Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2014

L’Islam

Je voudrai dire à mes amis Systémiciens qui s’interrogent sur l’Islam, et qui se disent contre avec énergie, que NOUS ne pouvons être CONTRE quoi que ce soit car NOTRE « jugement est toujours « négatif » c'està-dire POUR l’ouverture des « boucles de rétroaction ».

Je m’explique : Hier j’ai rendu visite à mes amies du Restaurant  Mosaïque  (voir ma chronique précédente) à l’occasion de la journée de la femme.

Je voulais y déjeuner tranquillement avec mon épouse. Hélas c’était sans compter sur la campagne des municipales et nous avons vu arriver une très sympathique cohorte avec drapeau et prospectus dont l’intention était claire et sans nuance : « votez pour moi » !   

Je ne suis pas contre la campagne des municipales, mais je suis pour déjeuner en paix avec mes ami(e)s et comme je sais que beaucoup d’eux  sont : musulman(e)s, chrétien(e)s ou autres…une mosaïque…eh bien je m’adapte, je regarde et j’écoute et je puis vous assurer que l’effet « rétroagissant » sur la cause, je ne suis pas sur que cette sympathique invasion produise l’effet escompté par les « politiques » qui ont bien occupé le terrain mais certainement pas les esprits.
Pour ceux qui ne connaissent pas le Neuhof, il faut savoir que ce quartier est classé « zone sensible » et que le Restaurant d’insertion « Mosaïque » a bien des difficultés à résister au jour le jour dans un environnement disons « négligé ». Certains clients hésitent à s’y aventurer et les habitants ne sont pas tous des exemples de vertu ni de propreté.
Personnellement, je pense qu’il serait bon de nettoyer plus souvent les abords du restaurant et rouvrir le bureau de police qui n’ose même plus s’afficher comme tel !
Je pense aussi qu’il devrait y avoir plus de présence éducative et socialisante en faisant travailler ensemble la famille, l’école, et les associations du temps libre comme par exemple SOS aide aux habitants.
Les sympathiques envahisseurs « politiciens » ont-ils conscience de cela ? J’en doute !

Ils  ne comprennent pas les besoins de ces « gens là » et en particulier de ceux qui sont proches de l’Islam, cette « singularité »

En les regardant manœuvrer avec amusement (la plupart sont des amis qui savent que je suis proche du FN/RBM) je me disais que décidemment ils ne comprendraient jamais rien à cette religion et que cette religion ne les comprendraient jamais et les combattrait toujours …hélas !

Je me dis que finalement la « médiation sociale » enjeu de SOS aux habitants n’est pas bien engagée. Les « adultes relais » relayent un peu en vain ! Il y a rupture sociétale !

Pour moi la question est devenue d’une grande simplicité : Je constate que l’Islam n’est pas adapté à la mentalité Occidentale. En conséquence faut il adapter l’Islam ou faut il adapter les Occidentaux ?
Notre avenir dépend absolument et totalement de la qualité de la réponse que nous allons donner à cette question vitale. Le « reste » n’est que conséquences éducatives, socialisantes, assimilatrices et bien évidemment économiques, financières etc…

Je conseille à mes amis « politiciens » de développer leur attention, de relier les évènements, suivre les préceptes de la Systémique : observer le cadavre sociétal agonisant,  observer le cadavre bouillonnant, observer le cadavre explosant, observer le cadavre démembré, observer le cadavre de la paix sociale et dites vous que vous êtes responsables de son état et ne vous demandez plus POURQUOI, çà ne sert à rien, mais demandez vous plutôt COMMENT et avec QUI !      
     

Francis NERI
Président de l’IESE
Institut Européen de Socialisation et d’Education

 

09 03 14

08/12/2010

Responsables et coupables

Pardonnez moi si je vous ai délaissé(e)s ces derniers temps. Je suis allé faire un grand tour au Moyen Orient: Israêl, Palestine, Jordanie, Egypte...pas du tout ce que nous racontent les médias et de très loin. J'y reviendrai !

Le 18 décembre je suis à Paris avec Résistance Républicaine pour écouter ceux qui en Europe s'inquiètent de son islamisation.

Je vous dirai ce que j'en aurai compris et de ce qui sera décidé. 

Pour moi, la problématique posée par l’Islam,  ce n’est pas les hommes, c’est le dogme comme l’étaient la doctrine bolchevique et hitlérienne dont il faut se souvenir qu’elles ont les mêmes racines à gauche, c’est à dire une idéologie totalitaire prônant un « homme nouveau ».

C’est donc le dogme, les mythes, les doctrines, les pratiques tragiques, barbares et obscurantistes de l’islam qu’il faut dénoncer et combattre.

Suffit-il pour cela d’être résistant, républicain, démocrate et laïque et de vouloir bouter la Sharia loin de nos frontières ?

Certainement pas, car ce serait oublier que l’islamisation du monde n’est qu’une conséquence, une singularité, un anachronisme historique et barbare qui s’est développée grâce à la complicité des dirigeants du monde et à la passivité des occidentaux ayant perdu le « désir » d’exister en tant que peuple, le désir de préserver leur pays et leur culture. Ils préfèrent perdurer en tant que consommateurs soumis à la loi du « marché », eux même devenus « hommes marchandises », producteurs et consommateurs dociles.

Nos politiques sont à présent à la solde du gouvernement mondial, et l’Islam barbare n’avance pas tout seul, nos élites politiques, économiques et sociales, depuis longtemps, leur ont ouvert les portes.

Un néo libéralisme prédateur que nos gouvernements ont renoncé à réguler et à contrôler, s’est associé à un islam qui lui assure le contrôle social par la Sharia sur des foules musulmanes dociles.

Pensant avoir perdu le contrôle des masses occidentales en raison de la révolte gauchisante des années 70, les élites mondiales ont accélérés le processus de mondialisation  et elles en sont les principales bénéficiaires.

L’explosion démographique des pays pauvres qui leur ont procuré une main d’oeuvre docile et de plus en plus paupérisée est maintenant utilisée comme une arme par les islamistes.

La souffrance des peuples occidentaux et orientaux, provoquée par la mondialisation entraîne des conflits entre droit et démocratie, entre peuple et élites.

Le peuple occidental, est éduqué, socialisé, et encore relativement bien informé. Les Européens en particulier, en raison d’une importante immigration musulmane, sont à même de constater, de plus en plus, qu’il y a une complicité évidente entre l’élite mondialisée et l’islamisme.

Une élite mondialisée, y compris musulmane, qui survit grâce au développement du complexe militaro industriel qui assure à lui seul entre 30 et 40 % de l’économie mondiale.

Une élite qui n’a absolument aucun intérêt à promouvoir la paix entre les peuples, la réconciliation des idéologies, des cultures et des cultes !

La mondialisation sauvage et l’islamisation du monde sont bien, si non volontairement, du moins objectivement, les deux faces de la même pièce

Il ne s’agit donc pas simplement d’entrer en résistance contre l’invasion de l’idéologie islamiste et de la combattre, il faut aussi s’affranchir des pouvoirs, résister à l’aliénation des consciences, aux multiples manipulateurs qui nous gouvernent, nous informent, gèrent l’économie et la finance mondiale.

La politique, l’économie, l’information : trois pouvoirs qu’il nous faut reprendre en main.

Pour conclure provisoirement cette rubrique, je citerai une prise de position éclairante d’Eric Zemour :

« L’alliance est effective entre les patrons qui veulent de la main d’œuvre moins chère, et surtout au delà de la main d’œuvre moins chère, qui veulent peser, et qui réussissent grâce à l’immigration à peser sur les salaires des ouvriers locaux qu'ils soient Français ou étrangers réguliers d’ailleurs, et les gauchistes bien pensants, droits de l’hommiste qui sont les alliés, « idiots utiles » qui poussent à la régularisation massive et à l’abandon des frontières. Ces deux là sont des alliés objectifs depuis trente ans. »

Alors résumons ! Des patrons apprentis sorciers, des islamistes qui tirent profit de la situation pour implanter leur idéologie de mort, des gens de gauche irresponsables qui jouent le jeu des deux autres.

Comment arrêter le « massacre » ?

Francis NERI

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:595.3pt 841.9pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

29/10/2010

Interdits aux juifs et aux chiens

L'analyse systémique consiste à étudier un système à partir de ses relations et, ensuite voir comment nous pouvons y établir un certain nombre de régulations.

A voir ce qu'il est advenu des relations du « système monde » il est très présomptueux de penser que les rétroactions négatives, celles qui « calment » un système qui s'emballe, l'emporteront sur les rétroactions positives qui accélèrent sa dégradation (entropie).

Que faire mes amis ! Que faire ! Peut on encore arrêter cette machine qui entraîne deux systèmes farouchement antagonistes vers l'affrontement final ?

La Jordanie interdit officiellement le port de la Kippa

Israël 2.0 | 28 octobre 2010 at 1:37 | Catégories : Proche-Orient | URL : http://wp.me/p11Z81-fy

Cela faisait déjà quelques années que la Jordanie nous couvait cela. Après avoir interdit l'entrée d'exemplaires de l'ancien ou du nouveau testament, après avoir interdit aux juifs de visiter le pays avec dans leurs bagages des Téfilines (pourtant essentielles pour les prières du matin), voilà que le Royaume hachémite interdit officiellement le port de la Kippa

Un homme d'affaires israélien qui visite régulièrement la Jordanie, a été étonné quand on lui a demandé de retirer sa kippa, de la laisser dans un coffre fort et de la récuprérer en prenant l'avion du retour. "Nous savions qu'ils confisquaient déjà les téfilines, que récemment ils ont interdit les chapeaux des juifs orthodoxes... Aujourd'hui ce sont les kippot (pluriel de kippa)." En fait, le problème des jordaniens, ce sont les juifs, non ?

"Le douanier nous a demandé d'enlever nos kippot. Nous pensions qu'il s'agissait d'une procédure de sécurité. Mais quand nous les avons remises, la police est venue nous arrêter et nous a expliqué que "porter la kippa n'est pas dans notre intérêt sécuritaire". Nous avons donc été forcé de déposer les kippot dans un coffre fort.

Yossi Levy, directeur des communications israéliennes au ministère des Affaires étrangères a confirmé qu'il y avait "des désaccords avec nos homologues jordanien en ce qui concerne les objets de culte juifs entrant dans le Royaume hachémite".

"Nous recevons un nombre croissant de plaintes déposées par des visiteurs israéliens qui déclarent que des objets religieux sont confisqués à la frontière pour des raisons de sécurité." Ils expliquent cela par la nécessité de protéger les visiteurs.

Mais le problème va bien plus loin. Des dizaines de plaintes sont arrivés en Israël à cause des panneaux "interdits aux juifs et aux chiens", visible dans les boutiques et restaurants de la ville touristique de Pétra. Ces affichettes sont en place depuis quelques années et jamais les autorités Jordaniennes n'ont agis pour les faire enlever.

Source Yediot Aharonot - Adaptation et analyse Jonathan-Simon Sellem - JSSNews