Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2014

Gaza ça suffit !

 

Les Français, dans une large majorité 74 % se moquent éperdument du conflit entre Israël et les Palestiniens. Et je ne suis pas étonné que la sympathie de la gauche, socialistes et verts compris, aille au Hamas alors que celle de la droite y compris le Front National aille majoritairement à Israël. Les choses ont le mérite d’être claire !

Les Français sont de plus en plus inquiets et exaspérés par un conflit provoquant des affrontements réguliers et fréquents dans la région sans aucune perspective d'amélioration et en craignent le débordement sur le territoire. Les nouvelles manifestations prévues en France font craindre de nouveaux débordements qui n’auront pour résultats que de dresser un peu plus la grande majorité des Français contre la gauche et la population musulmane.      

Je ne suis pas toujours en accord avec Michel Garroté, en particulier pour son amour inconsidéré, à mon sens, pour les USA que je pense être totalement responsables de la situation, mais sur ce coup je suis avec lui et jusqu’au cou : Gaza çà suffit et qu’lls en finissent une bonne fois pour toute nous pourrons enfin régler tranquillement nos comptes en interne avec NOS Islamistes et notre gouvernement de vendus !

 …………

Michel Garroté, réd en chef –- Aujourd’hui, comme chaque jour, depuis plus d’un mois, je vois, encore et toujours, le même mot apparaître en priorité dans les médias français : « Gaza ». Je ne peux plus supporter le mot « Gaza ». Ce mot me fatigue, m’irrite et m’agace. Des milliers de personnes sont mortes, dans des conditions atroces, ces dernières semaines, en Syrie, et, surtout, en Irak. Elles ont été massacrées par les grands criminels de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Mais ces personnes ne vivaient pas à Gaza et de ce fait les médias n’en parlent que très peu. A chaque fois qu’un enfant est tué à Gaza, cela fait l’objet d’une dépêche spécifique, reprise dans la presse écrite, à la télévision et sur Internet. Une dépêche pour chaque enfant tué à Gaza (à cause de la politique hallucinée des sociopathes du Hamas, mais ça les médias ne le disent pas, laissant ainsi entendre que ce serait la faute aux juifs israéliens).

Il n’en va donc pas de même à chaque fois qu’un enfant chrétien, un enfant kurde ou un enfant yézidi est tué en Irak par l’EIIL. Je note tout de même, c’est le seul point positif, que George Packer dans The New Yorker et Audrey Duperron sur express.be signalent que des milliers de personnes sont tuées en Syrie, en Irak et au Liban, mais que les médias européens ne s’intéressent qu’à Gaza. « Les journalistes sont obsédés par les comptes-rendus sur Gaza », écrit de son côté Afshin Elian sur Elsevier.

Audrey Duperron sur express.be publie quelques témoignages (extraits adaptés ; voir liens vers sources en bas de page) : « Je ne vois aucune attention du reste du monde. En un seul jour, ils ont tué plus de 1’000 Yézidis à Sinjar et le monde entier dit Sauvez Gaza, sauvez Gaza ». Cette déclaration est faite par Karim, un Kurde Yézidi irakien, de la petite ville de Sinjar, située entre Mossoul et la frontière Syrienne, qui est tombée aux mains des terroristes de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL).

200’000 personnes ont fui Sinjar, selon l’ONU. Dans les montagnes où elles se sont réfugiées, elles manquent d’eau et de nourriture, alors que la chaleur y est suffocante. Il y a déjà deux Etats Al-Qaïda : l’EIIL en Irak et au Levant et Ansar al-Sharia à Benghazi en Libye. Le parlement libyen a quitté la capitale. Al-Qaïda a donc fondé deux Etats et les médias européens ont à peine prêté attention à tout cela. Ils sont trop occupés avec leur propre obsession, à savoir les palestiniens de la bande de Gaza.

Le nouveau Califat islamique, fondé par l’EIIL, est implacable. Les femmes sont lapidées à mort pour adultère, les prisonniers de guerre sont exécutés par centaines, les chrétiens et les autres minorités sont expulsés le plus rapidement possible. Des gens sont crucifiés et décapités. Les têtes sont brandies sur des piques et on pend des gens avec les lignes électriques. Tout cela se passe dans l’année du centenaire du génocide assyrien, le Seyfo, et, le monde regarde sans rien faire (fin des extraits adaptés ; voir liens vers sources en bas de page).

« Gaza » : ce mot me fatigue, m’irrite et m’agace.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef  www.dreuz.info

michel.garrote@romandie.com

Sources :

http://www.newyorker.com/news/daily-comment/friend-flees-horror-isis?_ga=1.19042109.488772686.1403848382

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/alors-que-loccident-dort-al-qaida-a-deja-fonde-deux-etats-saisissez-vous-ce-que-cela-signifie/206942.htm

 

Commentaires

Mais on peu rien faire avec ce jurnaliste qui font augmenter la haine sans raison avec de mensonge ou l omission de la verite???( je suis aps francaise donc escuse moi le errur de ortographe)

Écrit par : Rebecca | 10/08/2014

Gil Kessary - Nous israeliens en ont marre egalement de Gaza. Litteralement, non seulement dans les medias. Mai's etant donne que l'on me peut guere se debarasser de 1,8 millions d'habitants, debarrassons nous au moins du Hamas et qu'on entende plus parler de Gaza

Écrit par : Gil Kessary | 10/08/2014

Ne croyez-vous pas que le hamas est un excellent prétexte pour Israel de transformer un conflit colonial en une lutte contre l'obscurantisme et le fanatisme ? Cacher un conflit sous un autre ... et pendant ce temps continuer la colonisation de la Cisjordanie pour se constituer une profondeur stratégique ? Le Hamas fut favorisé à ses débuts par l"état hébreu pour diviser les Palestiniens .. Avez-vous le sens de la justice ?

Écrit par : Gérard Combes | 20/08/2014

Le sens de la JUSTICE ? mais que savez vous de la JUSTICE ? Comment pouvez vous DIRE CE qui est juste et ce qui ne l'est pas ?
"Jusqu’à 15 % des Français soutiennent l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL). Cela signifie très concrètement que 150 personnes sur 1.000 en France approuvent ou excusent les fosses communes pour les Yézidis, les ventes de femmes chrétiennes comme esclaves au souk de Mossoul ou bien l’application de la charia. Vous avez bien lu, vous ne rêvez pas.

Ce soutien français est le plus élevé parmi tous les pays interrogés dans le cadre du sondage, les Anglais étant 7 % à approuver les actions de l’État islamique et les Allemands seulement 2 %. Plus préoccupant encore : le soutien massif des 18-24 ans et des 25-34 ans, respectivement 27 et 22 % de supporters de l’EIIL parmi ces catégories d’âge. Des chiffres qui font froid dans le dos, surtout lorsqu’on les compare à ceux très inférieurs observés en Allemagne et en Grande-Bretagne. La jeunesse française est donc, pour une large part, extrêmement radicalisée."
Avez vous le sens du REEL ou faites vous partie de ces 15 % Ou encore êtes vous ce qu'on appelle un collabo ?

Écrit par : goshein | 20/08/2014

Vous mélangez tout et procédez par amalgame ... Israel est un état colonial créé et peuplé par des Juifs d'Europe . Cet état illégitime a chassé les occupants légitimes de leurs terres les expulsant par centaines de milliers, leur volant leur terre, détruisant leurs maisons apportant à cette malheureuse population des maux inouïs une terrible géhenne ...
le problème de l'EI d'Irak et de Syrie est un autre problème et la souffrance des Assyro-Chaldéens et des Yezidis tout aussi respectable que celle des Palestiniens ... Pourquoi opposer les misères et justifier l'une par l'autre ... ?? D'ou vient l'EI ? Qi a déstabilisé l'Irak ? la Syrie ? la Libye ? la Tunisie ? et au profit de qui ... ? Qui joue sur du velours dans l'opposition civilisationnelle ? (c'est bon pour Israel (Botul)). Les palestiniens sont des victimes comme les yezidis et les Assyriens c'est cela mon sens de la justice ... :-) Quelle misère !!

Écrit par : Gérard Combes | 20/08/2014

Mince …ce n’est pas possible ! Vous croyez VRAIMENT à ce que vous dites ? Israël un Etat colonial…qui a chassé les occupants légitimes ? Vous avez une drôle de conception de l’histoire …il est vrai que les Arabo-musulmans en ont une conception particulière… « massacrante » si j’ose dire !

Réveiller vous avant qu’il ne soit trop tard Et arrêtez de poser des questions qui ont en elles mêmes leurs réponses qui ne sont justement pas celles que vous proclamez comme des vérités révélées…Si vous voulez mettre TOUT sur le dos de l’Empire Militaro industriel Américain libre à vous. Çà ne dédouanera par pour autant vos copains Islamo fascistes et encore moins l’Arabie Saoudites, la Qatar et tout le reste !

Et en passant, lisez le texte » ci dessous (non exhaustif) et revisitez un peu vos préjugés et vos jugements de valeur sur Israël …on ne sait jamais vous pourriez avoir une illumination.
Mais j’en doute fortement 

« Ni les Yazidis en Irak ni les Coptes Chrétiens en Egypte ne sont des “occupants” ou des “colons”, pas plus que les Juifs ne le sont en Israël. Ils sont, tous les victimes d’un ennemi commun qui semble vouloir un Moyen-Orient débarrassé des Non-Musulmans.
L’actuel narrative palestinien dit que tous les Musulmans de Palestine sont des natifs et que tous les Juifs sont des colons. Ce narratif est faux.
Il y a toujours eu une présence juive, certes modique, mais continuelle, en Palestine, depuis la destruction de Jérusalem par Rome, il y a deux mille ans et, comme nous le verrons, la plupart des Musulmans vivant en Palestine, lorsque l’Etat d’Israël a déclaré son indépendance, en 1948, étaient des colons musulmans venus d’autres régions de l’Empire ottoman, qui s’étaient réinstallés et vivaient en Palestine depuis bien moins que 60 ans.
On note, généralement, que deux évènements historiques déterminants sont systématiquement occultés, lorsqu’on évoque le conflit arabo-israélien.
- L’un est l’usage fait par les dirigeants musulmans de la jizya (une taxe discriminatoire uniquement imposée aux Non-Musulmans, afin de les « protéger » du meurtre, de la confiscation ou de la destruction de leurs biens), de façon à réduire la quantité de Juifs vivant en Palestine, avant le Mandat britannique, institué en 1922.
-L’autre point important, ce sont les incitations offertes par l’Empire ottoman pour réinstaller en Palestine, les populations musulmanes déplacées, à partir d’autres régions de l’Empire ottoman.
Jusqu’à la fin des années 1800, d’antiques communautés juives ont dû fuir la Palestine pour échapper à la brutalité des autorités musulmanes ottomanes. Comme l’historienne égyptienne Bat Ye Or l’écrit dans son livre : « La Dhimmitude » :
“On acquittait la Jizya au cours d’une cérémonie publique humiliante, lors de laquelle les Non-Musulmans, au moment de payer, étaient frappés sur la tête. Et si ces taxes n’étaient pas réglées, les femmes et les enfants étaient réduits en esclavage, les hommes étaient jetés en prison et torturés jusqu’à ce qu’une rançon soit versée. Les communautés juives de beaucoup de villes importantes sous la férule musulmane, ont été ruinées par de telles exigences. Cette coutume d’extorsion financière légale et d’abus a anéanti presque en totalité des populations indigènes pré-arabes, dans ce qui subsistait encore de sa paysannerie… En 1849, les Juifs de Tibériade ont envisagé l’exil, à cause de la brutalité, des exactions et de l’injustice des autorités musulmanes. En supplément des taxes habituelles, un Cheikh arabe qui dominait Hébron avait exigé des Juifs paient un extra de 5.000 piastres par an pour la protection deleur vie et de leurs propriétés. Le Cheikh les menaçait d’attaquer Hébron et de les en expulser, si cet impôt n’était pas versé ».
Les dominants musulmans ne se sont pas contentés de maintenir très bas le nombre de Juifs, par le biais d’impôts discriminatoires, ils ont aussi augmenté la population musulmane en fournissant des incitations financières aux colons musulmans, pour qu’ils s’installent dans la région.
Ces incitations comprenaient des terres gratuites, 12 d’exemption d’impôt et de service militaire.
Bat Ye’or poursuit :
“Au début des années 1800, la population musulmane en Palestine était très minime (tout juste 246.000). C’est à la fin des années 1800 et au début des années 1900 que la plupart des colons musulmans se sont installés en Palestine, grâce aux incitations du Gouvernement ottoman, pour réinstaller les populations musulmanes, à cause d’évènements tels que l’occupation austro-hongroise de Bosnie-Herzégovine, la Guerre de Crimée et la 1ère guerre mondiale. Ces évènements ont provoqué l’arrivée d’une grande quantité de réfugiés musulmans, qui étaient relocalisés ailleurs dans l’Empire Ottoman… En 1878, une loi ottomane a offert des terres aux Colons musulmans, en Palestine. Des colons musulmans de Crimée et des Balkans se sont installés en Anatolie, en Arménie, au Liban, en Syrie et en Palestine ».
Justin McCarthy, professeur d’histoire à l’Université de Louisville, écrit sur sa carte annotée : « Migration Forcée et Mortalité dans l’Empire Ottoman« , remarque également qu’il y a eu environ 5 millions de Musulmans déplacés, à cause de l’occupation austro-hongroise de Bosnie-Herzégovine, de la guerre de Crimée, des guerres dans les Balkans, de la guerre d’Indépendance turque et de la 1ère Guerre Mondiale.
Sergio DellaPergola, de l’Université Hébraïque de Jérusalem, dans son article : « Démographie en Israel/Palestine : Tendances, Perspectives et Conséquences Politiques, » livre une estimation de la population de Palestine à différentes périodes. Comme le démontrent les données démographiques ci-dessous, la plupart des Musulmans vivant en Palestine en 1948, lorsque l’Etat d’Israël est créé, n’y vivait depuis pas plus longtemps qu’une soixantaine d’années.
1890 : Population Arabe : 432,000
1947 : Population Arabe :1.181.000
Croissance de la population arabe, entre 1890 et 1947 : 800,000 »

Ezequiel Doiny

Écrit par : goshein | 21/08/2014

Les commentaires sont fermés.