Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2011

Vous avez dit « gauche » ?

Je reçois actuellement des courriels, de plus en plus nombreux de Suisse, de Belgique, du Canada et même des USA qui prennent part au débat et qui en ont bien compris l'enjeu.

Comme nous, ils craignent un retour insidieux au totalitarisme et à l'éthnicisme.

Comme nous ils constatent que la démocratie est pour certains un médicament impossible à prescrire à des peuples encore enfants (nous sommes un de ces peuples, n'en doutez pas) et qu'il vaut mieux revenir à des pouvoirs forts, capables d'imposer leur vision du monde.

L'avocat de Martine Brochen a dit cette chose extraordinaire démontrant à quel point il était loin des réalités et ses amis sur le chemin du totalitarisme.

Je disais avoir "ouvert une porte" et j'invitais mes amis blogueurs à s'y engouffrer et relayer, expliquer, débattre sur la nécessité de maintenir ouverts nos espaces de liberté, en particulier notre liberté d'opinion qui ne peut s'exercer sans liberté d'expression.

Comment croyez vous qu'il ait interprété cela ? Tout simplement comme l'expression de ma "haine" envers Martine Brochen.

Il trouvait cela "odieux" et "abject" tentant vainement, je l'espère, de démonter que j'étais un homme odieux, abject, islamophobe et ennemi de Martine Brochen.

Il m'a un instant regardé avec des yeux ronds, comme s'il contemplait l'innommable.

C'est à ce moment là que j'ai compris que s'en était fini de la gauche telle que nous la connaissons aujourd'hui." Ne m'appelez plus jamais gauche" Cette gauche est devenue l'ennemie du peuple.

Je comprends de mieux en mieux mon ami Jacques Philarcheim, un pur Marxiste qui dénonce avec insistance et courage la collusion entre une certaine mondialisation libérale, une certaine gauche et un certain islamisme.

Je comprends mieux ceux qui affirment haut et fort qu'il faut dépasser les partis politique et s'allier pour faire l'union des forces patriotiques, nationalistes et identitaires.

C'est pour elles que nous devons lutter pour garder notre liberté d'opinion et d'expression.

Courage mes amis une porte s'est ouverte, ne la laissons pas se refermer.

Francis NERI

Une Info de nos amis belges !

"Un ami vous recommande l'adresse suivante" : 

Commentaires

bonjour Francis, justement comme tu évoques mes modestes analyses, RL devrait publier prochainement un complément à la systémique, sur les neuf crises de l'Occident; neuf ce n'est pas rien!, mais on en reparlera à l'occasion

pour ce qui concerne la nébuleuse rouge ou rouge-rose, tu as raison, il n'y a plus rien à en espérer

je rajouterai en manière de paradoxe: le marxisme a tué Marx

amicalement
;-)

Écrit par : J. Philarchein | 18/09/2011

Bravo pour cet excellente chronique, Francis !
La Martine de Lille affiche par la voix de son avocat (qui fournit des preuves de leur mauvaise foi en plaine audience...) son vrai visage : Tous ceux qui ne sont pas avec moi, sont contre moi et doivent être diabolisé puis condamner ! C'est toujours la même réthorique stalinienne celle qui a conduit au génocide de plus de 100 millions d'individus par le régime totalitaire bolchevique... Rien ne change sous le soleil de Satan, si ce n'est que comme la gauche est incapable de proposer un vrai programme crédible qui réponde aux attentes du peuple, elle diabolise tous ceux qui tentent de le faire afin de les décrédibiliser auprès du bon peuple de France et collabore avec le prolétariat issu de l'immigration qu'elle a favorisé pour faire pression à la baisse sur les salaires avec le grand patronat depuis les années 60. Même Georges Marchais avait compris et dénoncé le problème ! La gauche n'a pas compris que son salut politique ne sera pas dans l'instauration d'un communautarisme qui finirait d'éclater la société française. Les Français veulent être rassuré et ne plus se sentir au jour le jour en survie économique et bientôt sociale. Ils veulent se sentir bien chez eux dans leur région, vivrent leurs traditions avec leur famille, renouer avec leurs racines... Le Martine de Lille a oublié le message du film "Bien venue chez les chtii !" Elle devrait le regarder et se demander pourquoi les films de Pagnol comme ceux de Dany Boone sont si appréciés des Français. Et les Français sont impreignés de trois valeurs qui leur sont enseigné depuis le plus jeune âge : Liberté, égalité et fraternité. Et ils sont généreux, trop génreux avec tous les miséreux du monde au point d'en avoir oublier leur propre misère, mais de s'être rendu compte que les dirigeants politiques ont abusé de leur générosité... Ils ont soif d'égalité devant la loi et d'une meilleure répartition des richesses. ils ont cru en leur système social et constatent qu'à force de l'offrir à tous ceux qui ne cotisent pas et qui viennent s'installer en France, le système n'en finit plus d'être déficitaire. Et dans le même temps ils constatent que les emplois de production se délocalisent laissant la place à une société de consommation et de services qui ne produit plus. Ils se demande comment finir le mois et s'interroge sur l'avenir de leurs enfants qui même lorsqu'ils ont fait des études ne trouvent pas de travail... Ils n'aiment pas uniformément le Picon, le Pastis, le Pineau, le Poiret ou le Punch. La diversité a toujours fait partie de leur référence, mais personne ne venait leur imposer un autre mode de vie dans leur quartier ou leur ville. la diversité ils la goutaient avec plaisir en traversant la France durant leurs congès payés. Ils ne l'ont jamais refusé ! Ils ne veulent pas que leurs valeurs, leurs traditions, leur mode de vie soient modifiés par une population visiblement d'origine étrangère qui impose progressivement et par le dynamisme de ses masses, des valeurs et un mode de vie incompatibles avec celles que nous partageons avec nos voisins européens. Ils ne comprennent pas l'intérêt de cette autre civilisation qui a fait preuves tant de son immobilisme que de son archaïsme. Alors ils se sentent colonisés, trahis et abandonnés par leurs élites ! Or ils ont soifs de liberté et d'égalité ! Alors ils s'expriment sur des blogs et tant qu'ils pourront le faire, ils ne descendront pas dans la rue pour tout casser, Madame Aubry de Lille... Si vous les privez de cette liberté là, alors ils descendront dans la rue pour reprendre le pouvoir "ici et maintenant "! Cet enjeu, manifestement, la Martine de Lille, vous ne l'avez pas compris. D'ailleurs je ne sait pas vraiment ce que vous comprenez au bon peuple de France.
Francis tu passes bien à la TV Alsace 20 !
Amicalement.

Écrit par : Bertrand | 18/09/2011

Effectivement notre liberté d'expression est menacée !
Par qui ? pour qui? La culture et la société européenne en générale et française en particulier est menaçée. Battons nous pour préserver ce que nos ancêtres ont su acquérir et que d'autres veulent nous voler à notre détriment.

Écrit par : Bernard | 18/09/2011

essai

Écrit par : JPH | 19/09/2011

Les commentaires sont fermés.