Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2014

La théorie du genre existe.

La lutte contre nos codes sociaux et nos déterminismes pour en implanter d’autres, ceux de nos ennemis afin de masquer leur impuissance ou leur complicité  à lutter contre ceux qui créent nos déficits publics, font monter la dette, créent l’insécurité, et vendent notre pays aux monarchies pétrolières.

Les faits sont têtus ! De « Papa porte une robe » à « Tomboy » Vincent Peillon nous demande clairement de croire avec Simone de Beauvoir et son « bouquin » le 2eme sexe, « qu’on ne nait pas femme, on le devient ». Bref que l’identité sexuelle n’est pas un acquit, elle se construit ! Et à partir du moment où on peut la construire, on peut aussi la déconstruire donc faire d’un homme une femme et vice versa !

Quel est l’objectif finalement sinon celui d’émanciper nos enfants de tous nos codes sociaux, nos identités, nos cultures ? Ces traîtres et ces vendus, et il n’y a pas d’autres mots pour les désigner, mettent notre passé en accusation.

Ils prétendent que nos parents, nos aînés, ceux qui sont morts pour façonner notre histoire avaient tout faux, que nos enfants doivent entrer dans un monde qui n’a rien à lui transmettre.

Leur intention est claire, ils veulent transformer NOTRE société et nous transformer par la même occasion. Ils veulent nous sortir de nos normes, de nos cultures, nous faire abandonner nos identités, et nous faire enter dans un monde relatif, uniforme.

Bref ils veulent faire de nous des objets qui produisent et consomment ! Pour le reste …ils s’en occupent …enfin c’est ce qu’ils disent ! 
Il est grand temps de nous révolter  si nous voulons survivre, car il viendra un moment ou nous ne pourrons même plus servir à produire et consommer et ils n’auront plus besoin de nous !

Francis NERI

31 01 14

 

 

 

 

Commentaires

Il y va de la survie de notre culture.Nous ne serons pas des peuples esclaves et nous devons nous préparer à la lutte,je suis d'accord avec vous e.Le mondialisme veut engendrer un homme perturbé pour mieux le manipuler (dernier niveau de la décadence). Tous les peuples d'occident doivent se soulever contre ce projet . Je vous informe qu'une télé internet est en train de naître pour nous défendre.Il suffit d'écrire www.tvlibertes.com/ pour voir des actualités détaillées.

Écrit par : claude04 | 31/01/2014

je suis contente de voir que je ne suis pas seule à penser qu'on "dé-pense" à tire-larigot. Nous sommes dans une idéologie, avec la théorie du genre -qui existe bel et bien et qui est même enseignée en fac de psycho-dans un fantasme d'auto-création et de toute puissance qui normalement est dépassée à l'âge de 6 ans pour tous les petits humains. Nous naissons homme OU femme, et le trouble qui fait qu'on ne se sent pas en adéquation avec son corps est une souffrance psychique qui a ses racines dans l'histoire personnelle. Ce qui qui n'est pas une faute mais une souffrance, une pathologie.Il ne faut pas ériger ses souffrances en nouvelle norme et faire prendre aux bien-pensants- toujours prêts à enfourcher le cheval du supposé progrès en marche-des vessies pour des lanternes et l'exception pour la règle.

Écrit par : teysseire | 01/02/2014

Oui, il faut préserver notre culture . C'est dans les autres dimensions et d'autres aspects de la dimension des valeurs que préserver la culture peut être prèjudiciable au renforcement de cette culture .
Le procécus de préservation est celui qui modifie quelque chose pour qu'elle dure , pour qu'elle ne change pas , pour qu'elle ve vive pas .Être vivant exige de bouger , de changer .Si vous voulez empêcher quelque chose de changer , tuez le , de toute façon en fin de compte il changera , laissez la culture grandir et devenir plus forte . Je ne peux vous donner la liberté . Si la liberté pouvait être donnée , elle pourait aussi être retirée ( enseignement de Lao Tsu ) et bien sûr il ne pourrait s'agir de vraie liberté. Mais faut préserver notre culture avec ceux qui nous l'ont inculqués .Les changements peuvent être nécessaires pour devenir plus forts dans notre culture .Laissez les grandir .L'idée d'une " préservation culturelle " quand elle n'est pas examinée , donne un vague sentiment agréable et chaleureux

Écrit par : DENIS | 04/02/2014

Les commentaires sont fermés.