Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2016

Repentants

« Que la France garde son caractère original héritée depuis des siècles et en fasse montre à qui veut l'entendre et surtout, qu'il n'oublie pas ses véritables racines qui pourraient lui conférer les ressorts vitaux qu'il lui faut d'urgence. »

Manfred Krause

Nous sommes effectivement devant une  vraie question ; celle de notre mémoire et de notre identité que les Repentants nous imposent en « devoir de mémoire ».
Ce n’est pas nouveau et nos amis allemands commencent à peine à s’en libérer !

Mémoire et identité c’est un peu la même chose et avec le prêche des sectateurs de la « repentance coloniale », les Français doivent comprendre que le devoir de mémoire qu’ils cherchent à nous imposer est celui d’une mémoire artificielle construite pour les besoins de leur cause.
Leur histoire n’est pas une histoire de la colonisation, mais des discours tenus SUR la colonisation, dont la sélection relève de l’arbitraire et nous sommes NOUS Français jugés par d’autres Français à partir de critères moraux et nous mériterions un nouveau Nuremberg pour les satisfaire.
Pour les repentants, de gauche comme de droite d’ailleurs, les représentations sont substituées au réel, leurs mots deviennent la seule réalité…pour ce qui nous concerne notre premier devoir c’est d’établir les faits, les replacer dans l’environnement qui les a produits, en hiérarchiser l’importance, en comprendre la portée ; c’est là le préalable à toute tentative de connaissance du passé.   

Un journal comme Le Monde affirme : « La France doit faire face à ses crimes en Algérie … comment JUGER nos crimes en Algérie … »

Nous sommes là devant une campagne de dénigrement de la France et des Français eux mêmes.
En accusant, sans la moindre preuve, c’est la France, ses valeurs et ses institutions que l’on cherche à atteindre et clairement dans le but de saper ses fondements.

Comment peut on par exemple admettre que les repentants au pouvoir puissent cautionner le discours du Président  Bouteflika qui n’a pas hésité à assimiler la France –dont la présence en Algérie est toujours qualifié « d’occupation » dont les harkis auraient été les « collabos » - à l’Allemagne de Hitler : « Qui ne se souvient, disait il, des fours de la honte installés par l’occupant dans la région de Guelma, au lieu dit El Hadj-Mabrek ? ….Ces fours étaient identifiés aux fours crématoires des nazis…..Ces fours étaient identiques aux fours crématoires des nazis.
«  L’occupation » a adopté la voie de l’extermination et du génocide qui s’est inlassablement répétée durant son règne funeste »

Les repentants au pouvoir non seulement ne dénoncent pas ce genre de discours, mais ils l’approuvent et s’en servent pour détruire l’idée même de France.

Ils portent une lourde responsabilité sur l’état de délabrement économique, social, culturel  de NOTRE pays.
Ils vont devoir le payer cher et avec les intérêts cumulés.

Francis Neri
03 07 16     

Les commentaires sont fermés.