Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2018

Non axiome

Ah si votre analyse pouvait être bonne Alain Persat "Vu la situation Macron a peu de chance de s’en sortir ou alors il ne gardera qu’un pouvoir très affaibli, symbolique même" ...
Claude Rostagnat

Il y a quelque chose qui peut nous sauver il me semble.
Je pense qu'au stade où il en est, même ceux qui l'ont mis au pouvoir ne souhaiterons lever le petit doigt pour le sauver...
Annie Mercadal

Fritz Helmut Dabber Personne n'a besoin de lever le petit doigt pour le sauver. Il suffit au contraire que PERSONNE NE FASSE RIEN pour cela.

Çà me parait être le cas et si nous jouons habilement les évènements nous pouvons donner le coup de grâce au Bataclan pourvu que nous descendions dans la rue et y restions.
Francis-claude Neri

Pierre Val A mon avis ce que cache l'affaire Benalla, la volonté de macron et de certains politiciens d'islamiser l'Etat

Francis-claude Neri Faire le lien avec le Bataclan , Medine, les Frères musulmans, le Qatar, l'Arabie Saoudite, le Koweït, la Turquie et ...le fric, le pétrole ...c'est bon "zavez compris" ?
Ne jamais oublier que la guerre qui nous est menée EST aussi culturelle …détruire NOS valeurs et mettre les leurs à la place.

Fritz Helmut Dabberr Il me parait clair en effet que tout va se jouer au Bataclan, et qu'il y aura un avant et un après. Tout comme pour les champs catalauniques.

Bataille des champs Catalauniques (451) — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_champs_Catalauniques_(451)

Déclin de l'Empire romain d'Occident.

29/05/2015

Mémoire « est » identité !

Invité le 17 mai sur Radio J, Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS a déclaré : « Je ne sais pas ce qu’est l’identité française, je connais l’identité de la République ». L’aveu est sans bavure, confirmant ce que nous écrivions dans le précédent éditorial : « La République, pour nos hommes politiques, n’est plus française, elle EST, tout simplement. »

Ainsi, il n’est même plus besoin des royalistes pour opposer la république à la France : les républicains s’en chargent désormais tous seuls !
La République aurait une identité, la France n’en aurait pas, elle serait même le seul pays au monde à ne pas en avoir, car les socialistes, qui sont par ailleurs de forcenés communautaristes, reconnaissent évidemment une identité à tous les autres peuples, à toutes les autres cultures, à partir du moment où il ne s’agit ni de la culture ni du peuple français. « Allez donc visiter le Mont-Saint-Michel ou le château de Versailles, cela vous donnera un début d’idée », a rétorqué Marion Maréchal-Le Pen à Cambadélis... Mais comment pourrait-il reconnaître la France dans sa dimension royale et catholique ? Elle n’est pas le fruit d’une motion du parti socialiste...

Oui, depuis deux siècles, nos « républicains » patentés ont du mal avec la France, ce qui est logique puisque la république a été fondée sur le rejet de dix siècles d’histoire et d’identité françaises.
Anticipant la formule de Brecht, n’a-t-elle pas cherché à « dissoudre le peuple pour en élire un autre » ? C’est-à-dire, plus exactement, à en modeler un selon ses vues en éradiquant toute trace de l’ancien par le sang, le feu et des destructions patrimoniales qui n’ont rien à envier à celles opérées par l’Etat islamique ?
……
François Marcilhac –
L’Action Française 2909