Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2016

Nouvel Ordre Marchand

Les USA par leur poids démographique, leurs forces économique et militaire jouent un rôle déterminant dans la vie politique internationale.

Cette primauté accordée à l’État US n’est pas exclusive, car les firmes transnationales, les organisations non-gouvernementales, les institutions financières, les médias ou même les individus interviennent sur le cours des relations internationales : le Nouvel Ordre Marchand.

Cet ordre nouveau  entend, par sa puissance sur la scène internationale, imposer sa volonté à l’état US et bien entendu, à travers lui, sa domination sur la scène internationale.
Il s’agit d’obtenir l’assentiment des autres acteurs soit par le recours à la force ou la menace d’y recourir, soit par l’influence ou la persuasion de ces derniers.

L’effet recherché est d’obtenir le consentement des acteurs même quand ceux-là n’ont rien à y gagner.
C’est le cas de la France qui se soumet au N.O.M par l’intermédiaire de l’U.E.

L’effondrement de la puissance rivale que fut l’URSS a redonné pour un temps l’illusion d’un monde unipolaire…çà n’a pas duré !

La crise de 2008 dites des « subprime », qui est en fait une crise systémique car elle touche par rétroactions TOUS les supports (financiers, économiques, culturels, écologique etc.),  a démontrée la faiblesse structurelle et organisationnelle de l’Etat US qui ne doit sa survie que par le maintien de sa puissance militaro-industrielle et la course aux armements.

Le monde redevient donc multipolaire, la « mondialisation heureuse » a lamentablement échouée a unifier les nations et les peuples autour du Dieu « consommation ».

Il est temps de se retrouver entre nations souveraines et de rétablir nos indépendances commerciales, industrielles, financières, stratégiques etc. et reprendre le court de la négociation et de l’échange entre Etats souverains conscients des intérêts de leurs peuples.        

C’est la raison pour laquelle en ce qui concerne la France, nous devons soutenir la venue au pouvoir de TRUMP aux USA et de Marine en France.

C’est notre seule chance de retrouver une marge de manœuvre suffisante pour réaliser NOTRE destinée d’Européen et pas celle du N.O.M.

Francis-claude Neri
11 10 16 

Commentaires

Donald Trump a fustigé la politique étrangère d’Obama qui a plongé le Moyen-Orient dans le chaos et a décrédibilisé la parole de l’Amérique sur la scène internationale. Il a réitéré sa volonté de mettre fin à l’État islamique s’il était élu. À l’issue de son discours, il a promis aux américains de redonner à nouveau à l’Amérique sa fierté, sa force et sa grandeur.
Marine à quelques nuances prés, dues au contexte bien-pensant français, est sur la même ligne stratégique.
C’est la raison pour laquelle en ce qui concerne la France, nous devons soutenir la venue au pouvoir de TRUMP aux USA et de Marine en France.
C’est notre seule chance de retrouver une marge de manœuvre suffisante pour réaliser NOTRE destinée d’Européen et pas celle du N.O.M.

Écrit par : goshein | 11/10/2016

Le SIEL
(Souveraineté, Identités Et Libertés)

Karim Ouchikh : Il s’agit d’éclairer les Français sur la gravité des défis contemporains afin de les convaincre à faire le bon choix lors des prochains scrutins à venir… Marine Le Pen représente pour l’heure la seule alternative à l’UMPS, il faut donc la soutenir en 2017, même si…

Riposte Laïque : Vous êtes le président d’un parti politique, et les élections présidentielles et législatives approchent. Vous étiez à Béziers, à l’initiative de Robert Ménard, et vous paraissez regretter que le FN n’écoute pas le message plus conservateur dont vous êtes porteur.

Karim Ouchikh : Le SIEL est un parti de droite qui assume loyalement sa vocation politique au sein du Rassemblement Bleu Marine : occuper et structurer l’espace idéologique politique qui existe entre LR et le FN (un espace souverainiste, conservateur et libéral que je désigne souvent sous le vocable de ‘’bloc villieriste’’), avec l’ambition d’élargir la base électorale de Marine Le Pen.
Tel est le sens politique qu’il faut donner aux efforts que je mène depuis ces derniers mois, avec Robert Ménard, pour rassembler cette « droite hors les murs », dont le FN aurait tort de négliger le potentiel électoral considérable dans la perspective de l’entre-deux tour des présidentielles de 2017.
Même si je regrette en effet que le FN n’accorde pas à l’entreprise que je conduis avec constance le soutien pratique et la légitimité politique qu’elle mérite pourtant, je confirme cependant que le SIEL entend soutenir Marine Le Pen aux élections présidentielles, dans le cadre de l’accord politique actuel qui lie ma formation politique au FN, tant il est vrai que la chef de file frontiste représente pour l’heure la seule alternative à l’UMPS, laquelle a fait la démonstration depuis des décennies de sa terrible impuissance.

L’élection de Trump à la Maison-Blanche serait un facteur de stabilité dans les relations internationales
Si j’examine la question du point de vue des intérêts français, j’estime que l’élection de Trump à la Maison-Blanche serait un facteur de stabilité dans les relations internationales : le candidat républicain n’a pas fait mystère de sa volonté de mettre un terme à la politique interventionniste américaine de ces cinquante dernières années ; la fin de cet impérialisme, qui se traduirait notamment par le retrait progressif des forces de l’OTAN du continent européen, ouvrirait une période de coopération avec la Russie

11 10 16

Écrit par : goshein | 11/10/2016

Les commentaires sont fermés.