Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2016

Si tu savais petite Najat

Il faut s'appeler Jean d'Ormesson pour avoir ce talent !!!

Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernández, les Ribolowski, les Sebban, les Ayache, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky ... d’écouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d'école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi.

Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Éducation Nationale, comme c'était bon, pour les petits français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche.

Si tu savais prétentieuse Najat, toi qui reconnais ne lire qu' un livre par an mais traite les membres de l'Académie Française de "pseudo z'intellectuels", comme c'était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Ronceveaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c'était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis, sans oublier les exploits de Charles Martel arrêtant les Arabes à Poitiers...

Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n'étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d'autres héros....

Mais c'était si bon de croire le contraire, rien qu'une heure par semaine.

On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire-là.

Penses-tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l'eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?

Claude Ptityam Richard

16 12 16  

19/04/2014

Un monde multipolaire

Le monde est « multipolaire » ! Cela signifie, dans les faits que l’Empire Américain doit partager son influence sur le monde. 

Mais l’histoire récente, ou lointaine, nous enseigne que le puissant ne renonce pas facilement à ses privilèges, surtout lorsqu'il comprend que le monde n’est pas seulement un « système » multipôles mais que ses éléments interagissent entre eux et donc sont interdépendants. 

Mais il faudra nous dire en quoi le patrimoine de tous les hommes n’est pas la somme de ceux des individus et des Etats, mais qu’il est plus, fantastiquement plus ! 

On nous a déjà fait le coup avec la « mondialisation heureuse » les peuples en sont revenus !

Sinon ces interactions risquent fort de devenir violentes …voire destructrices. Elles devraient donc être contrôlées et régulées car elles recouvrent de formidables enjeux politiques, économiques, sociaux.

Le problème c’est : par qui et comment ?

Concrètement, cette interdépendance exige que ces pôles apprennent à gérer un patrimoine commun :

  • Pétrole et matières premières
  • Bancs de poissons des eaux territoriales
  • Cultures des terres agricoles

Mais pas seulement !

Le monde souffre de trois insuffisances de contrôle : au niveau de l’individu, au niveau des systèmes politiques, au niveau du système international [1]

  • La déficience individuelle nait des relations entre l’affectivité et les facultés intellectuelles.
  • La déficience des systèmes politiques prend à la fois la forme d’une impuissance dans la maitrise de ces systèmes et d’une insuffisance dans le processus d’élaboration de leurs objectifs tournés essentiellement vers leurs intérêts propres. Les « pratiquants » sont devenus incapables de gérer autre chose que leur survie.
  • La déficience du système international est la conséquence d’une absence de régulation globale, ce qui n’offre aucune protection contre la guerre.    

L’interaction  de ces trois déficiences de contrôle, aux niveaux individuel, national et global permet de comprendre que  l’humanité  ne maîtrise pas l’Histoire et qu’une poignée d’hommes peut la déterminer …à leur unique avantage.

Une nouvelle grille de lecture est elle possible ? L’interprétation du passé et du présent offre t’elle un fil conducteur pour décrire un avenir possible ? 

Probablement si nous savons apprendre de nos erreurs et de nos échecs aux trois niveaux de nos « insuffisances » : personnelles, de groupes, planétaires.

Nous devrons démontrer que nous savons apprendre du passé et acquérir de nouveaux comportements adaptés aux défis que nous nous adressons.

Nous devons apprendre à contrôler pour pouvoir réguler, outre notre patrimoine commun cité ci-dessus :

  • La finance internationale
  • L’Economie
  • La démographie
  • L’Education et la Socialisation

Et « inventer » une instance internationale capable de porter les sanctions appropriées en cas de mauvaises affectations et utilisations des richesses produites, de paupérisation des peuples 

et de conduites génocidaires par leurs dirigeants. 

Francis NERI

Président de l’IESE
Membre du collectif Racines

 

Le 19 04 14



[1] Lesourne « Les systèmes du destin » (Dalloz)

08/02/2014

Changer la réalité

C’est démontré une fois de plus, la gauche est incapable de changer la réalité et, comme toujours, comme au pire moment de l’histoire communiste, elle décide alors qu’il faut changer l’homme.

L’intégration est un échec, c’est la faute des Français ces fameux « sous-chiens » qui entravent la réussite des immigrés et de leurs descendants.

Que faire se disent alors les socialistes et leurs alliés de la droite, sinon les culpabiliser ces Français afin que plein de remords pour leurs « exactions » passées ils acceptent d’être mis de coté et de faire de la place aux populations extra européennes nécessairement plus dociles, taillables et corvéables à merci ?

Discrimination positive voilà la solution ! La  méthode est éprouvée en Amérique parait il !

Les Français de souche Européenne ne sont pas de la bonne ascendance qu’on se le dise.

Ce pouvoir et ce gouvernement indignes pour lequel 51 % de Français inconscients ou complices ont voté est en train d’enterrer le modèle républicain d’intégration au profit d’un modèle « multiculturaliste » : « Il ne doit plus y avoir de confusion entre intégration et immigration » est il écrit sur la « feuille de route » du Haut conseil à l’intégration.

Plus clairement dit, il s’agit de faire en sorte que les droits des migrants soient supérieurs à ceux des autochtones et leurs besoins prioritaires. Les derniers n’ayant que des devoirs et des moyens. C’en est fini de la préférence nationale, ç’en est fini de l’identité culturelle Française !

Il faut rééduquer les Français, leur inculquer la nouvelle pensée multiculturaliste, les « bonnes » pratiques universalistes et mondialistes, bref déconstruire et changer les attitudes et les comportements du peuple en changeant sa culture, en niant son identité, en rejetant ses représentations du monde jugées racistes et discriminatoires.

Peuple de France veux tu vraiment disparaître ? Veux-tu vraiment renoncer à ton identité, à tes valeurs, à ton histoire au profit d’un A VENIR au sein duquel TU n’existeras plus ?

NO FUTUR pour toi !

Si tu ne veux pas cela LIBÈRE TOI et vite !

 

Francis NERI           

08 02 14