Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2018

Medine déprogrammé

Les gardiens du politiquement correct ont perdu une bataille, mais ils ne renonceront pas à se faire les chevaliers de la vertu en expliquant que Medine était la victime d’un petit esprit au premier degré ; qu’il fallait comprendre qu’il luttait, en fait contre la dérive islamiste et qu’il était le symbole de la liberté d’expression…

Pour eux, Medine nous obligerait  à honorer nos propres valeurs. …et de dénoncer au plus vite l’extrême droite … Ce n’est pas l’islamisme qui pose problème, mais le refus de le banaliser.

L’islamisme est le gardien de la société libérale …ce sont les libéraux qui sont les ennemis de la France …

En fait il s’agit chaque fois de maquiller une revendication communautariste comme relevant  de la liberté d’expression et des « droits de l’homme ».

C’est chaque fois la même chose : l’islamisme instrumentalise les droits de l’homme en les retournant contre la civilisation qui les a élaborés. Et çà fonctionne à tous les coups ; il condamne à l’impuissance ceux qui voudraient réagir contre lui.

Le danger, pour nous Français en particulier,  c’est le multiculturalisme qui ne voit dans l’islamisme qu’un élément de la diversité alors que dans les faits, l’islamisme entend soumettre le monde occidental, et l’Europe en particulier, à ses ambitions.

Alors oui nous avons remporté une victoire, mais ils furent peu nombreux dans le monde politico-médiatique  et intellectuel à mener avec nous cette bataille du combat frontal contre l’islamisme.
Nous nous garderons bien de l’oublier et de le leur rappeler aux prochaines élections.

Pour ce qui nous concerne, la lutte ne fait que commencer pour défendre notre langue, notre mémoire, notre culture nos codes sociaux, nos lois …et l’avenir de nos enfants.

23 09 18
Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/

19/08/2018

L’homme démocratique


L’homme démocratique semble vouloir que l’égalité mette l’esprit sous tutelle et en particulier celui des lumières.

En effet, l’homme démocratique pense comme tout le monde doit penser en croyant penser par lui même.

Il ne se contente pas d’adhérer au jugement du public, il l’épouse jusqu’à ne plus pouvoir le distinguer du sien propre. Il sacrifie à l’idéologie dominante et bien pensante en faisant l’apologie de la diversité culturelle ; même ses indignations reflètent l’esprit d’ouverture à l’autre pour peu qu’il soit migrant, clandestin, opprimé, stigmatisé etc.

Dans le contexte de crise économique, financière, de désindustrialisation, de démographie pléthorique des pays du sud, de migration massive, de mondialisation, qui nous dit que faute de pouvoir agir sur  les processus en cours, la majorité bien pensante actuelle pourra refaire l’unité du corps social qu’elle a méthodiquement déconstruit au cours des 40 ans dernières années ?

En face de quoi peut à nouveau reposer la cohésion sociale sans laquelle il n’y a pas de société ?
En face de qui, sinon face à ceux qui responsables des problèmes sont également incapables d’en trouver la solution, car incapables même de l’imaginer.
En face de qui sinon face aux « migrants » perçus à juste titre comme des envahisseurs.
En face de quoi sinon face à un islam hégémonique et meurtrier qui veut dominer le monde par la religion.
En face de quoi, sinon face à des pays comme l’Arabie Saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis etc. qui nous tendent la main coté pétrole et arment nos ennemis coté Oumma.

Face à ces ennemis clairement identifiés comment ne pas penser voir se transformer un peuple en horde raciale ? Comment ne pas éviter la chute vers l’essentialisme du camp retranché et ne pas cautionner l’éclatement du peuple Français et plus généralement Européen ?

Comment ne pas penser vouloir faire payer et chèrement tous les musulmans pour le radicalisme islamique qu’ils semblent globalement partager ?

Beaucoup d’entre nous commencent à « voir » qu’il se puisse bien que ce soit nous les prochains damnés de la terre et comme l’écrivait Péguy : « Il faut toujours dire ce que l’on voit. Surtout il faut, ce qui est le plus difficile voir ce que l’on voit ».

Vous voyez ce que je vois venir ? Si oui alors n’hésitez plus …venez avec nous dire « Non à Medine au Bataclan » le 19 octobre 2018  …et que ce jour soit un commencement !     

Francis-claude Neri                                        

http://semanticien.blogspirit.com/     

 

19 08 18

24/07/2018

Non axiome

Ah si votre analyse pouvait être bonne Alain Persat "Vu la situation Macron a peu de chance de s’en sortir ou alors il ne gardera qu’un pouvoir très affaibli, symbolique même" ...
Claude Rostagnat

Il y a quelque chose qui peut nous sauver il me semble.
Je pense qu'au stade où il en est, même ceux qui l'ont mis au pouvoir ne souhaiterons lever le petit doigt pour le sauver...
Annie Mercadal

Fritz Helmut Dabber Personne n'a besoin de lever le petit doigt pour le sauver. Il suffit au contraire que PERSONNE NE FASSE RIEN pour cela.

Çà me parait être le cas et si nous jouons habilement les évènements nous pouvons donner le coup de grâce au Bataclan pourvu que nous descendions dans la rue et y restions.
Francis-claude Neri

Pierre Val A mon avis ce que cache l'affaire Benalla, la volonté de macron et de certains politiciens d'islamiser l'Etat

Francis-claude Neri Faire le lien avec le Bataclan , Medine, les Frères musulmans, le Qatar, l'Arabie Saoudite, le Koweït, la Turquie et ...le fric, le pétrole ...c'est bon "zavez compris" ?
Ne jamais oublier que la guerre qui nous est menée EST aussi culturelle …détruire NOS valeurs et mettre les leurs à la place.

Fritz Helmut Dabberr Il me parait clair en effet que tout va se jouer au Bataclan, et qu'il y aura un avant et un après. Tout comme pour les champs catalauniques.

Bataille des champs Catalauniques (451) — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_champs_Catalauniques_(451)

Déclin de l'Empire romain d'Occident.