Etat fort, centralisé et d'une armée régulière, basée sur la conscription formatrice et éducative ?

La disparition de "l'Etat fort" entraîne inexorablement sa destruction et sa dissolution au sein d'une entité informe, destructrice de l'identité et de l’Etat nation, ce qui est l’objectif à peine déguisé d’un libéralisme prédateur voulant fabriquer un « Homme marchandise »,  privé de son énergie créatrice, robot producteur-consommateur, pollueur et destructeur de son environnement.    

La renaissance d’un Etat fort n’exclut pas une forme de fédéralisme, une « subsidiarité » qui n’est pas la décentralisation de l’autorité de l’Etat Nation, c’est juste la possibilité de faire au niveau régional ce que l’Etat central fait moins bien.

La reconquête passera nécessairement par la victoire politique et cette dernière par la conquête culturelle, voire cultuelle. Car la France et l'Europe, c’est encore et toujours l’alliance de ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas.

On appelle çà la laïcité !

A mon avis ceux qui veulent l'islamisation de la France et de l'Europe pour servir leur projet mondialiste feraient bien de préparer leurs valises.

Quand aux "envahisseurs", la singularité de leurs « pratiques » n’a pas de sens à notre époque et, compte tenu du contexte occidental dominant, il leur faudra se soumettre où se démettre. Dans l'hypothèse deux, ils retourneront très vite d'où ils viennent.

S’il le faut nous les pousserons un peu.

C'est vrai qu'ils auront le choix entre la soumission à nos lois, nos règles, nos codes et nos pratiques, la lutte ou la fuite.

Dans un cas comme dans l'autre, nous garderons la main !   

 

 

Commentaires

êtes-vous sûr, Monsieur Neri, de faire des analyses systémiques et non de la SYSTÉMATISATION qui, comme vous le savez est, en psychiatrie, une FIXATION et organisation d'un DÉLIRE autour d'un thème déterminé et permanent ? Le vôtre s'organise autour d'une PHOBIE (peur se rapportant, SANS RAISON, à un objet, une situation.... ) La vôtre s'aggrave au fur et à mesure de vos écrits que vous justifiez par des arguments fallacieux. L"hégémonie islamiste ? ! vous me faites presque rire, si vos propos n'étaient pas TRAGIQUES, car appelant la haine comme solution et non la TOLÉRANCE qui s'enrichit d'autres cultures. Vous fustigez tout ce qui ne répond pas à vos critères subjectifs et vous ne publiez guère les commentaires qui ne vous sont pas vraiment favorables. L'hégémonie est encore chrétienne ! pour preuve : tous les calendriers sont basés sur l'an zéro d' une hypothétique naissance d'un enfant- soi-disant-dieu, alors que d'autres civilisations sont bien plus anciennes ! Vos propos sont sales ! N'avez-vous donc aucune conscience pour traîner ainsi des personnes dans la fange de votre détestation ? en fait, je pense que vous n'avez pas de conscience du tout, encore moins de science, même si vous pensez "penseur" ! JOSI1939

Écrit par : josi | 14/01/2011

L'analyse systémique consiste à appréhender des faits, les rapprocher, les comparer...
Après bien évidemment chacun les interprète, conformément à ses représentations, en étant aussi "objectif" que possible
Rien à voir avec la détestation. Je ne vous déteste pas, même si je trouve que vous dites et probablement vivez, des "monstruosités"
Vous avez le droit de ne pas aimer ma prose,, çà ne me gène pas, vous n'êtes pas la seule et pourtant je vous laisse vous exprimer, vous et vos amis, cela permet d'apprécier vos arguments et la force de vos jugements de valeur.
Soyez donc un peu "tolérant(e) avec moi Josi 1939 et surtout ne blasphémez pas. Lisez ma prochaine chronique, vous allez vous mettre en colère ! Ah! Ah!

Écrit par : Francis NERI | 15/01/2011

@ Josi: Allez, passez votre chemin ! Pas la peine d'insister, j'effacerai vos insultes et vos délires

Écrit par : Francis NERI | 16/01/2011

Les commentaires sont fermés.