Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2019

Europe et UE

La réponse de Laurent Wauquiez à la lettre d'Emmanuel Macron

"Dans une tribune au "Monde", le chef des Républicains répond au chef de l'Etat et considère que l'Union européenne a échoué."

Dans une tribune publiée dans Le Monde le samedi 9 mars, Laurent Wauquiez répond à la lettre d'Emmanuel Macron aux Français. Dans cette dernière, le président des Républicains fait le constat d'une Union européenne qui a échoué et appelle à refonder le projet européen autour des nations.

"En deux ans, Emmanuel Macron n'est parvenu à aucun progrès sur la scène européenne ; aucune des idées du discours de la Sorbonne ne s'est traduite en actes" explique-t-il. Il critique le recours aux même "slogans incantatoires" comme "refonder l'espace Schengen" ou "créer une Europe sociale". Il dénonce aussi le manichéisme du président de la République qui oppose «proeuropéens et antieuropéens, progressistes et nationalistes, sauveurs et destructeurs».

Laurent Wauquiez réaffirme tout de même son attachement à une Europe des nations contre un fédéralisme européen. Pour lui, l'Europe doit s'appuyer sur les nations pour grandir et non pas sur les "décombres" de ces dernières. 

Dans cette continuité, il s'attaque à la compétence normative de l'Union européenne. Pour lui, " L'Europe des normes doit céder la place à l'Europe des projets».

Pour Laurent Wauquiez, "L'Europe ne vient pas de nulle part" elle est "le fruit de trois traditions, gréco-latine, judéo-chrétienne et des Lumières". Toujours selon ce dernier, elle porterait un "combat" pour contrer "l'islamisme qui menace les fondements de notre civilisation".
Pour compléter son projet et sa vision de l'Europe, le président des Républicains, entend "renforcer la préférence européenne" et appelle à un vrai protectionnisme européen.  Enfin, il propose un plus strict contrôle des frontières européennes et françaises. 

Vu sur : Lu sur Le Monde

Eh ben, il va y avoir de la concurrence pour rester dans l’UE …moi je vais voir du coté d’Asselineau  au moins LUI dit clairement qu’il faut en sortir de L’UE …pour peu qu’il s’en prenne également à l’islamisation et à l’immigration, il aura tout bon J
La seule chose que j’apprécie dans le discours de LW c’est la reconnaissance  des origines plurielles de l’Europe …il était temps !

Ah si Chirac avait su …il aurait lui aussi "combattu l'islamisme".

Le « reste » n’est que discours de circonstance !  

Francis-claude Neri.

http://semanticien.blogspirit.com/
11 03 19

Commentaires

moi tout compte fait sans proner l'islamisme radical je ne serais pas défavorable aux méthodes de gestion des citées par les talibans et consorts
en moins d'un trimestre on verrait les voleurs boiter et ne pouvoir se gratter le nez que de la main qui sert à s'essuyer
j'en ai marre dans les transports de voir des couples s'embrasser comme si ils voulaient se gober les amygdales.
les chaumeurs chômeurs de longue durée me traiter d'"enfoiré" quand je part à 8h 30 pour assurer mon versement de csg, ect ect
depuis trente ans je n'ai pas vu un député venir me remercier d'avoir été voter .
mon CGT de syndicaliste compatis sur la retraite minable qui n'assurera que le tiers de mes besoins de citoyen mais il oublie qu'in s'est vivement opposé pandant les trente glorieuses à l'établissement de fonds de pensions pour assurer les capitaux
on à tout bouffé hier sans assurer demain enfin pour nous pas pour eux...(j'ai des noms... )
on nous avais promi l'Europe des peuples et ils ont fait l'Europe des banques et des premiers de la classe.
On nous propose de sauver la planète moi je veux bien mais par une taxe ...mon pépé en 1938 il disait : "heureusement que nous avons la ligne Maginot "

Écrit par : Soupollait | 11/03/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire