Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2018

L’homme démocratique


L’homme démocratique semble vouloir que l’égalité mette l’esprit sous tutelle et en particulier celui des lumières.

En effet, l’homme démocratique pense comme tout le monde doit penser en croyant penser par lui même.

Il ne se contente pas d’adhérer au jugement du public, il l’épouse jusqu’à ne plus pouvoir le distinguer du sien propre. Il sacrifie à l’idéologie dominante et bien pensante en faisant l’apologie de la diversité culturelle ; même ses indignations reflètent l’esprit d’ouverture à l’autre pour peu qu’il soit migrant, clandestin, opprimé, stigmatisé etc.

Dans le contexte de crise économique, financière, de désindustrialisation, de démographie pléthorique des pays du sud, de migration massive, de mondialisation, qui nous dit que faute de pouvoir agir sur  les processus en cours, la majorité bien pensante actuelle pourra refaire l’unité du corps social qu’elle a méthodiquement déconstruit au cours des 40 ans dernières années ?

En face de quoi peut à nouveau reposer la cohésion sociale sans laquelle il n’y a pas de société ?
En face de qui, sinon face à ceux qui responsables des problèmes sont également incapables d’en trouver la solution, car incapables même de l’imaginer.
En face de qui sinon face aux « migrants » perçus à juste titre comme des envahisseurs.
En face de quoi sinon face à un islam hégémonique et meurtrier qui veut dominer le monde par la religion.
En face de quoi, sinon face à des pays comme l’Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis etc. qui nous tendent la main coté pétrole et arment nos ennemis coté Oumma.

Face à ces ennemis clairement identifiés comment ne pas penser voir se transformer un peuple en horde raciale ? Comment ne pas éviter la chute vers l’essentialisme du camp retranché et ne pas cautionner l’éclatement du peuple Français et plus généralement Européen ?

Comment ne pas penser vouloir faire payer et chèrement tous les musulmans pour le radicalisme islamique qu’ils semblent globalement partager ?

Beaucoup d’entre nous commencent à « voir » qu’il se puisse bien que ce soit nous les prochains damnés de la terre et comme l’écrivait Péguy : « Il faut toujours dire ce que l’on voit. Surtout il faut, ce qui est le plus difficile voir ce que l’on voit ».

Vous voyez ce que je vois venir ? Si oui alors n’hésitez plus …venez avec nous dire « Non à Medine au Bataclan » le 19 octobre 2018  …et que ce jour soit un commencement !     

Francis-claude Neri                                        

http://semanticien.blogspirit.com/     

 

19 08 18