Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2011

Le défi

Bonjour,

Je vous livre, sans commentaire, celui de Bertrand à notre dernière note: Alsace, laïcité et Islam. j'ai simplement mis en gras les paragraphes qui pour moi sont particulièrement signifiants. Nous attendons avec impatience vos observations.

Amitiés

Francis NERI 

Francis, Hervé et Roger,

J’ai lu avec intérêt votre post du jour sur le blog de Francis. Vous espérez un sursaut « républicain » ou simplement une réaction de défense et de sauvegarde des valeurs de notre civilisation. Vous avez acquis la certitude que les prochaines campagnes électorales seront violentes et qu’une révolte va avoir lieu qui se transformera en guerre civile. Rien ne me semble si sur. Je crains plus une désaffection croissante pour la politique et une oligarchie de moins en moins légitimée par les urnes mais toujours plus totalitaire et complice de l’islamisme conquérant.

Qui milite aujourd’hui dans votre sens au sein de RR ou dans des partis politiques ? Qui a le courage de protester contre l’islamisation de l’Europe et l’abandon des valeurs de notre civilisation ? En Alsace je n’ai vu personne de moins de trente ans, voire de moins de quarante ans dans les réunions de RR ou de partis politiques prêts à s’engager dans ce sens… Cette absence de jeune est le reflet de notre société vieillissante, individualiste et hédoniste comme des dérives de notre culture pagano-chrétienne.

D’abord la civilisation pagano-chrétienne qui a été instaurée sournoisement par un évêque arien Eusèbe de Nicomédie à la mort de l’Empereur Constantin 1er en mai 337, promeut l’idéologie du salut individuel qui a conduit progressivement au fil des siècles à une philosophie sociale individualiste et hédoniste, contrairement à l’eschatologie judéo-araméenne qui conçoit de salut que collectif à travers la communauté, les actes de chacun ayant un impact sur le salut de tous. Ces deux modes de pensées s’affrontent et l’islam dérivé de la tradition judéo-nazaréenne a également une vision eschatologique communautaire : en dehors de l’umma, point de salut !

Avec un jeune de moins de trente ans sur trois sans emploi et 15 millions de retraités sur une population active potentielle de 26 Millions d’individus (mais réelle d’à peine 23 Millions !) auquel il faut ajouter maintenant presque 45% des 45-60 ans sans emploi ou en emploi précaire, vous comprendrez que la préoccupation majeure est le pouvoir d’achat lié à l’emploi ou la précarité de l’emploi. Quelles dispositions ont les plus de 45 ans pour la révolution ou une quelconque reconquête ? Bien trop attachées à leur maigre patrimoine, elles ne veulent surtout pas prendre de risque pour éviter d’en perdre une parcelle… Quant aux autres, lorsqu’ils ne se cramponnent pas à leurs privilèges, ils acceptent n’importe quelles conditions pour ne pas perdre leur poste et avantages acquis.

Donc pour descendre dans la rue et faire la « révolution » qui reste-t-il ? Les jeunes de banlieues issues de l’immigration ou immigrés sans emploi et sans avenir : la no-futur génération ? Pas d’espoir, pas d’avenir, pas de présent… Ils survivent par la violence et pour la violence, baignant dans la délinquance depuis leur enfance au point de n’avoir jamais eu d’autres repères et d’être né asociaux. Ils se sont affranchis de nos lois et ne comprennent même pas le fossé de désœuvrement qui les sépare du reste de la population. Face aux magistrats qui tentent d’appliquer un code pénal d’une extrême complexité, ils sont insensibles aux discours moralisateurs pour les faire rentrer dans le rang. Ils sont déjà en révolte, même s’ils sont la plupart du temps empêchés d’exprimer leur révolte dans la sphère publique. Et quels sont leurs revendications ? Ces jeunes de banlieues sont comme ceux de Tunisie et d’Egypte : frustrés par des images marketing qui les poussent à consommer alors qu’ils n’ont pas de ressources, ils sont seulement assoif d’une « liberté » de consommation qui est en réalité une envie boulimique d’acheter et pourrait se résumer à un accès illimité et libre à tous ces produits marketing que les média leur vendent en boucle sur leurs écrans de TV, d’ordinateur et d’Iphone ou de smartphone. Les trafics liés à l’économie parallèle dans les banlieues, sont naturellement la seule voie pour se donner les moyens de leurs rêves pré-formatés… Et en face à ces jeunes frustrés et sans avenir, quelle jeunesse militante avons-nous à opposer ? Quels sont ses jeunes « couillus » susceptibles de militer aujourd’hui par exemple à RR ? Endoctrinés par la déséducation nationale qui prône le multiculturalisme et la tolérance sociale, nie les différences ethniques et religieuses tout en rejetant le christianisme comme fondement de notre civilisation, nos jeunes préfèrent se réfugier dans un monde totalement virtuel, passant leur journée et leur nuit devant des consoles de jeu et s’abrutissant devant leurs écrans d’ordinateur ou de téléphone portable avec des échanges de messages en langage codé (mdr, xpldr, tkt…) sur des réseaux sociaux où ils étalent le vide de leur vie avec des centaines d’ «amis virtuels » voire de « frères virtuels »…

 

Pour qu’il y ait une guerre civile, il faut que deux parties de la population soient prêtes à en découdre. Si des fanatiques religieux tentent depuis le début des années 80 de recruter des adeptes dans nos banlieues pour faire la révolution islamique, le résultat est peu probant. Après l’échec des attentats terroristes des années 80-90, les islamistes ont choisi la voie de la colonisation démographique pour accéder au pouvoir sans violence mais dans les urnes en prenant le temps pour faire tomber le fruit quand il sera mur. Donc les religieux ne cherchent plus l’affrontement mais la cohabitation nécessaire à une bonne compromission de nos oligarques, le temps de devenir majoritaires et de s’en débarrasser, exactement comme au premiers temps de la conquête arabo-sarrasine de Syrie Palestine, de Perse et d’Egypte. ET ce que vous déplorez c’est d’assister à l’abandon progressif par nos politiques des valeurs de notre société occidentale ? Mais à Stuttgart qui s’opposait à la manifestation contre les persécutions des chrétiens d’orient en terre d’islam ? Des jeunes gauchistes verts et communistes radicaux.

Les hordes sauvages des banlieues comme au moyen âge défendent « leurs territoires », ces « territoires perdus de la république ». Il se décompose en plusieurs zones : celle où ces hordes sauvages vivent, celle où elles organisent leurs trafics qu’elles cherchent à agrandir, et enfin, les nouveaux territoires à conquérir. Actuellement la guerre des bandes fait rage pour le contrôle des territoires rentables pour l’expansion des trafics notamment dans les beaux quartiers des grandes villes comme Neuilly ou le 16ème à Paris. L’islam n’est présent dans l’univers de ces jeunes que comme un vague référent culturel machiste dans lequel la femme est « soumise ou pute ». Car la plupart des jeunes sauvages ne pratique pas et n’ont comme seule valeur que l’argent, sésame pour consommer « librement ». Ils sont en réalité comme nos jeunes de culture pagano-chrétienne qui ne sont plus ni croyant, ni pratiquant, mais lobotomisés par les modes et flash publicitaire. Demandez donc à l’un ou l’autre ce que représente les jours féries de la Pentecôte et de l’Ascension… Je doute qu’ils soient capables de vous répondre.

Votre vision de notre société se résume à une majorité silencieuse d’individus qui n’ont ni l’âge de faire la révolution, ni même l’envie de peur de perdre leur travail et le peu de bien qu’il possède. La précarité de l’emploi tient à la gorge la population active et le chômage ruine tout espoir de révolte dans l’autre. Un individu ne se révolte que quand il n’a plus rien à perdre : c’est l’énergie du désespoir !

Alors soyons objectif : l’oligarchie au pouvoir tant économique que politique, entretient cette situation depuis la fin des années 70 pour précisément pouvoir asservir le reste de la population. Et l’arme fatale est précisément l’immigration massive encouragée et volontairement incontrôlée, basée sur une supercherie démographique dérivée des conceptions malthusiennes mal comprises : le taux d’accroissement et de renouvellement des générations fait la force et la dynamique de l’économie de demain… Les démographes en tête desquels le redoutable Alfred SAUVY ont convaincus les politiques dans les années 70 de ces inepties et nous n’en finissons pas de payer pour ces immigrés vas nus pieds et bras cassés venus avec leurs pondeuses redresser notre taux de natalité pour en faire le premier de l’UE. Alors que la réalité est plus simple : l’automatisation, la robotisation, les télécommunications et l’informatique ont révolutionné les techniques de conception, de production, de gestion, de vente et de communication dans les années 80-90 avant que les délocalisations et la globalisation des échanges n’achèvent de détruire notre appareil productif. Le secteur secondaire qui représentait plus de 21% de la population active en 1981, représente aujourd’hui moins de 7% de cette même population et bon nombre d’industriels à l’image de PSA continuent d’annoncer des fermetures de sites après avoir délocalisé au début des années 2000 dans les ex-PECO ou en Asie…). L’emploi de masse dans les secteurs primaire et secondaire ayant disparu, le « déficit de naissances » des années 80-90 n’avaient nullement besoin d’être comblé ni compensé par l’arrivée massive d’une main d’œuvre sous qualifiée et encore moins par une immigration sociale sous couvert de regroupement familiale (autre énorme connerie du célèbre communiste Chirac !). Les emplois de demain et d’hier ayant disparu, je ne comprends pas pourquoi les portes sont grandes ouvertes aux immigrés, si ce n’est pour maintenir une pression à la baisse sur les salaires avec un corolaire absurde qui est alors le maintien d’un trop haut niveau de charges sociales puisque l’immigration de colonisation que nous vivons est essentiellement faite de profiteurs sociaux !

Les générations d’enfants analphabètes immigrés ont réussi à abaisser le niveau scolaire des jeunes Français et détruit le système éducatif national faisant fuir les vocations. Les grands pères immigrés dans les années 60-70 parlaient à peine le Français ; leurs pères savaient à peine lire et écrire et ne trouvaient déjà plus d’emploi depuis la fin des années 70 et ne vivent plus que des subsides de l’état providence socialiste ; alors les fils en échec scolaire se sont réfugiés dans les petits trafics avant de sombrer dans la délinquance ou le fanatisme religieux dans les années 90-2000. Que va faire la 4ème génération qui profite de la discrimination positive depuis 2004 ? Car le vrai scandale est précisément là : le comble du racisme et de l’intolérance, celui de la préférence apparente des minorités visibles incompétentes au détriment d’une jeunesse française capables et compétentes, sacrifiée sur l’autel de la repentance coloniale et de la peterisation de l’oligarchie qui nous gouverne. AU passage vous aurez remarqué la surreprésentation d’avocats et de personnels de l’éducation nationale parmi ces politiques… Et qui peut prétendre qu’en apprenant par cœur les codes de droit, on saura résoudre les problèmes notamment économiques…

Alors qui va faire se dresser contre les hordes sauvages de nos banlieues que les migrants d’Afrique subsaharienne et du Maghreb viennent grossir par centaines de mille chaque année ? Les retraités en déambulateur et chaise roulante ? Il n’y aura pas de guerre civile et la population se laisse cuire doucement mais surement pour finir à la sauce barbare comme cette grenouille plongée dans l’eau tiède que l’on amène lentement à ébullition… (l’eau pas la population !)

Et si une furieuse envie de vous révolter vous prenez, évitez de tout casser, car vous êtes solvables, vous et donc vraiment justiciable… Tandis que celui qui n’a pas d’argent peut tout casser et s’en tirera avec un rappel à la loi et des excuses à faire dans le bureau du juge. La CIVI sera alors chargée d’indemniser les pauvres victimes et comme se sont des assureurs, selon un barême négocié et minimisé… Le pretium doloris n’a aucune valeur en France (ou si peu…).

Cordialement,

Bertrand

 

 

 

Commentaires

Cette analyse est hélas, rigoureusement juste. Je la partage totalement. Je dis d'ailleurs la même chose dans mes billets.

Cependant, doit on se résoudre à assister impuissants, à la fin de notre civilisation ?

Il n'y aura effectivement pas de guerre civile. Mais la complicité de la classe politique avec les envahisseurs peut être enrayée efficacement. Nul besoin d'être très nombreux.
L'élimination de quelques dizaines de collabos devrait mettre dans la cervelle des autres la crainte salutaire. Cette crainte entrainerait alors un changement de politique.

Par contre il faut un minimum de savoir faire pour que ce soit efficace. Les collabos doivent se sentir réellement pris pour cible. Cela implique que les éliminations soient effectuées par vagues. Sinon la menace ne serait pas perçue. Les professionnels des métiers d'armes seraient les plus aptes et les plus efficaces. Pour les non professionnels, l'obstacle principal c'est la forte probabilité d'être arrêté avant l'acte et la quasi certitude après l'acte. Cet obstacle s'estomperait avec l'euphorie de l'effet d'entrainement, mais seulement après 4 ou 5 éliminations réussies dans un délai assez bref.

Écrit par : Charles DALGER | 17/06/2011

Bonjour,

Ayant lu ce commentaire en diagonal, pour y revenir plus tard, je suis malheureusement d'accord avec l'analyse de la situation de Bertrand. Membre de RR, j'ai passé des tracts à des enseignants du primaire en expliquant notre démarche, mais aucun ne m'a recontactée. Ils préfèrent tous faire chanter nos enfants en langue africaine, et se réjouir des cours du soir de turc ou arabe qui ont lieu au sein de leur école (républicaine...), pendant que des élèves issus de l'immigration finiront l'année de CP sans savoir lire.

Même les français on peut dire "éduqués" sont incapables de voir les signes du danger qui pourtant s'affichent au grand jour dans nos rues. Même les gens "éduqués" font l'amalgame entre le racisme et la mise en évidence des dangers de l'Islam. Ma nièce qui vient de terminer HEC ainsi que ses parents, ne me parlent pratiquement plus parce que j'ai osé pointer le problème, et dire que je ne voyais d'autre solution que de voter Marine Le Pen.
Politique de l'autruche? Peur? Certainement. On pense qu'habiter un quartier sans problème nous protégera... N'avait-on pas trouvé des vertus à Hitler, notamment celui de nous protéger du communisme?? J'habite une petite ville de Province et même ici les islamistes font du racolage dans l'indifférence générale... J'ai bien peur que le vote Front National soit le seul signe de mécontentement d'une frange de la population. En même temps, il faut garder courage, la France au cours de son histoire s'est parfois perdue, voire gravement compromise pour mieux renaître plus tard. Pour ne pas sombrer dans le pessimisme le plus délétère, il faut bien tenter quelque chose, et c'est ce que je fais modestement en me ralliant à RR. Espérons que d'autres nous rejoindrons, et que l'abattement ne nous gagnera pas tous!

Écrit par : Respectvaleurs | 17/06/2011

Cette guerre a déjà en effet commencé dans nos banlieues avant de véritablement devenir internationale ; car mondiale, elle l'est déjà dans tous les pays...

voir sur le site ce la « Clinique de l'Adoption ® » [1] "La 3° Guerre Mondiale" [2]



_______________
[1] www.cliniquedeladoption.eu
[2] http://epis-meles.sante.officelive.com/La_3_Mondiale.aspx

Écrit par : Pierre roggemans | 17/06/2011

@Bertrand
Remarquable analyse de l'état non pas pitoyable, car comment avoir pitié d'une nation qui s'est laissée aller à tomber dans un tel état, mais effarant de notre pays. la guerre civile en effet peut paraitre très peu probable, tant la grenouille se sent bien dans son eau tiède dont la température augmente si doucement qu'on n'a pas, vraiment pas envie de sortir du bain.Comme Christine Tasin le raconte avec le réel talent qui est le sien.
Seulement, sans faire de politique fiction, car l'Histoire est là pour nous démontrer que les situations apparemment stables peuvent basculer dans la violence à la suite d'une étincelle, un évènement totalement imprévisible que personne ne pouvait prévoir, il est dans le domaine du possible de voir dans les années qui viennent des soubresauts de la société venir nous secouer rudement.
prenons un exemple récent: quand les banlieues se sont enflammées, cela a été plus ou moins circonscrit, dans l'ensemble personne n'a vraiment réagi. Aujourd'hui, un élu vert, crie au secours et en appelle à l'intervention de l'Armée, rien que çà!
Malgré la chape de plomb de la censure médiatique qui empêche tout véritable débat sur la réalité islamique, les français ont, de façon confuse certes, mais bien établie conscience de l'incompatibilité de cette idéologie politique avec nos valeurs républicaines, pour faire court.
N'oublions pas non plus que si les dealers sont plus orientés pognon et objets de luxe, il y a un énorme travail souterrain fait par les islamistes de tout poil pour les récupérer et que ça marche de mieux en mieux.
Je vous rejoins tout à fait sur le point, en fait un point de stratégie, que les islamistes ont parfaitement conscience que ,non seulement l'emploi de la terreur n'est pas nécessaire, mais est plutôt contre-productive, en terme de djihad, pour arriver à leur objectif d'islamisation du monde démocratique car nous leur fournissons avec complaisance les armes pour y arriver. Mais bon, le goût de la gloire militaire est aussi très apprécié et très valorisant dans le monde islamiste
D'autre part, nous sommes en pleine crise économique et financière, l'Euro peut sinon exploser tout au moins être confronté à une crise grave dans les mois qui viennent voire les semaines.
A l'est, le monde arabo-musulman en pleine effervescence se prépare à intensifier sa guerre contre Israël. La reconnaissance annoncée d'un état palestinien ne sera pas non plus sans conséquences. Israël se prépare déjà à une troisième intifada.
L'Iran sur le point de posséder la bombe va entraîner un déséquilibre géopolitique tel que les pires options, jusqu'ici inimaginables, peuvent devenir possibles. La vision apocalyptique d'Ahmadinejad, même si elle ne fait pas l'unanimité en Iran est quand même bougrement inquiétante.
Un tel chaos extérieur, qui aura inévitablement des effets négatifs, à tout le moins, sur nos économies et donc sur le train de vie des français, peut être un facteur déclenchant d'une crise intérieure grave, et là la grenouille serait sensible à une brusque élévation de température.
On ne peut donc jurer de rien, sinon que beaucoup de nuages s'amoncellent à l'horizon, et qu'il faut être prêt à tout. Rien n'est joué et les islamistes sont encore loin de la victoire.
J'ai l'habitude de dire que la situation actuelle présente bien des similitudes avec celle de la France dans les années d'avant-guerre. 43 millions de pétainistes et pourtant un formidable sursaut grâce à la Résistance. Une centaine de gaullistes à Londres en juin 40,
Quatre ans plus tard, une armée de la France Libre, participe aux combats de la Libération.
De toutes façons, le choix est clair, soit on se complait dans le bain de la grenouille, soit on essaie de résister avec les moyens dont on dispose. Grâce au net, des réseaux se sont constitués, bien épars mais faisant circuler en permanence des informations non pipées par le discours médiatico-islamo-correct, et ce partout dans le monde! Je ne sais pas combien nous sommes, mais je suis sûr d'une chose c'est que notre nombre ne cesse de croître. Beaucoup de gens de tous horizons partagent nos craintes, y compris dans l'Administration... N'oublions pas que le NPA, par ses positions islamophiles, s'est même déconsidéré dans son propre camp. Certains Verts commencent aussi à se poser des questions...Bon, c'est loin d'être gagné mais c'est un signe.
Pour l'instant cette oligarchie islamophile se croit tout permis et flatte la croupe islamique croyant s'attirer les voix des musulmans. Même si ça marche, ce qu'ils ne savent pas c'est qu'en faisant ainsi, ils sont l'objet d'un mépris profond qui ferait d'eux les premières victimes d'une victoire islamique.
Votre analyse a le mérite de faire un portrait réaliste et cruel de notre société. Soit, mais vous semblez disposé à jeter l'éponge dès maintenant et là je ne suis pas d'accord avec vous. Retraité, mais pas encore en chaise roulante, j'espère avoir encore quelques années devant moi pour inlassablement continuer à diffuser notre message et témoigner de notre volonté de résistance. Mourir est de toute façon inéluctable, “en avoir peur est mourir deux fois”, disait quelqu'un dont j'ai oublié le nom, alors tant qu'à faire autant mourir debout!
Je reste quant à moi persuadé que les français sont capables de se retrouver mais hélas dans les pires moments de leur Histoire.
Bien cordialement à vous

Écrit par : kafirpride | 17/06/2011

Je suis désolé d'interrompre le consensus du fatalisme mais il y a un point que je ne partage pas dans l'analyse de Bertrand. Quelle est cette idée selon laquelle les djeunnes de banlieues seraient sans ressources, insolvables, et frustrés de ne pouvoir consommer ? Ces fameux djeunnes sont pétés de pognon, excusez-moi. Ce sont les gens qui travaillent honnêtement qui n'ont plus un rond !! Arrêtons de penser les émeutes de ces djeunnes comme des révoltes de la frustration: ces jeunes sont des aristocrates, des oligarques maffieux et souvent djihado-maffieux qui expriment les pleins pouvoirs que notre société de collabos leur a conférés. Leurs violences sont un signe de supériorité ; elles ne font qu'exprimer les immenses privilèges dont ils bénéficient. L'impunité, le fric de l'économie parallèle et de la protection sociale, les bobos, l'administration et la justice qui se prosternent devant eux... tu parles d'une misère !

Écrit par : Lecteur agacé | 23/06/2011

@lecteur agacé
Bonjour, mis à part les bobos bien connus qui ne veulent voir ces événements qu'au travers d'une loupe déformante, les causes ne ressortent que de de problèmes sociaux, ce qui est stupide car exonérant l'individu de toute responsabilité individuelle (réellement sociale dans ce cas!) plus un filtre, celui du "discours politico-islamo-correct qui bloque toute expression libre dans les médias et empêche ainsi les citoyens d'avoir accès à une information réellement objective. A force de multiplier les sujets tabous (n'oublions pas le sens initial du mot, qui entrainait aussi pour le transgresseur une peine pouvant aller jusqu'à la peine capitale...fin de l'aparté) on joue contre le peuple, sa liberté et on lui dénie le droit de penser librement. C'est ainsi que ces voyous deviennent des "victimes" et que la confusion s'installe!
Je vous signale car il faut agir l'existence d'une pétition fort intéressante en cours contre le laxisme de la justice vis-à-vis des récidivistes.
Les citoyens en ont de plus en plus ras-le-bol et il faut agir!
Quand une idéologie quelconque nous fait la guerre, il n'y a effectivement pas de place pour le fatalisme ou états d'âmes divers et variés!
http://www.petitions-institutpourlajustice.org/
Vous n'avez pas dû lire mon post car il ne me semble pas mais pas du tout avoir montré un fatalisme ou une quelconque résignation, je laisse ça à d'autres.
Bien à vous

Écrit par : kafirpride | 23/06/2011

@ kafirpride

Ben, en fait, je crois qu'on dit à peu près la même chose !...
J'attaque l'analyse de Bertrand, trop misérabiliste à mon goût sur le thème de la pauvreté, mais pas la vôtre.
Amitiés à tous.

Écrit par : Lecteur agacé mais fidèle | 23/06/2011

@tous et à toutes
J'apprend à l'instant que Geert Wilder a été relaxé!
une première victoire pour la liberté d'expression et un souffle nouveau pour la Resistance!
Champagne!
L'espoir est de retour...Rien n'est encore gagné! vigilance et détermination
Fraternellement à toutes et tous!!

Écrit par : kafirpride | 23/06/2011

Dégout , répugnance et pitiée , si vous en êtes arrivé à penser donc écrire vos odures c est bien grace aux blacks , Algériens , Marocains , ces tirailleurs qui on faient ce que vos parent non pas eus le courage de faire , libérer la France de l occupant et cela en compagnie des alliés , c est un manque de respect pour tout ces moprts au nom de la FRANCE

Écrit par : guetta | 09/08/2011

Lache mais en plus pas reonnaissant

Écrit par : guetta | 09/08/2011

guetta que pensez vous de la situation des Harkis et de leur descendance ?

Écrit par : Francis NERI | 09/08/2011

Les commentaires sont fermés.