Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2016

Repentants

« Que la France garde son caractère original héritée depuis des siècles et en fasse montre à qui veut l'entendre et surtout, qu'il n'oublie pas ses véritables racines qui pourraient lui conférer les ressorts vitaux qu'il lui faut d'urgence. »

Manfred Krause

Nous sommes effectivement devant une  vraie question ; celle de notre mémoire et de notre identité que les Repentants nous imposent en « devoir de mémoire ».
Ce n’est pas nouveau et nos amis allemands commencent à peine à s’en libérer !

Mémoire et identité c’est un peu la même chose et avec le prêche des sectateurs de la « repentance coloniale », les Français doivent comprendre que le devoir de mémoire qu’ils cherchent à nous imposer est celui d’une mémoire artificielle construite pour les besoins de leur cause.
Leur histoire n’est pas une histoire de la colonisation, mais des discours tenus SUR la colonisation, dont la sélection relève de l’arbitraire et nous sommes NOUS Français jugés par d’autres Français à partir de critères moraux et nous mériterions un nouveau Nuremberg pour les satisfaire.
Pour les repentants, de gauche comme de droite d’ailleurs, les représentations sont substituées au réel, leurs mots deviennent la seule réalité…pour ce qui nous concerne notre premier devoir c’est d’établir les faits, les replacer dans l’environnement qui les a produits, en hiérarchiser l’importance, en comprendre la portée ; c’est là le préalable à toute tentative de connaissance du passé.   

Un journal comme Le Monde affirme : « La France doit faire face à ses crimes en Algérie … comment JUGER nos crimes en Algérie … »

Nous sommes là devant une campagne de dénigrement de la France et des Français eux mêmes.
En accusant, sans la moindre preuve, c’est la France, ses valeurs et ses institutions que l’on cherche à atteindre et clairement dans le but de saper ses fondements.

Comment peut on par exemple admettre que les repentants au pouvoir puissent cautionner le discours du Président  Bouteflika qui n’a pas hésité à assimiler la France –dont la présence en Algérie est toujours qualifié « d’occupation » dont les harkis auraient été les « collabos » - à l’Allemagne de Hitler : « Qui ne se souvient, disait il, des fours de la honte installés par l’occupant dans la région de Guelma, au lieu dit El Hadj-Mabrek ? ….Ces fours étaient identifiés aux fours crématoires des nazis…..Ces fours étaient identiques aux fours crématoires des nazis.
«  L’occupation » a adopté la voie de l’extermination et du génocide qui s’est inlassablement répétée durant son règne funeste »

Les repentants au pouvoir non seulement ne dénoncent pas ce genre de discours, mais ils l’approuvent et s’en servent pour détruire l’idée même de France.

Ils portent une lourde responsabilité sur l’état de délabrement économique, social, culturel  de NOTRE pays.
Ils vont devoir le payer cher et avec les intérêts cumulés.

Francis Neri
03 07 16     

02/07/2016

Le grand remplacement en marche !

La France est en guerre avec des musulmans, elle est en guerre avec une part non négligeable des musulmans qui vivent à l’extérieur ou chez nous
Le grand remplacement s'est déjà produit à Médine et c'est le prophète Mahomet qui y procéda en faisant passer au fil de l’épée la population juive qui l'occupait
Nous savons donc à peu prés ce qui nous attend si nous ne nous islamisons pas !
Francis Neri
...
Si la France était en guerre contre les musulmans, cela se saurait....et se verrait. En l'état les réactions gouvernementales sont ridicules. Par contre une partie significative de musulmans est en guerre contre la France et les autres pays européens qui les ont fait rentrer en masse sans discernement.
Parolevolee Original
...
Les dirigeants actuels et passés de la France et de la plupart des autres pays Européens disent qu'ils sont en guerre contre des terroristes, pas contre des musulmans.
C'est bien pour cela que l'enjeu dépasse la seule France et que rien ne se passera tant que nous Européens n'aurons pas réglé la question de QUI doit gouverner et comment.
Ce qui consiste à dire : « Vous dirigeants politiques actuels, entrepreneurs, financiers, économistes, etc. VOUS faites partie du problème, vous en êtes la cause et vous êtes responsables, donc vous ne pouvez faire partie de la solution.

Solution qui consiste en premier lieu à se débarrasser de vous au plus vite et à vous empêcher d'y revenir.
Ce que nous ferons ensuite ne vous concerne pas !
Francis Neri
...
Etre en guerre contre des terroristes, c'est vague.-qui ne le serait pas?- .Oser dire que la guerre doit être lancée contre l'idéologie religieuse et politique qui anime ces terroristes, c'est mieux, moins politiquement correct, moins hypocrite et certainement plus efficace. Justement ceux que vous dénoncez n'y ont pas intérêt puisque l’Europe qu'ils souhaitent imposer va a l'encontre du bon sens populaire. Il est vrai que l'environnement se dégrade uniquement du cote de ceux qui souffrent cette situation absurde.
Parolevolee Original
...
" Oser dire que la guerre doit être lancée contre l'idéologie religieuse et politique qui anime ces terroristes, c'est mieux, moins politiquement correct, moins hypocrite et certainement plus efficace"
Dites vous !

A peine plus efficace, en effet,  il est difficile de lutter CONTRE une idéologie surtout religieuse, car "on" ne conteste pas la parole d'un Dieu surtout si cette parole doit rester inchangée.
Je crois qu'il faut au contraire responsabiliser des personnes et leurs pratiques et s'en prendre à ELLES.
Vouloir détruire une mosquée c'est bien, s'en prendre à son Imam c'est mieux ! Ôter un "voile" de la tête d'une voilée c'est bien, la condamner à un an de prison pour l'avoir porté c'est mieux !
Francis Neri
....
Le problème est qu'il se trouve en France des millions de personnes partageant cette idéologie religieuse. En conséquence de quoi il est dangereux, voire délicat et peut-être inefficace vu le nombre de zones de non droit, de sévir a titre individuel sans parallèlement faire de la lutte contre cette idéologie une priorité nationale salvatrice.
On ne peut combattre un comportement collectif sans, à mon humble avis, rejeter les fondements qui animent dans la continuité historique ses ouailles. Pour sortir de l'abstraction il est bon de se souvenir de l'action d'Atatürk qui s'attaquait a tous les aspects de cette religion considérée a juste titre comme nuisible au développement d'une société saine.
Parolevolee Original
...
Bien sur et nous comprenons peut être enfin qu'il faut faire les deux : combattre l'idéologie et combattre les idéologues (la cause et l’effet). En même temps SVP ! Et dans la CONTINUITÉ. Ne faisons pas comme l’Atatürk justement ; assurons la pérennité de NOTRE système.
Mais même cela je le considère comme insuffisamment pensé en terme de raisonnement.

En fait nous sommes devenus tellement "civilisés" que nous sommes capables de "comprendre" nos assassins et de nous dire :" finalement nous leur avons fait tellement de mal que c'est normal qu'ils pensent nous égorger".
La repentance et la culpabilité qui nous est inculquée dés l’école primaire est un crime contre la civilisation occidentale et contre la nation France.
Et çà c'est le vrai problème car tant que l'humanité entière ne sera pas "civilisée" les barbares d'où qu'ils viennent pourront tranquillement nous faire sauter à la bombe ou nous mitrailler à la kalach.

Et si nous attendons l'évolution du néo cortex pour nous réguler et nous contrôler TOUS, il y aura encore longtemps des dominants chez les barbares pour égorger et des dominés chez les Occidentaux pour se faire égorger ... !
Et que ceux qui comptent sur le "bon Dieu" pour le faire se mettent le doigt dans l’œil jusqu'au coude...il paraîtrait que nous aurions notre libre arbitre, bref qu'il ne veut pas s'en mêler !

Donc faisons le travail correctement : éliminons l’ennemi avant qu'il nous élimine et...ne perdons pas de temps.
Enfin pensons aussi à la 5eme colonne, les islamocollabos !

Francis NERI
02 07 15



13/08/2010

La reconquête

Bonjour,

Pardonnez moi si je ne réponds pas toujours très vite à vos messages et aux chroniques que vous m'adressez. Il faut du temps pour modifier le temps et il faut savoir le prendre, car nous sommes responsables de nos écrits, ils modifient la réalité.

Bon je sais, c'est confus, mais que voulez vous c'est le systémicien qui parle, je ne peux m'en empêcher, alors veuillez me pardonnez.

Ce n'est pas tout. J'ai plusieurs de vos posts en instance de publication. Aujourd'hui, celui de « Zorro » (c'est son pseudo) qui répond à ma chronique précédente. Selon mon sentiment, il vaut la peine d'être lu, analysé et diffusé.

Bonne lecture !

§

Excellent Francis, mais tout cela est de nature hélas, à conforter nos inquiétudes ! J'ai pour ma part 58 ans et de mémoire, je dois ressasser ma crainte depuis une trentaine d'année, sans avoir pour cela milité au FN, même si en matière d'immigration musulmane en général, le borgne breton a toujours "vu très juste" !

Je suis encore persuadé qu'il ne faille pas tout mélanger, mais qu'en matière d'islam, force est de constater qu'il n'y a pas des gentils et des méchants musulmans. Arrêtons de nous mentir : ils sont tous sous le joug de cette doctrine hégémonique et doctrinaire coranique, celle de prédicateurs haineux et intégristes (ce qui est loin d'avoir un rapport avec l'intégrité). Ils sont prêts dés demain à se soulever en masse, en France d'abord, en Europe ensuite, pour islamiser par la conversion ou le sabre, les infidèles que nous sommes à leurs yeux. Ainsi Amar le gentil épicier du coin, Rachid l'employé visiblement civilisé, reviendront à leur idéologie moyenâgeuse et barbare, fidèles à leur communauté et à la rustique et rustre ascendance qui les a déterminé.

Je ne me sens ni raciste, ni fasciste et je pense tout simplement être un citoyen attentif et vigilant, qui fut cocardier jusqu'à la radicalité, c'est-à-dire fidèle à ses racines, mais qui, au regard des viols psychologiques commis par les gouvernements collaborateurs, à l'invasion de la France et de son islamisation, est devenu écorché, confus de cette situation et prêt à donner de sa personne pour engendrer une légitime reconquête de notre sol...

Je ne suis sans doute pas le seul à voir les choses de cette manière, mais le plus compliqué, nous le savons, n'est-il pas de fédérer les opinions similaires, manu militari j'entends ?

Bien sûr le couvercle de la marmite va sauter mais quand ? Bien sûr les Français prennent conscience du mal qui les ronge, certains se battront courageusement pour regagner ce qui nous appartient, mais à quel prix ? Plus les jours passent, plus le fléau parasitaire s'enracine.

La passivité de nombre de nos citoyens atteste dramatiquement de notre impuissance à le juguler !

Notre peuple serait-il fataliste, pensant à tort que le mal est fait et que nous ne pourrons plus inverser la tendance ? Si c'est cela la pensée majoritaire, il faut rapidement réveiller les consciences et montrer le chemin de la « reconquista » et en premier celle de nos valeurs, nos règles, nos codes sociaux.

Le Français abandonné par ses élites, celui qui, de plus en plus, vit en retrait, isolé dans un pays où aucune valeur n'est plus inculquée dans les établissements scolaires, sinon celles de la rue ou de la repentance. Un pays où le civisme a laissé place au laxisme, ou la morale (instruction civique) a été remplacée par des cours  sur la mixité sociale, d'éducation sexuelle où par de la sensibilisation sur les dangers de la toxicomanie. Autant d'instructeurs, souvent des fonctionnaires de police,  qui auraient sans doute mieux à faire, c'est-à-dire, endiguer la délinquance nord africaine, africaine, musulmane en général, et ce à la racine, dans les zones devenues de non droit !

Le Général Bigeard écrivait : "j'ai mal à la France". Je crois que notre peuple dans son ensemble, aurait plus mal encore s'il savait ou cela va nous mener, aurait aussi pu avancer le Maréchal de Turenne, non pas en traversant le Rhin mais la Méditerranée...

Peuple de France, tu sommeilles et en cela tu manques de prudence. Ce n'est pas le moment de baisser ta garde et ta somnolence va nous coûter très cher si, un sursaut national, général, ne se fait pas à très court terme. Le vers est dans le fruit. Et en plus, les « envahisseurs » sont aidés dans leur conquête par une foule de collabos ayant fait le choix de jouer l'islam gagnant pour des raisons qui ne peuvent qu'échapper à un cerveau normalement constitué...

Debout Français et alliés des Gaules, immigrés de tous pays qui appréciez et souhaitez continuer de vivre dans un pays où il fait bon être, sans halal, sans voile, sans charia, sans barbus adipeux. En définitive conformément à notre culture et suffisament cultivés, socialisés, garants de notre  histoire commune, fiers de l'héroïsme de nos anciens, qui ne doivent en aucun cas, être tombés pour rien !

Je suis conscient de passer pour un radoteur aux yeux de certains, d'en ennuyer ou d'en faire sourire d'autres, et à ce titre, je crois utile de préciser que je préfère, si j'avais à choisir, être fourmi que cigale, boucher que veau !

J'invite chacun à la Fraternité et à se rassembler pour le combat commun...

Zorro !