Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2015

L’Histoire s’accélère

Arrêtons d’aimer nos bourreaux.

La révolte grecque de Tsipras contre la dictature européenne et mondiale (FMI) a échoué.
Le Hongrois Victor Orban se tait depuis les menaces européennes d’éventuellement exclure son pays de l’UE.
Les souverainistes polonais remettront bientôt le drapeau européen à coté du leur.
Les deux compères corses commencent à dévoyer l’indépendantisme vraiment national à la Orsoni…

La fonderie du parti unique européen, sait lisser les différences politiques et les velléités identitaires sous le laminoir de la capitulation généralisée, et de manière assez abrupte, c’est le « laisser faire » qui s’impose finalement.

Les faits d’Ajaccio se sont produits à Pau, puis à Thionville.

Synonyme de dépérissement de notre Nation, les élites vont à la soupe et nous le peuple, après 40 ans de stratégie du voleur chinois, nous habituons petit à petit à l’inacceptable.
Par « chance », nos amis corses viennent de subir la première attaque de ce type en Corse, alors que ces actes relèvent presque du quotidien en métropole.

Que n’ai-je vu des milliers de français, fiers et déterminés arborant notre drapeau national, arpentant d’un pas ferme les routes menant aux cités qui érigèrent des pièges contre les pompiers ou la police ? Les émeutes de 2005 représentent à elles seules ce que la Corse ne vivra pas en 5 siècles…
Reste-t-il un espoir ?

Je n’espère plus qu’une annonce en écoutant la radio le matin, un Général, ou même un quarteron d’active, qui saurait figer ce merdier avec ses troupes, avant qu’il ne dégénère.

Patrick Escudié

29 12 15

Commentaires

suite a 400 ans de guerres, l'Europe a donne au Monde la Renaissance Italienne. La Suisse, suite a 400 ans de neutralité, nous a donne la montre a coucou. il faut faire attention aux termes utilises, comme "ériger" qui a un contenu sémantique "noble".

Écrit par : peter | 30/12/2015

c'est a desesperer de la lachete de nos compatriotes du continent,nous avons pris l'habitude d'accepter tous les mensonges,de nous rabaisser que nous finirons par aller a quatre pattes comme des chiens.Quand arrivera l'"Homme" providentiel qui va nous faire lever,retrouver la fierte d'etre "debout"et de dire merde a tous cette pourriture politique qui nous entraine de plus en plus versdes abysses ou l'on aura du mal a s'extirper,y a t'il encore un Napoleon chez vous freres corses?si oui envoyez le sur le continent

Écrit par : raymond | 30/12/2015

Les commentaires sont fermés.