Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2020

Les indigénistes racialistes.

De Barbara Lefebvre à l’intention de l’archevêque Sakoun:

"Je trouve bien triste, cher Jean-Pierre, que vous soyez aussi victime de cette farce appelée la "tenaille identitaire" qui vous fait prendre parti pour les ennemis de la liberté, à savoir les indigénistes racialistes. Et en l’occurrence, les ennemis de la liberté ne sont pas à la rédaction de Valeurs Actuelles à qui vous faites un procès d'intention sur l'accusation de racisme dans un mouvement de grégarisme que vous regretterez sans doute un jour (peut-être quand la LDNA ou un autre suprématiste aura attaqué un journaliste de VA ou mis le feu aux locaux d'un journal... ah oui j'oubliais "pour VA c'est pas pareil"). Ce n'est pas à VA que vous avez des ennemis, soyez-en sûr, j'y écris je sais qu'ils ne défendent ni n'aspirent à un Etat racialiste ou identitariste, mais c'est commode de les caricaturer. Que vous ne partagiez pas leur ligne politique est respectable mais les confondre dans la même opprobre avec les Indigènes de la République est fort contestable. J'imagine que ma collaboration avec VA fait de moi également une immonde fasciste pour vous... seulement comme vous me connaissez vous conviendrez que cette analogie pose souci !

Lisez chacun de mes éditos et prouvez moi que c'est raciste ... et poussez l'effort jusqu'à lire les articles : si vous y trouvez du racisme, vous pourrez aller à la 17è chambre. Vous savez là où vos amis de SOS et la LICRA se sont déshonorés aux côtés du CCIF et des islamistes contre Georges.

Apparemment sur ce procès inique comme sur Charlie, vous vous êtes arrêté en chemin dans la réflexion sur la liberté d'expression"

David Duquesne

Ceci me fait penser à la lettre publiée par Voltaire (30 aout 1755) pour le Discours sur l'inégalité de JJ Rousseau (18 ans son cadet)

"Vous plairez aux hommes, à qui vous dites leurs vérité, mais vous ne les corrigerez pas. On ne peut peindre avec des couleurs plus fortes les horreurs de la société humaines, dont notre ignorance et notre faiblesse promettent tant de consolations. On n'a jamais employé tant d'esprit à vouloir nus rendre bêtes; il prend envie de marcher à quatre pattes quand on lit votre ouvrage.

IL y a plus de soixante ans que j'en ai perdu l'habitude, et je laisse cette allure naturelle à ceux qui en sont plus dignes que vous est moi ....je ne peux non plus m'embarquer pour aller trouver les sauvages du Canada (aujourd'hui ce serait en Afrique)...parce que la guerre est portée dans ces pays là...

On m'apprends que votre santé est bien mauvaise; il faudra la venir rétablir dans l'air natal, jouir de la liberté (ici chez nous et maintenant) boire avec moi du lait de NOS vaches et brouter nos herbes . "

Il n'y a de BON sauvage nulle part !

(Voltaire : le triomphe de la raison)

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

05 09 20