Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2011

Le peuple de gauche

"Il y avait chez les porteurs de valises, dont les plus courageux ou utopiques sont devenus les pieds-rouges, et les autres des caciques socialistes, une analyse que les évènements d'Algérie étaient à relier à la lutte des classes, croyant aux lendemains qui chantent et au grand soir ils ont glissé vers l'abjection d'aider à tuer les leurs. Au moins l'ont-ils fait pour de nobles motifs. D'autres furent plus cyniques, des deux cotés, et c'est ceux-la que l'on entend exclusivement. Mais l'islam ne se résume pas à l’arabité, ou au Maghreb ou à l'Algérie. La dangerosité de l'islam provient de l'absence de perception de son fond politique et totalitaire par la "pensée" de gauche post-marxiste et post-nationale. Pour stopper la progression puis reprendre le terrain perdu (y compris en prévoyant le retour contraint dans leur culture de millions de sois-disant Français) il faut fournir au peuple de gauche, surtout à lui, les instruments intellectuels de la prise de conscience. Quand aux esclaves nés genre Coppé ou Juppé ils sont en contradiction avec leur propre électorat et la claque qui s'annonce va être salutaire."

Ce commentaire a été posté par Gérard Couvert.

Comme vous le savez à présent, des logiciels espions, des attaques répétées contre ce site, contre ma boite de réception Gmail, des altérations de certaines de mes notes, voire des suppressions de texte sont affaires presque quotidiennes.

Je n’ai donc pas pu répondre directement à Gérard en raison du blocage de l’accès aux commentaires que je subis toujours en dépit de mes efforts et de ceux du technicien qui intervient une à deux fois par mois.    

Cela démontre à quel point il est vital pour nous autres blogueurs et internautes que notre liberté à rechercher une information de qualité, de la relier à d’autres, d’en étudier les interactions, d’en débattre sur nos blogs, sur facebook ou twitter, est d’une importance décisive pour la démocratie, la liberté d’expression, d’opinion et donc de penser.

En effet, nos pensées résultent de la nature des informations que notre cerveau aura « appréhendé » et « comparé » à celle qui y « résident » déjà, pour en faire une pensée « originale ».

L’important est de faire le tri, de ne pas s’auto-manipuler et surtout de ne pas laisser les médias, les politiciens et autres manipulateurs marchands, s’emparer d’une partie essentielle de notre cerveau pour y implanter leurs boniments et leurs produits à consommer.

Je l’ai souvent répété, mais il faut enfoncer le clou, que les partisans de Martine Aubry, de François Hollande et d’autres devront comprendre qu’ils n’auront pas « Le blogueur Strasbourgeois »

Je confirme que je n’ai envers eux aucune animosité personnelle, mais j’avais pour eux l’intention de leur fournir au peuple de gauche (qu’ils disent représenter), surtout à lui, les instruments intellectuels de la prise de conscience.         

Mon intention en postant le « mail privé » de Bertrand (qui contrairement à ce qu’affirment Madame Aubry et son « époux » de mari existe bien) était justement d’ouvrir un débat « privé » sur un blog « privé ».

J’estimais en effet qu’il était de mon droit et de mon devoir d’approfondir les « affirmations » que Bertrand et bien d’autres mettaient sur la place publique.

Si ce débat est devenu national voire international, c’est bien parce que les époux Brochen ont attaqué un blogueur anonyme « pauvre, vieux, malade et mal logé » au lieu de s’en prendre à d’autres plus puissants, mais qu’ils pensaient plus redoutables.

Ils ont fait une faute lourde et grave. S’attaquer à l’un de ceux qu’ils sont censés défendre « contre la droite prédatrice » alors qu’ils affirment haut et fort que c’est de cette droite et au plus haut niveau que proviennent les « rumeurs », est indigne d’une personne se présentant à la magistrature suprême et de son époux « avocat », supposé défendre « la veuve et l’orphelin ».

Nombre d’électeurs ont compris cette « duplicité » de Martine Aubry qui n’avait en fait pas d’autre intention que de se refaire une « virginité » sur le plan politique, sachant que d’autres affaires à Marseille, à Lille et aux USA allaient sortir de la chape de plomb qu’elle maintenait, en tant que Secrétaire Première du PS, sur les « évènements » qui sont aujourd’hui en puissance de destruction du même PS et du candidat François Hollande.

En lisant le commentaire Ce commentaire a été posté par Gérard Couvert. de Gérard, j’ai le sentiment d’avoir gagné, car enfin le vrai débat s’ouvre et il pose la vraie question : « La gauche a-t-elle compris ses erreurs, ses fautes, a-t-elle envie de s’emparer des  instruments intellectuels de la prise de conscience  dont il parle ?

Personnellement j’en doute. J’ai animé durant une longue période une association que avait cet objectif et qui affirmait qu’il était urgent « d’éduquer et de socialiser » (IESE Institut Européen de Socialisation et d’Education) selon nos codes et nos valeurs. Eduquer et socialiser les populations immigrées et leurs descendant de première génération et de limiter cette immigration à ceux que nous étions capables d’intégrer et d’assimiler. 

J’affirmai avec force que si nous ne le faisions pas, nous courrions aux conflits intercommunautaires et à la progression inexorable de l’islam intégriste (voir les premières chroniques de ce blog à ce sujet)

Devinez QUI s’est opposée avec détermination à ce projet ? QUI nous a empêchés d’intervenir dans les collèges dans le cadre d’une « éducation civique ».

Devinez QUI affirmait avec force que les immigrés apportaient leur propre socialisation et que nous devions nous en inspirer, « nous enrichir de nos différences », faire de la place à leurs valeurs qui étaient aussi importantes que les nôtres, que c’était à nous de nous « éduquer » à « l’universalité des valeurs », nous repentir de nos erreurs colonialistes et esclavagistes, nous débarrasser de notre impérialisme arrogant et de notre libéralisme prédateur… etc...etc...          

Le vrai débat est ouvert, je vous y invite et ma foi si les socialistes sont prêts à évoluer et bien parlons en !

Francis NERI

21/12/2011    

Commentaires

Francis
Je pense que tu disposes de mon courriel, sinon demande-le à PC ou CT qui te le feront passer ; ceci au cas ou du désirerais me joindre directement.
Sur le fond, mon idée est que la clef de la fin de l'invasion est détenue par le peuple de gauche. Je dit bien le peuple, parce qu'on ne peut faire aucun crédit aux structures de la gauche ; il n'en existe plus aucune qui ne soit contaminée.
Ce qui s'est fait pour l'Europe (on en voit les effets ces jours-ci sur Mélanchon et Chevènement) qui est entrain de se faire pour l'Euro, doit pouvoir être transposé pour l'islam.
Mais pour cela il faut surtout ne pas montrer qu'il y a identité de vue avec "la droite", le sectarisme des gens de gauche (c'est mon milieu d'origine) est au moins aussi fort que l'intolérance de la droite, donc ne jamais montrer à un "de gauche" qu'il pense "à droite" ; Regardes comment Delors, Attali,Jospin etc. ont vendu le libéralisme au PS ...
Il faut donc construire une argumentation socialo-compatible anti-islam qui soit sous-tendue par les fondamentaux mythiques de la gauche, c'est du reste le travail qu'a fait un journal comme Globe contre les cultures localisées et pour le mondialisme (dépassement ultime de l'internationalisme).
En fondant Résistance Républicaine c'est ce que je voulais induire en y ajoutant la dynamique nécessaire dans le combat quotidien (télé-militantisme, agit-pro internet, etc.) cela n'a pas été possible, mais continuons le combat.
Quand au problème d'intrusions informatiques le seul moyen de les minorer et d'utiliser un outil dédié et pas des supports qui sont constitutivement des passoires.

Écrit par : Gérard Couvert | 21/12/2011

Les commentaires sont fermés.