Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2013

Un monde multipolaire IV

…/… J’ai appris beaucoup par la réponse de Charles et, j’estime qu’elle situe bien le problème qui hélas pour nous ne nous épargnera pas et auquel nous aurons à faire face également. Nous aurons probablement une stratégie différente de celle d’Israël.    

Mais il serait sage de l’étudier de très prêt et sans aprioris, ni jugements de valeur  

Je pense d’ailleurs qu’elle pourrait prendre la  forme ci-dessous !

Ma réponse à Cédric !

.................................... 

"Il faut arrêter de se pencher sur la conséquence mais il faut s'occuper de la cause. L'arbre qui cache la forêt... peut être es tu trop focalisé la dessus Francis." Me dit-il !

 ………………………………………

Très bien, allons-y car là je suis dans mon domaine, mon monde du réel, pas un monde de vérités, mais un monde de réalités, qui n'est pas celui des jugements de valeur, des représentations, des préjugés.

Un monde que l'on comprend mieux si l'on sait prendre un peu de recul, s'élever pour mieux le voir.

Un monde où l'on relie les évènements entre eux avant d'en tirer ce que l'on croit être des conséquences.

Un monde où l'on apprécie la qualité d'un évènement, où l'on en situe l'importance relative pour ne pas agir à contresens.

Un monde où l'on sait que les interactions et les rétroactions sont COMPLEXES (ce qui ne veut pas dire compliquées).

Un monde où l'on sait que les effets (les conséquences) rétroagissent TOUJOURS sur les causes et que si l'on ne place pas une soupape de sécurité, un thermostat sur le SYSTEME, les rétroactions sont s'amplifier et le faire sauter.

J’invite mon ami Cédric à y réfléchir et, à partir des conséquences justement, mieux appréhender les causes, à voir au delà d’une géopolitique pour les « nuls ». Il verra alors très vite que sa vision d’Israël, du Sionisme, des Juifs, de l’Islam etc… est basée sur des prémices fausses.

Le monde, enfin, n’est plus unipolaire mon ami. Il est rapidement devenu multipolaire et nos amis américains en ont perdu le CONTROLE ! Et çà, c’est un événement MAJEUR, car un monde multipolaire est imprévisible et puisqu’un monde multipolaire est imprévisible, qu’il subit la loi du hasard et de la nécessité, nous pouvons être tentés d’en réduire les risques en limitant les échanges entre ses éléments, en gros les 5 ou six grands blocs qui découpent le monde. 

En toute complicité « objective » (il ne s’agit pas vraiment d’un « complot) ILS  « escamotent » pourtant certaines complémentarités : par exemple le monde « Islamiste et islamique » qui est devenu une « singularité » et une singularité que la plupart des autres blocs estiment dangereuse. En « conséquence », ILS s’efforcent de l’utiliser, de le manipuler pour se sortir de ce qu’ils croient être une impasse alors que ce n’est qu’un formidable changement qui sera à terme bénéfique.

Nous pouvons donc limiter les échanges, les relations, les interactions et surtout les rétroactions ou encore de créer des zones d’intense coopération relativement isolées du « reste du monde » C’est ce qu’ils sont en train de faire en oubliant que le monde actuel est devenu celui des interactions fortes entre les nations, les domaines d’activités, les pratiques et…les pratiquants, les cultures et les cultes.

Nous sommes donc bien confrontés à la déficience de régulation et de contrôle du Système international. Après avoir mis cela en évidence, en partant des CONSEQUENCES, il faut maintenant l’aborder en modélisant des RELATIONS, c’est à dire en s’interrogeant sur les interdépendances.

Et en passant nous résoudrons le conflit Israélo- palestiniens, et mon ami Charles sera enfin un homme heureux !              

Et Cédric me répond :

Et c'est drôle, mais j'abonde ! :-)

 

Les commentaires sont fermés.