Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2019

Régulation et contrôle

Comment la colère des gilets-jaunes se terminera-t-elle ?
Ma tribune de ce jour sur Riposte Laïque. Bien amicalement.

Bertrand du Boullay est avec Anne Bornet et 92 autres personnes.

19 février, 13:37 ·

Bonne question ...j'y donnerais la même réponse que celle de notre ami Maurice Gosseaume : "Ce mouvement ne s’épuisera pas... Il répartira car il correspond aux souffrances de 6 millions de chômeurs, 9 millions de pauvres, et 15 millions qui s’appauvrissent chaque jour

Donc c’est devenu vital"

...tout en essayant de remonter à la cause des causes ... qui est avant tout sociologique, car si nous reconnaissons ici que le peuple souffre nous ne savons pas vraiment dire de quoi et pour quoi !

Je sais que comparaison n'est pas raison, mais nous sommes en France encore loin d'avoir atteint le fond comme certains pays y compris européens ...donc, la VRAIE révolte populaire n'est pas pour demain et nous trouverons bien une "solution de continuité" pour ne pas nous effondrer ; comme toujours, c'est affaire de régulation interne et pour cela Macron semble n’y pas parvenir ...hélas !

Le caractère particulier du problème de l’autonomie dans une société de masse tient à la façon dont s’exerce l’influence de la société.
Jusqu’à une date récente, la régulation s’opérait de façon hautement personnalisée par l’intervention d’autres êtres humains, parents, professeurs, prêtres. 

La connaissance intime et de proximité de personnes permettait à l’individu de s’identifier à elles pendant la période d’adolescence et de transition jusqu’à ce que la régulation, intériorisée fasse partie de la personnalité de l’individu.
Aujourd’hui comme hier, les régulations internes ne peuvent s’identifier que sur le fondement de relations personnelles et non pas en obéissant aux exigences de la société. Nous ne pouvons les intérioriser qu’autant que nous nous identifions à des personnes que nous aimons, que nous respectons ou que nous admirons, qui ont elles mêmes adopté ces régulations en s’identifiant à des personnes qu’elles respectaient…
Depuis en gros mai 68 l’école, la famille et la cité ne font plus « régulation » et ne contrôlent plus rien.
C’est avant tout de cela que nous souffrons !  

La réponse technique est donc relativement simple à trouver …la réponse sociologique est plus ardue mais passe tout de même par plus de régulation, de contrôle ET de remédiation …mais contrôler la démographie, la finance, l’économie, l’immigration ce devrait être le travail de l’Etat …et laissons les citoyens trouver eux mêmes leurs méthodes de régulation, de contrôle ET de remédiation.

Leurs pratiques vielles d'au moins 2000 ans en valent bien d'autres !    

Francis-claude Neri

28 02 19

Commentaires

Le probleme est le système capitaliste mondialisé…_avec sa libre concurrence internationale _...et la culture de l'individualisme en dehors de tout sentiment d'appartenance à une Nation...l'absence de représentativité du peuple...au sein de cette Nation….et la perte d'identité associée _avec un immigration massive extra Européenne voulue et entretenue _ ! La perte de valeurs associée au chômage exponentiel et à la précarité entretenue et voulue par ce régime ultra libéral mondialisé…...est le point de départ de cette crise GJ §

Écrit par : THOMAS | 01/03/2019

Répondre à ce commentaire

Rien à rajouter Daniel ...tu as tout bon :-)

Écrit par : gosein | 01/03/2019

Écrire un commentaire