Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2021

Un média libre ?

Chère Madame, cher Monsieur,
On ne compte plus les fois où les chiens de garde du politiquement correct se déchaînent sur leur proie !
Lynchage sur les réseaux sociaux, dénonciations systématiques au CSA, poursuites judiciaires à répétition…
Il est devenu impossible de critiquer l'immigration massive sans risquer un procès.

Comme celui qui vient d'être orchestré contre Éric Zemmour, sous prétexte de dénonciation insuffisamment nuancée des méfaits commis par des immigrés mineurs isolés.
Quelques mois plus tôt, la jeune militante Thaïs d'Escufon était jugée, elle aussi, pour ses propos sur l'immigration : condamnée à deux mois de prison avec sursis, elle se retrouvera derrière les barreaux en cas de "récidive" !
Au bout d'une longue procédure, malgré tout, les victimes de cet acharnement judiciaire peuvent obtenir gain de cause : déjà dix relaxes pour Éric Zemmour, dont quatre définitives.

Mais pour tous ceux qui voudraient s'écarter du discours politiquement correct, le message est clair : c'est l'autocensure ou le risque d'un harcèlement permanent.

L'objectif ?
Contrôler l'information donnée aux Français, bien sûr.
Mais surtout, éradiquer tout esprit critique, toute réflexion des citoyens sur les sujets essentiels.
C'est grave, surtout à l'approche d'une élection présidentielle décisive !!

C'est pourquoi l'action de Boulevard Voltaire est si importante.
Aujourd'hui, seul un média libre et indépendant, tel que le nôtre, porté par la force de conviction de ses lecteurs, peut résister à la doxa médiatique qui contamine notre société.

Aussi, nous espérons de tout cœur que vous soutiendrez notre Appel urgent pour la liberté d'expression en France !
Car, au-delà de la liberté d'expression et d'opinion chaque jour un peu plus réduite, les "grands" médias privent les Français d'informations et d'analyses pertinentes sur les problèmes auxquels notre pays est confronté.

Soumises au diktat du politiquement correct, la plupart des rédactions vous livrent une information insipide, passée au rouleau compresseur de la censure...

... quand elles ne se livrent pas à un véritable matraquage idéologique !

Voyez leur indignation sélective :

Emmanuel Macron apparaît grimé sous les traits d'un dictateur nazi ? Les "grands" médias orchestrent un concert d'indignations.

Mais quand une "humoriste" de France Inter affuble Éric Zemmour d'une moustache hitlérienne, personne ou presque ne crie au scandale...

Regardez le consensus médiatique – qu'avec votre aide nous nous efforçons de briser – sur des sujets qui devraient faire l'objet d'un débat à la hauteur des enjeux :

Crise sanitaire

La quasi-totalité des médias ont entériné le premier confinement sans aucune discussion. Et depuis, ils ont soutenu chaque restriction de nos libertés en cherchant sans cesse à étouffer le débat, jusqu'à l'adoption du passe sanitaire :
Opposants caricaturés, manifestations minimisées, risque d'une surveillance permanente totalement éludé...

Théorie du genre

La plupart des médias ont beau répéter que la théorie du genre n'existe pas, ils la promeuvent allègrement... au point de la faire appliquer à des enfants.

On ne compte plus les chaînes qui cherchent à vous convaincre qu'il est tout à fait normal de changer de sexe à sept ou huit ans !

Féminisme, antiracisme, écologisme...

Invasion du langage prétendument inclusif ("celles-et-ceux"), usage délibéré du vocabulaire du clan Traoré ("personnes racisées"), du lobby LGBT ("personnes menstruées"), des extrémistes féministes ("féminicide") et écologistes ("catastrophes climatiques" au lieu de "catastrophes naturelles")...

Les médias bien-pensants imposent un matraquage idéologique à grand renfort de novlangue !
Voilà comment les gardiens du politiquement correct et les médias subventionnés empêchent tout débat de fond sur les sujets importants pour l'avenir du pays.

C'est pour ça qu'à Boulevard Voltaire, avec votre aide, nous devons, plus que jamais, décupler l'audience de notre média libre et indépendant.

Nous devons réussir à diffuser encore plus largement nos articles et nos analyses qui sont la seule alternative à la récitation docile que servent aux Français les "grands" médias.


C'est la seule façon de relancer un vrai débat démocratique pour la mise en œuvre de mesures efficaces contre les problèmes qui gangrènent notre pays.

Alors, oui ! Nous avons un défi titanesque à relever ! Mais avec vous à nos côtés, nous pouvons y arriver !
C'est pourquoi nous vous demandons de soutenir notre Appel urgent pour la liberté d'expression en France en faisant un don à Boulevard Voltaire.

Vous savez à quel point l'accès à une information pertinente et non censurée est essentiel.

Parce que ce n'est que bien informés, en étant capables de confronter ses idées à des points de vue différents que l'on peut forger une réflexion intelligente et objective, et répondre aux problèmes de notre société.
S'il vous plaît, aidez-nous à ouvrir les yeux des Français avant qu'il soit trop tard.

Car en défendant, ensemble, aujourd'hui, la liberté d'expression, c'est l'avenir de notre pays qui est en jeu.

Nous comptons sur vous !

Et nous vous remercions très sincèrement de l'aide la plus généreuse possible que vous pourrez nous apporter.

Bien cordialement,
L'équipe de Boulevard Voltaire

 

25/11/2021

Le journal du Cygne Noir N° 150

Le journal du Cygne Noir
 Des Signaux faibles qui peuvent devenir signifiants
N°150

Jeudi 25 Novembre 2021

01-La France abandonnée
Daniel Dugléry, interrogé par son complice l’ex-avocat Michel Peisse, brosse le portrait de la France abandonnée par la plupart de ses « élites » de tous ordres : économiques, financières, administratives, médiatiques etc.
Elles l’abandonnent à tous les vents de la démagogie et du laxisme, en particulier son appareil sécuritaire.
L’origine de ce délabrement est à rechercher dans le sectarisme des années Mitterand où le pouvoir, se défiant de la hiérarchie policière qui ne lui était pas acquise à laissé libre cour aux ayatollahs du syndicalisme.
La paralysante cogestion de l’administration policière vient de là !  

02-La gauche est responsable de l’insécurité en France
Elle en prend pour son grade la gauche « prébendière ». Les associations qui pilonnent la police à longueur de temps, leurs thèses indigénistes et racialiste, l’inflation législative et normative, le communautarisme, les voyous, les salafistes. Même s’il ménage les juges, il rappelle que la France n’en compte que 8000, que c’est deux fois moins que la moyenne européenne et leur indulgence envers l’immigration incontrôlée et délinquante devrait être soulignée ainsi que le lien entre cette immigration et la délinquance.

Cela manque dans cet ouvrage. Envie de ménager des ex collègues ? Pourtant il ne fait pas de cadeau à Jack Lang qui écrivait en s’inquiétant du déficit des aumôniers musulmans : « Ils sont moins nombreux alors que l’on estime qu’en moyenne les détenus de culture musulmane représentent prés des deux tiers de la population carcérale ».
Il ne manque pas d’air le Jack Lang.

03-Les remèdes selon Dugléry
Il propose quelques innovations, comme la création au parlement d’une commission permanente de la sécurité intérieure qui travaillerait sur la planification et les réformes car il considère que les gouvernements sont enfermés dans l’urgence- moi je dirais plutôt dans l’incompétence-.
Pour le reste rien que de très classique : construire des places de prison en plus et des centres fermés pour mineurs délinquants, réhabiliter les peines plancher, réhabiliter la double peine abolie par Sarkozy (faut pas l’oublier celui là).
Bon il prend la peine de souligner les dernières inflexions sécuritaires d’Emmanuel Macron en disant qu’elles arrivent bien tard …c’est le moins qu’il puisse faire.
« Halte à l’insécurité »
Par Daniel Dugléry
Editions saint Honoré

04-Oui la France est faible Mr Dugléry
Elle est faible à cause de ses élites de gauche comme de droite qui depuis 50 ans font des « bons sentiments » en voulant accueillir en France « toute la misère du monde » au détriment de ceux qui ont fait « ce pays ».

Ils rêvent d’une société aseptisée et sous contrôle de l’Etat. Comme tout régime qui vise au totalitarisme ils « pensent » droits de l’homme et en particulier de l’homme africain dont ils accélèrent la colonisation de la France au nom de l’amour de l’autre et de la non- discrimination.
Alors nous pouvons bien construire de nouvelles prisons mais elles ne seront jamais suffisantes si nous ne cessons pas le « suicide migratoire français », ne fermons pas nos frontières et cessons de compter sur l’UE et Frontex pour cela !

05-Situer : De Gaulle et Zemmour
Il y a 51 ans que De Gaulle nous laissait. Jamais celui ci qui savait l’incompatibilité de l’Islam avec la France et ses valeurs, en quittant l’Algérie en urgence, n’aurait eu la naïveté de croire en un « vivre ensemble » des deux « civilisations »
Mais ce temps est venu, la France est déjà pour partie musulmane. L’islam est la deuxième religion du pays. Si Eric Zemmour n’est pas en capacité de mettre fin à la religion des droits de l’homme et à ses effets suicidaires pour la nation, la France - la Notre- ne sera plus qu’une coquille de Bernard -l’Ermite, un lointain souvenir.                

  www.facebook.com/groups/horizon2022/

…………………………………………………………………………………………………

    

17/11/2021

Le moment du Cygne Noir

La théorie du cygne noir est une théorie selon laquelle on appelle cygne noir un certain événement imprévisible qui a une faible probabilité de se dérouler (appelé « événement rare » en théorie des probabilités) et qui, s'il se réalise, a des conséquences d'une portée considérable et exceptionnelle.

C’est ce que nous avons théorisé et c’est ce qui est en mesure d’advenir avec Eric Zemmour, un événement inattendu mais qui pourtant advient. Un événement en mesure de rebattre les cartes et faire dérailler la machine à reproduire le 2eme tout vécu en 2017 entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Après l’élection de Mr Macron nous avons mis en place le dispositif de recherche et dés 2019 nous avions repéré Eric Zemmour comme en capacité d’être le Cygne Noir attendu et nous avons constitué le réseau actuel afin de promouvoir sa candidature. Une candidature en mesure de refaire s’enthousiasmer les Français, et en particulier les abstentionnistes  qui désertaient la politique.

Pour ce qui nous concerne, en lisant Michel Houellebecq « Soumission » nous avions compris la nature et l’importance de l’enjeu, du quitte ou double pour l’avenir de la France, des Français et la nécessité d’agir avant qu’il ne soit trop tard.
C’est lui qui affirma que MLP pouvait à la rigueur réduire l’immigration, mais en aucun cas arrêter l’islamisation.
Le développement des réseaux sociaux a évidemment marqué un tournant quant au rapport avec la politique. On privilégie désormais le militantisme sur Facebook ou Twitter plutôt que les réunions publiques. La politique se désocialise et s’individualise, délégitimant le rôle des partis politiques.  
Ensuite il y eu après Houellebecq Jean Messiha,  et enfin Philippe De Villiers les trois mousquetaires sont toujours quatre, tout le monde le sait

A mon sens une cinquième personne est sur la route avec les Mousquetaires, Marion Maréchal, et enfin nous ne parlerons plus de MLP pour le second tour en 2022.       

Francis-Claude Neri
Cygne Noir
www.facebook.com/groups/horizon2022/