Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2011

Démanipulation

Je viens de recevoir une intéressante chronique d’un ami « facebook » Bernard Raquin qui poste sur le « groupe de soutien à Francis NERI »

J’estime qu’il situe bien la problématique. Pour nous le problème est de savoir dans quel état sortira la liberté d’expression sur internet, et probablement au-delà, après ce procès.

Pour Martine Aubry et son époux, c’est autre chose et comme l’écrit si bien Bernard Raquin Systémicien confirmé !!  elle se sabote elle-même et j’ajouterai qu’elle nuit également à son parti.

Madame Aubry et son mari seraient sages de retirer leur assignation avant que cela ne se retourne contre eux. Ils ont semble t-il beaucoup plus à perdre que moi à titre personnel.

Je vais juste prendre un crédit pour payer les frais et dans quelques temps je serai complètement oublié. Je retournerai tranquillement à mes chroniques systémiciennes, mes parties de pétanques au Maroc et je cultiverai à nouveau mon jardin intérieur avec l’aide de milliers de nouveaux amis dont Bernard Raquin. Je puis vous assurer au passage que ni je ne voterai, ni n'inciterai à voter pour Madame AUBRY !

§ 

DÉMANIPULATION : COMMENT MARTINE AUBRY-BROCHEN propage elle-même massivement les rumeurs la concernant.

Que se passera-t-il le 12 septembre, si le procès de Francis Néri a lieu ?

Cela sera, d’ici là, devenu le procès de Martine Brochen, qui veut censurer la liberté d’expression.
Il y aura, comme dans l’affaire DSK, des témoignages ou des rumeurs venant des employés de la mairie de Lille, de gens la connaissant, etc. On assistera à un tsunami de blagues, de rumeurs, de montages photo et vidéo, qui s’amplifieront sans fin.

Quantité de blogs et de sites parleront de ce procès, en évoquant les rumeurs islamistes, les rumeurs d’alcoolisme. Or, même en démentant ces rumeurs, ces blogs les renforceront.
Si Martine Brochen écrase M. Néri, ce sera une catastrophe pour elle. Elle se retrouvera dans la position de DSK : le retour du refoulé, la mise à jour de tout ce qui est caché au peuple. Le Parti socialiste, déjà coupable d’avoir protégé DSK et d’autres repris de justice, sera une fois de plus mis en accusation.

Si les juges nuisent un peu à Francis Néri (pour inciter les blogueurs à l’auto-censure selon les méthodes soviétiques), les gens se mettront spontanément du côté du « petit » contre la « riche ».
Un vent de fronde agitera internet et les conversations. Martine Brochen sera automatiquement assimilée au camp des « tous pourris » : les bourgeois écrasant le peuple à coups de liasses de billets.

Des tas de gens, dans les bureaux, au café, en famille, commenceront à se poser des questions sur son éventuel islamisme, son éventuel alcoolisme.

Or, il se trouvera toujours quelqu’un, dans n’importe quel groupe, qui « en aura entendu parler », ou qui aura vu une vidéo. Cela se transformera en certitude : les gens penseront que pour attaquer un retraité, Martine Brochen est vraiment islamiste (amalgame automatique avec les piscines de la charia), et commenceront à penser qu’elle est alcoolique.
Pourquoi ? Parce que démentir une rumeur ne peut se faire qu’avec des PREUVES MATÉRIELLES, et non des opinons. Sinon, cela augmente la rumeur.
Pourquoi ? L’inconscient ne connaît pas la négation.

Si Martine Brochen (ex-Aubry) dit : « Je ne suis pas islamiste, je ne suis pas alcoolique », les gens ne retiennent que les mots « islamiste » et « alcoolique ».

En ce sens, Martine Brochen a déjà totalement perdu devant l’opinion publique. D’autres lui demanderont des certificats médicaux, comme je l’ai réclamé depuis le 7 juin sur internet (y compris les rumeurs concernant Jean-Louis Borloo).

Et, si elle refuse de les fournir, la rumeur prendra force de croyance.

Elle a créé le doute, par son attitude ambiguë face aux islamistes, par l’attitude ambiguë de son mari. Les piscines de la charia, son accueil des islamistes, ses propos francophobes (« Je m’emmerde dans des villes où on est tous pareils »), lui exploseront au visage.
Je peux dire tranquillement que, quelle que soit l’issue du procès du 12 septembre, Madame Brochen ex-Aubry a définitivement renoncé à toute ambition présidentielle.

Je ne suis pas loin de penser qu’il s’agit d’auto-sabotage, comme pour DSK : ne supportant plus de vivre dans le mensonge et la trahison depuis des décennies, leur inconscient a choisi d’assurer son intégrité. Et a donc provoqué un acte manqué, pour échapper aux contraintes de la dissimulation permanente. 

Bernard Raquin

www.bernard-raquin.fr

Commentaires

Merci cher Francis, le soutien ne fait que commencer, nous avons un mois devant tout. Vive la liberté d'expression !

Écrit par : Bernard Raquin | 05/08/2011

Bonjour à tous.
Je comprends que l'on puisse aimer boire de la bière. Je comprends que l'on puisse en boire le soir chez soi, même un peu trop, voir beaucoup trop. Tant que cela ne nuit pas aux autres, pourquoi pas !
Je comprends que l'on puisse être musulmane. Je comprends que l'on soit musulmane chez soi. Tant que cela ne nuit pas aux autres, pourquoi pas !
Par contre j'ai beaucoup de mal avec deux choses :
- la première c'est de vouloir cacher cet état de fait lorsque l'on se présente à une élection car ces deux critères ont une importance évidente pour l'électeur et je ne parle là d'aucune personne directement, rien de plus qu'un raisonnement purement théorique.
- la seconde me rend la vie encore plus compliquée : comment une musulmane peut-elle donc être amatrice d'alcool ? C'est impossible si l'on se réfère au coran, impossible mais réalisable. Sachez que je connais de nombreux pays de la péninsule Arabique et du moyen-orient où il n'est pas rare de voir les hôtels pour touristes fréquentés par des locaux usant et abusant des boissons interdites.
Au total, je me dis que l'on doit être fort mal à l'aise de contrevenir ainsi aux uns, aux autres ainsi qu'à soi même.
Ce mal être implique donc des actions caricaturales pleines d excès et d'ignorance.
A une alcoolique je dénie le droit d'être le chef des armées, à une musulmane (étant donnés les propos ouvertement anti-Français bien connus) je dénie le droit d'être notre présidente.
C'est ainsi, sans haine, sans racisme, avec le juste respect des convictions et des valeurs communes qui ont forgé notre beau pays, la France.

Cela vaut pour tous et toutes, nul n'est visé comme nul n'est oublié. Le devoir est une mission sacrée en laquelle il faut avoir pleine conscience. Masquer ses travers et ses croyances c'est tenter de tromper le peuple, c'est le prendre pour plus bête qu'il n'est, c'est se croire au dessus de tout alors que l'on est moins probe que la majorité de ceux d'en bas qui comme moi souhaite le meilleur pour notre patrie.

Un républicain.

Écrit par : Letni | 05/08/2011

Lecteur amusé : pas tant que ça semble t-il en lisant votre réaction...

Je parle de ce que je sais et pour votre gouverne je pourrai vous mener en terre d'islam dans des magasins qui ont un "coin" destinés aux ventes de produits interdits et tout particulièrement des ventes de charcuterie et de viande de porc sous toutes ses formes. Vous y verrez surement une provocation alors qu'une fois de plus ce n'est qu'un état de fait. Mais peut-être souhaiteriez vous vivre dans le doucereux monde des Bisounours : je désolé de vous apprendre que les loups vont et viennent en toute liberté dans notre société.

Pour finir, je ne suis engagé en rien, nulle croisade, nulle diffamation envers qui que ce soit et vous vous trompez de voir en mes propos ce qui n'est pas écrit. C'est surement ce qui vous gêne car vous semblez prompt à ouvrir les hostilités alors qu'il n'y a pas lieu de le faire.

Vous ne trouverez donc nulle insulte, nul nom comme aucune indication à la haine dans mes propos que je constate comme étant bien plus mesurés que les vôtres.

Un Républicain.

Écrit par : Letni | 05/08/2011

Avis au "lecteur amusé" :
Le mot "déchet" et ses dérivés, désigne depuis septembre 2000, les nazislamistes, puis leurs complices. Il semblerait que vous revendiquez d'en faire partie.

Écrit par : Franck DEBANNER | 05/08/2011

"à qui faites-vous référence quand vous écrivez que vous déniez le droit d'être chef des armées et "notre" présidente à une alcoolique ? ayez des couilles, sombre lâche!!!"
@ Lecteur amusé: vous dépasser largement la mesure vos insultes ne servent pas la cause que vous défendez. Je ne vous ai pas censuré jusqu'à présent, mais cela ne va pas tarder.
Francis NERI

Écrit par : Francis NERI | 05/08/2011

Cher Francis NERI, j'ai collecté ci-dessous quelques arguments, démontrant PAR SES PROPRES AVEUX l'extrême duplicité de la Martine de Lille, qui ose vous assigner...
Il s'agit de FAITS, et non d'interprétations.
J'espère qu'ils vous seront utiles !
=====================

Les infâmes rumeurs sur Martine Aubry...
Actuellement, certains prétendent que Martine Aubry aurait dit publiquement, à propos de l'alcool de genièvre (spécialité du nord) :
"Ça remonte le moral, moi j'en bois tous les jours..."
Quelle malveillance !
Elle n'aurait jamais lancé elle-même une pareille rumeur !
La preuve dans la vidéo ci-dessous, cliquer sur le lien et tendez l'oreille :
http://www.wat.tv/video/aubry-bertrand-bouteille-genievre-28wr9_2i6xp_.html
=====================

Les infâmes rumeurs sur Martine Aubry...
Actuellement, certains prétendent que Martine Aubry aurait dit publiquement :
"35 % de Maghrébins, eh bien c’est génial !
Moi, je m’emmerde dans une ville où on est tous pareils..."
Quelle malveillance !
Elle n'aurait jamais lancé elle-même une pareille rumeur !
La preuve dans la vidéo jointe...
http://www.youtube.com/watch?v=tPoHV_BT3oc
=====================

Les infâmes rumeurs sur Martine Aubry...
Selon Martine Aubry, des "officines proches de Sarkozy" auraient osé prétendre que son mari est "l'avocat des islamistes"...
Quelle malveillance !
En fait, j'ai retrouvé l'auteure à l'origine de ces informations :
Il s'agit de Caroline Fourest !
Pour ceux qui ne la connaitraient pas, cette femme est une sociologue très clairement de gauche, quasiment un archétype de la gôche bobo !

Voici donc littéralement rapporté ce qi'elle écrit dans son blog, daté du 13 juillet :

A propos des rumeurs sur le mari d’Aubry
Par Caroline Fourest
Des sites d’extrême droite détournent mon livre « La Tentation obscurantiste » (2005, Prix du livre politique) pour attaquer le mari de Martine Aubry. D’autres me désignent comme étant « à l’origine des rumeurs ». Ils s’étonnent que je puisse continuer à me dire de gauche et que j’accepte d’intervenir sur l’égalité et la laïcité à l’invitation du Parti socialiste. « Un peu de cohérence madame Fourest ! » Ces approximations et ces raccourcis me donnent l’occasion de faire une double mise au point.

1) Je n’ai jamais écrit que Jean-Louis Brochen était « islamiste ». Mon livre, rédigé dans le contexte de la loi de mars 2004 sur les signes religieux ostensibles à l’école publique, porte sur l’aveuglement d’une certaine gauche face à l’intégrisme.

Un court passage est consacré à montrer comment la municipalité de Roubaix a subventionné une association culturelle, « Rencontre et dialogue », dont l’activité principale est de diffuser la propagande de prédicateurs sexistes, homophobes et négationnistes proches des Frères musulmans. Avec la bénédiction de la section des Verts de Roubaix, où militent des adeptes de cette école de pensée.

Une association, « Les Maghrébins laïques », a plusieurs fois tenté d’alerter la gauche de Roubaix. Sans succès. L’un d’eux a fini par écrire une lettre ouverte adressée aux Verts dans la presse locale pour s’en émouvoir.

Il a été poursuivi en justice par « Rencontre et dialogue »… qui a pris pour avocat Jean-Louis Brochen. Ce n’est pas un choix anodin de leur part. Certes, il s’agit d’un avocat reconnu, mais aussi d’une personnalité politique de la gauche du Nord : il a été adjoint à la culture de la mairie de Lille et milite à la Ligue des droits de l’homme (souvent très ambigüe sur les affaires de voile).

J’ai rappelé, à cette occasion, qu’il a déjà été l’avocat d’islamistes dans d’autres dossiers : un jeune fanatique ayant participé au gang de Roubaix et une affaire de jeunes filles voilées menacées d’exclusion du Lycée Faidherbe de Lille en 1994.

• Le 9 septembre 2010, cinq ans après la parution de la Tentation obscurantiste, les critiques et les attaques contre Jean-Louis Brochen ont commencé à enfler sur le web. Ce dernier m’a envoyé une lettre pour demander de corriger le passage du livre le concernant. Ce que j’ai refusé de faire puisque les faits rapportés sont malheureusement exacts. Je comprends tout à fait qu’il réfute l’amalgame fait par des sites extrémistes entre avoir été l’avocat des islamistes et être soi-même islamiste. Mais je n’ai jamais fait ce raccourci.

Dans sa lettre datée du 9 septembre 2010, Jean-Louis Brochen souligne qu’il a également défendu un jeune lycéen exclu pour port de la kippa. Concernant les islamistes ou les jeunes lycéennes voilées, il précise : « j’ai toujours combattu contre l’inégalité des droits et pour l’émancipation des femmes, et je n’ai jamais défendu le port du foulard islamique. (…) De même que l’avocat d’un criminel n’est pas lui-même un criminel, j’ai défendu ces jeunes filles alors que je n’étais pas favorable au voile. Je suis contre le voile — et bien sûr contre la burqa — mais c’est l’honneur d’un avocat que de faire en sorte qu’un individu ait toujours quelqu’un pour le défendre. »

Il s’en est également expliqué sur le site de nonfiction .

• J’ai pris bonne note de ces explications. Mais je reste persuadée que ces choix d’avocats n’auraient aucune signification s’ils ne soulignaient pas l’ambiguïté d’une certaine politique menée dans le Nord. Depuis 2004, je n’ai cessé d’alerter de gauche, y compris l’entourage de Martine Aubry, sur la nécessité de clarifier toutes les zones d’ombre sur des sujets aussi importants. Pour ne pas prêter le flanc à la critique ou aux fantasmes.

Concernant la politique locale de Martine Aubry

• Suite à la parution de la Tentation obscurantiste, en 2005, Martine Aubry a demandé à me rencontrer. Elle tenait à m’assurer de son attachement au principe d’égalité et de liberté. Et à m’expliquer pourquoi elle avait accepté des créneaux de piscine non mixtes à la demande d’associations de femmes, juives et musulmanes, disant avoir des « complexes ».

Nous avons également parlé de ses rencontres avec Amar Lasfar, l’imam de Lille, qui représente l’UOIF dans le Nord. Elle a minimisé ces contacts, qui existent aussi entre le réseau intégriste et Nicolas Sarkozy.

• En 2007, alors qu’un rapport du Parti socialiste dévoile les négociations incessantes existant entre Nicolas Sarkozy et l’UOIF, l’association islamiste se défend en mouillant Martine Aubry… Qui a visiblement soutenu l’ouverture du Lycée Averroès, bien qu’il s’agisse d’un lycée intégriste tenu par l’UOIF et par Amar Lasfar. Ce dernier publie un communiqué dans lequel il écrit : « Sans le soutien de Madame Martine AUBRY Maire de LILLE, le lycée AVERROES n’aurait pas ouvert ses portes en septembre 2003. »

Dans ce lycée, on reçoit Hassan Iquioussen, l’homme qui considère que « le Hamas, avec sa branche armée, fait du bon boulot ». (Cécilia Gabizon dans Le Figaro du 28 octobre 2004). Ou Hani Ramadan, qui explique que l’islam est incompatible avec la démocratie telle que l’entendent les occidentaux et que la lapidation est « une punition, mais aussi une forme de purification» (« La Charia incomprise », publié par Le Monde le 10 septembre 2002.) Ou encore Cheikh Mohamed Hassan , pour qui « la grippe porcine » ou « le sida » ne sont que les conséquences des choix des infidèles : «La communauté internationale n’est infectée que parce qu’elle s’est égarée de la voix d’Allah et du prophète. »

Pour plus de détails sur le lycée Averroès .

• En mars 2008, durant les municipales, Martine Aubry inaugurait les rencontres annuelles des musulmans du Nord à la demande de la Ligue islamique du Nord, dont Amar Lasfar est le président. Devant un public intégriste, elle déclare : « Il y a la place en France pour un islam à la fois généreux tolérant et ouvert dont vous êtes les garants. (…) Je me réjouis de votre présence à Lille ».

2) Peut-on être de gauche, défendre la laïcité dans les cercles du PS, et critiquer certains choix de la gauche à Lille ou à Roubaix ?

La réponse est oui. C’est même tout à fait cohérent. Je ne me suis jamais considérée comme un « compagnon de route » de qui que ce soit, ni d’aucun parti. A mes yeux, les intellectuels ne sont pas là pour dire pour qui voter mais pour éclairer l’opinion, lancer des alertes, et convaincre les décideurs politiques d’en tenir compte. C’est ce que j’essaie de faire lorsque je rencontre des personnalités politiques de tous bords (allant de la droite républicaine à la gauche radicale), ou lorsque j’accepte d’aller plaider mon point de vue à l’invitation de partis républicains.

C’est justement pour défendre le modèle laïque français que j’ai accepté d’intervenir à la Convention sur l’égalité réelle du PS en décembre 2010. Face à la solution « diversité + statistiques ethniques » de Rokhaya Diallo, j’ai imploré la gauche de maintenir le cap de l’égalité, de l’antiracisme et de la laïcité. De ne pas tomber dans le piège du multiculturalisme naïf : sacrifier le projet émancipateur et l’égalité homme-femmes sur l’autel sur respect des cultures ou de la « liberté religieuse absolue ». Ce qui m’a valu de longs applaudissements, très encourageants, des militants du PS, toutes tendances confondues. Ainsi que ceux des principaux décideurs assis au premier rang, Martine Aubry compris.

C’est à l’honneur du PS, dont je n’ai pas la carte (ni d’aucun parti d’ailleurs), de m’avoir invitée à défendre mon point de vue sur ces sujets. Plus encore d’avoir insisté sur l’importance de la laïcité dans son projet adopté à l’issu de ces journées.

• J’ai également été invitée à débattre du problème posé par les « accommodements raisonnables » face au maire de Sarcelles lors d’une Journée de la laïcité organisée par le PS et inaugurée par Martine Aubry le 14 décembre.

A l’issue de cette journée, le PS a accepté de réfléchir au principe d’un guide de l’élu local sur la laïcité. J’espère que ce projet avancera et permettra d’aider à renforcer la vigilance de certains élus locaux, noyés sous les demandes particularistes religieuses ces dernières années.

A chacun son rôle

• C’est mon devoir de dénoncer le manque de vigilance face à l’intégrisme lorsqu’il existe, quelle que soit l’étiquette politique de ceux mis en cause. Qu’il s’agisse de Jean-Marie Le Pen lisant un discours de Valmy écrit par un militant favorable au rapprochement islamistes/nationalistes (Alain Soral) ou de Chantal Brunel (UMP) inaugurant une Mosquée en présence d’un prédicateur aussi intégriste que Saïd Ramadan-Al Boutih….

J’ai aussi dénoncé, dans de très nombreux articles, la place de choix faite par Nicolas Sarkozy à l’UOIF au sein du CFCM et ses propos — tenus notamment dans son livre sur La République, les Religions et l’espérance — minimisant le caractère intégriste de ces militants, qu’il qualifie pudiquement d’ « orthodoxes ». Un exemple parmi d’autres .

Ces reproches ont été repris, à l’époque, par le PS contre l’UMP. Notamment dans L’Hebdo des socialistes .

Qu’ils embarrassent la gauche ou la droite, certaines paroles et certains actes méritent tout simplement d’être portés à la connaissance de tous. Les journalistes doivent s’en emparer comme faits. Les décideurs politiques s’en expliquer comme actes. Aux Français d’en juger.

Mon entretien à la Fondation Jean Jaurès

De mon point d’observation, je suis arrivée à la conclusion que le manque de vigilance existe chez les élus locaux de droite et de gauche. Mais je pense aussi que l’on ne combat pas l’intégrisme et les crispations identitaires par une politique sécuritaire. Je crois en une politique sociale et citoyenne, qui reconstruit le lien et combat les inégalités. Comme avec les emplois jeunes, qui ont permis en leur temps de mettre en mouvement des jeunes guettés par les associations intégristes.

En ce qui concerne la primaire socialiste, chaque candidat présente des qualités et des inconvénients. Sur les sujets qui m’importent et qui, je le crois, seront au cœur de la prochaine présidentielle, certains sont bien plus fragiles que d’autres. Sans prendre parti pour aucun candidat, je souhaite l’alternance… Dans la vigilance.

Caroline Fourest, 13 juillet 2011

Écrit par : asperian | 05/08/2011

Pour "Lecteur amusé" (sic)...
Vous m'enjoignez de "ne pas rapporter des propos tronqués et diffamatoires"...
Mais vous démontrez par vos allégations, que le tricheur c'est vous !
- Je réfère 2 vidéos : sont-elles truquées ?
- Je réfère un article de Caroline Fourest : il est rapporté littéralement, sans même changer un seul mot !
Vous avez le droit d'être un partisan invétéré de Martine.
Mais porter des accusations sans aucun fondement contre moi, montre votre mauvaise foi, et dessert totalement la cause que vous défendez.
Donc, je ne vous salue pas !

Écrit par : asperian | 05/08/2011

fait elle le ramadan?

Écrit par : ROEDIGER | 05/08/2011

Cher François Neri
Laissez le "Lecterur Amusé" s'exprimer sur le blog. Je soupçonne même qu'il n'est pas du tout socialiste mais d'un autre bord tant ses propos nuisent à la cause de Madame Aubry et servent votre procès.
La liberté d'expression est à ce prix !

Écrit par : Alain | 05/08/2011

A lecteur Amusé

Vous devriez lire l'article de Nouvel Observateur intitulé Autopsie d'une rumeur ( N.O du 21.07.2011 au 27.27.2011).Cet article récapitule les démélés de Mme AUBRY et de M.Brochen avec Mme Caroline Fourest , Mme Fadela Amara , M.Jacques Toubon et M.Jean Françcous Copé ...

Écrit par : Atzori René | 05/08/2011

Pour l'instant il n'est pas encore prouvé qu'il y ait diffamation. C'est aux juges d' en décider et je fais confiance à la justice de mon pays, je m'inclinerai si je suis condamné.
Alors un peu de respect du tribunal SVP J'ai le sentiment que "Lecteur amusé" se prend pour un juge. Je ne pense pas qu'il en ai la compétence, la légitimité, et encore moins le pouvoir
Grand Dieu j’ai parfois l’impression que certains veulent soit me détruire, soit détruire Madame Aubry. L’enjeu est important j’en convient, mais justement, pour ma part je ne place pas le débat sur le plan politique et je ne méprise pas mes contradicteurs. Je parle ici de la liberté d’expression, du « cas » BROCHEN/NERI et bien sur de ce qui est en rapport dans la perspective du procès et ma foi c’est bien suffisant.
Alors on se calme un peu SVP sinon je vais supprimer à tour de bras.
Francis NERI

Écrit par : Francis NERI | 05/08/2011

comme quoi, dommage que l'amusé ne soit pas en plus amusant... mais bon, on ne peut pas tout être à la fois, surtout quand ce qu'on est se résume à ça...

Écrit par : Jean Luc Potier | 07/08/2011

Lorsque l'on dépasse les 16-18 ans,l'on est responsable,si une personne porte plainte contre vous,c'est parce qu'elle est RESPONSABLE,donc Mr. NERI,vous devrez assumer,la diffamation en parlant d'une personne que l'on n'a jamais cotoyée est à ce prix,(le seul avantage que vous en tirerez) c'est que pour une fois vous serez heureux que l'on parle de vous,(comme un pôvre petit Norvégien,il y a quelques jours)
Mais cela à TOUJOURS unCOÛT!..............

Écrit par : Mischler | 10/08/2011

@Mischler :
"Lorsque l'on dépasse les 16-18 ans,l'on est responsable"...
Donc, Martine (qui a nettement dépassé les 16-18 ans) est pleinement responsable des épouvantables rumeurs qu'elle a abondamment fait courir au sujet de la Maire de Lille...
En effet, est-ce bien elle, ou son sosie :
http://www.wat.tv/video/aubry-bertrand-bouteille-genievre-28wr9_2i6xp_.html
========
http://www.youtube.com/watch?v=tPoHV_BT3oc
Je suppose donc qu'elle va devoir s'assigner elle-même !
Le procès risque d'être vraiment amusant...

Écrit par : asperian | 10/08/2011

Messieurs le Responsables du site ou modérateurs
Je suis mis en cause et cité sur votre blog au travers d' affirmations ayant fait l'objet d' une condamnation définitive pour diffamation publique.
Je vous demande donc de prendre les dispositions nécessaires afin de rectifier votre publication.Je vous transmets pour information le communiqué de
l'association Rencontre et Dialogue.
Cordialement et laiquement vôtre
Slimane TIR


Pour votre information, je vous prie de noter le texte de la publication judiciaire décidée par la Cour de Cassation par Arrêt Définitif en date du 13 Avril 2006.
En effet, la plus haute juridiction civile française a confirmé les termes de la campagne de diffamation engagée à l' encontre de l' Association Rencontre et Dialogue, avec la complicité active de la rédaction de Nord Eclair.
Les personnes en cause ont été condamnées à une amende exceptionnelllement lourde dans ce type d'affaire.
Tous ceux et celles qui relaient donc les divagations de M Bouras se rendent complices, intentionnellement ou non de diffamation.
Nous vous en informons solenellement, et vous demandant sous quinzaine à compter du jour suivant la réception de ce message de veiller à publier cette information,
expurger votre site des données et commentaires malveillants et diffamatoires qu' il contient à notre endroit.
A défaut, nous serions amenés à constater formellement votre intention de maintenir en ligne des publications ou écrits ayant fait l'objet de cette condamnation, engageant ainsi explicitement votre responsabilité d'éditeur.
Espérant que vous entendrez la voix de la raison, que vous veillerez à respecter la loi et plus fondamentalement à pratiquer une déontologie si nécessaire à la crédibilité du formidable vecteur de liberté qu'est devenu le net.
En vous priant d'agréer nos citoyennes et laîques salutations.
Ali Rahni
Président de Rencontre et Dialogue
Roubaix le 23 Juillet 2011

Texte de la publication judiciaire par Arrêt définitif en date du 13 avril 2006 :

La 6ème Chambre des Appels Correctionnels de la Cour d'Appel de DOUAI a déclaré « Jacques HARDOUIN » coupable d'avoir à ROUBAIX, en publiant sous le titre « L'obscurantisme ne passera pas » dans le journal NORD ECLAIR dans l'édition du 11 février 2005, porté atteinte à l'honneur ou à la considération de l'ASSOCIATION RENCONTRE ET DIALOGUE ( presidée par Ali RAHNI ), et Messaoud BOURRAS complice de cette infraction.

« En répression la Cour les a condamnés à 10 000,00 Euros d'amende et à payer à l'ASSOCIATION RENCONTRE ET DIALOGUE, dont le siège est à ROUBAIX, 24 place de la Liberté 3 000,00 Euros à titre de dommages et intérêts ordonnant à titre de réparation complémentaire du préjudice la publication de l'Arrêt dans les journaux LAVOIX DU NORD & NORD ECLAIR par extraits aux frais des condamnés....... »

Cet arrêt définitif de la Cour d'appel de DOUAI a fait l'objet d'un pourvoi en cassation. Messieurs BOURAS Messaoud et HARDOIN Jacques ès qualité et la société NORD ECLAIR civilement responsable ont formé pourvoi contre l'arrêt de la 6ème chambre de la Cour d'Appel de DOUAI qui « pour diffamation publique envers un particulier et complicité, a condamné les deux premiers à 10 000 Euros d'amende chacun... »

La chambre criminelle de la Cour de Cassation en son audience publique, tenue le 20 novembre 2007 a déclaré ces pourvois IRRECEVABLES et les REJETTE
Dit, en complément « que Jacques HARDOIN et Messaoud BOURAS devront payer à l'ASSOCIATION RENCONTRE ET DIALOGUE la somme de 500 Euros chacun en application des disposItions de l'article 618 -1 du code de procédure pénale (arrêt N° D 06 -84 644 F - D du 20 novembre 2007)

A réception de la copie de la décision rendant définitive la condamnation pour diffamation publique, l'association RENCONTRE ET DIALOGUE a fait exécuter le jugement par signication d huissier et publication de l'Arrêt Définitif dans les journaux VOIX DU NORD et NORD ECLAIR.

Écrit par : slimane tir | 11/08/2011

Le jugement ne s'applique qu'à un cas précis, ce texte émanant soit-disant d'une association n'a rien d'officiel et ne mérite pas de considération. Il s'agit d'une tentative d'intimidation islamiste.

Écrit par : Bernard Raquin | 11/08/2011

il s' agit là d' une étonnante réplique pour un rationaliste. Merci de recouper les informatiosn que je vous transmets avec civilité. Vous pouvez même vérifier par vous même la qualité des sources de soeur Caroline F. Ci dessous un lien afin de vous permettre une exploration approfondie. A vous lire , après examen. Cordialementhttp:
//rx-ptitconcitoyen.forum-actif.net/t19-mise-en-examen-en-direct

Écrit par : slimane tir | 24/08/2011

Slimane (sans doute un pseudo) utilise le langage des islamistes en parlant d'une prétendue soeur. Il faudrait que la police l'identifie afin de le surveiller, pour voir s'il fréquente les égorgeurs satanistes.

Écrit par : Bernard Raquin | 24/08/2011

Les commentaires sont fermés.