Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2018

Libéralisme et liberté

"Ce que l'on comprend bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément"

Nicolas Boileau

La signification actuelle du mot peut-elle être confondue avec libertaire ou avec liberté ?
La « Liberté » dont on écrit le mot sur les murs des révolutions sans trop savoir à quoi il correspond.

Pour ma part, je considère qu’il y a trois formes de « libéralisme » :

  • Culturel
  • Economique et industriel
  • Financier

Depuis au moins 1945 ils sont aux mains de l’oligarchie US et de ses collaborateurs Atlantiques.

Il n’y a rien de « libéral » dans ce libéralisme. Il faisait et fait encore des dégâts, considérables et irréversibles dont les causes sont connues. Et ses « bienfaits » sont globalement négligeables par rapport à ses méfaits.

Son effondrement est probablement inscrit dans un futur proche et les effets de sa chute se retourneront inéluctablement sur les causes, supposées ou réelles, c’est à dire sur les pratiques « libérales » actuelles et bien entendu sur les pratiquants de l’oligarchie mondialisée.
Guerres civiles, ethniques, claniques, religieuses, économiques et écologiques, migratoires et démographiques, se dérouleront sur l’ensemble planétaire – c’est déjà le cas dans le monde arabo-musulman et africain – et s’étend au monde occidental, en particulier en Europe et dans les nations comme la France du fait de son histoire coloniale.

Après avoir un moment pensé que nous pourrions y échapper, il m’apparaît qu’il n’y a rien d’autre à faire que de s’y préparer – individuellement et en groupes restreints- afin d’en amortir les effets.

Un conseil : constituer vos « infogroupes » et équipez vous façon « survivaliste ».     
 

Francis-claude Neri

04 05 18

 

Les commentaires sont fermés.