Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2012

La France a peur !

Permettez moi de joindre certains éléments de deux courriels. L’un est de Joseph Castano, que nombre d’entre vous ont probablement déjà lu, et l’autre de mon amie Mireille, une Marseillaise qui ne reconnaît plus son « pays ».

La droite de Nicolas Sarkozy et la gauche de François Hollande semblent bien loin des aspirations de mes ami (e)s !!

Et merci au passage à François Litterst pour ses commentaires toujours frappés de bon sens et de mesure ! 

« Le monde est dangereux à vivre ; non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » (Albert Einstein)

19 juin 2005. Souvenez-vous ! Au lendemain de la mort d’un garçonnet tué par une balle perdue, en Seine-Saint-Denis, dans la cité des 4.000 à La Courneuve (connue pour ses tours, son insécurité et ses faits divers liés au trafic de drogue), Nicolas Sarkozy, alors Ministre de l’Intérieur avait déclaré : « Dès demain, on va nettoyer au Kärcher la cité. On y mettra les effectifs nécessaires et le temps qu'il faudra, mais ça sera nettoyé

Joseph Castano

Les « djeuns » 

Concours de circonstances: cette semaine, sur le parking d'un supermarché, deux "djeuns" munis d'un jerrycan essayent de me soutirer quelques euros, sous prétexte qu'ils sont en panne d'essence...Je réponds par la négative et ils continuent leur tentative d'arnaque par ailleurs...Tout en rangeant mon coffre, je les observe...Dépités, ils s'éloignent via la station, mais contournent cette dernière et disparaissent vers la cité..

A qui la faute? Il ne faut pas se voiler la face! La faute bien évidemment à nos politiques que nous avons élus et que nous allons élire… Laxisme flagrant de la gauche surtout, laquelle a toujours décrédibilisée toutes les initiatives de politique sécuritaire prônée par la droite en votant contre les propositions visant à réguler certaines populations et menant la France à la dérive.  

Le spectacle de nos cités est plus que désolant, voire affligeant: la "fascination" des "djeuns" à démolir le pays qui leur a donné l'acquisition de la nationalité française et le droit du sol, ainsi qu'une multitude d'autres avantages; ces français "bien de chez nous", "intégrés"!, mais néanmoins délinquants, ne songent qu'à saccager, casser, agresser et cogner....ET POURQUOI PAS, après tout, puisque deux français sur trois cautionnent leurs faits et gestes et leur confient des bâtons pour mieux nous battre!!!!

Les français sont-ils totalement anesthésiés? Y a-t-il un mince espoir de les voir émerger de leur léthargie?

A quel moment, arrêteront-ils de pratiquer la politique de l'autruche ? Quand cesseront-ils  de cautionner la "chienlit"? Qu'ils réfléchissent bien et surtout vite! Il reste une peu plus de 15 jours pour remédier à la dérive vers laquelle s'enlisera notre belle France...Si la gauche revient, tous les expulsés seront vite de retour, entraînant dans leur sillage une foultitude de nouveaux indésirables; la situation sera irréversible et il ne nous restera que nos yeux pour....PLEURER!   

Mireille M.

03/04/2012

Amalgamons !

Samedi 31 mars il est 11 h 45, je m’apprête à aller faire des courses avec en main la longue liste que m’a confié mon épouse qui s’est absentée pour distribuer le « bulletin paroissial ».   

Et puis je crois qu’elle avait aussi deux mots à dire au curé. Bon ce ne sont pas mes affaires et je ne m’en mêle pas. Pour moi, la religion c’est toujours « l’opium du peuple » !

Quelqu’un sonne à la porte et frappe. Comme j’habite au 9eme étage, je me dis que c’est un voisin et j’ouvre sans méfiance. En face de moi un « djeune » d’environ 12 à 13 ans, peut-être plus. Souriant, décontracté, il me tend un papier sans un mot. Je lis, c’est une quête pour des sourds muets. Je fais signe de la main  que je n’ai pas de monnaie et poliment je referme la porte.

Dix minutes après je me retrouve sur le palier du RDC. Mon petit jeune sympa est avec un copain, il discute avec animation. Je le regarde en rigolant  et sort. Les deux me suivent et se dirigent vers une voiture garée sur le parking tout en continuant en arabe leur discussion animée en me montrant du doigt. Sur le trottoir deux voisines discutent. Je leur dis bonjour et leur explique l’histoire des deux sourds muets qui parlent et entendent fort bien, puis je m’éloigne. L’un d’eux vient vers moi : « Pourquoi tu me regardes le vieux, viens …explique toi » Il s’arrête à 50 cm de moi et me regarde fixement…un regard froid, haineux. Pourquoi tu parles de moi aux deux vieilles ?

Je fais l’erreur de vouloir lui expliquer que çà ne se fait pas de tromper les gens en se prétendant sourd muet !

- Tu mens me dit-il ! Il se recule un peu, fait une espèce de danse de Kung fu et me lance un coup de pied au visage que j’évite de justesse. Je m’éloigne sans demander mon reste, mais il me suit. Je regarde autour de moi si je ne trouve rien pour me défendre.  Une jeune fille arrive et cela le distrait. Tout en se dirigeant vers elle, il me crie : « Je sais où tu habites, je vais revenir, tu peux commencer à avoir peur ! »  Il se passe sans équivoque le tranchant de la main sur la gorge.               

Je suis à l’entrée de la COOP voisine et me retourne pour voir ce qui se passe avec la jeune fille qui doit avoir compris car elle file sans se retourner.

Je rentre dans le magasin avec soulagement. Je me promets à l’avenir de ne plus même regarder un « djeune » et puis aussi de « sortir couvert ». Je vais également  demander à mon épouse de confier la distribution du bulletin à d’autres « grenouilles de bénitier » plus jeunes et qui croient encore à quelque chose de bon dans la nature humaine. 

Moi j’ai compris, j’ai rencontré Mohamed MERAH ...le mien !

Pour conclure je vous relie à Tancrède Lenormand, un post que m’a transmis un ami …

§

Les Rues Sont Pleines de Mohamed Merah Potentiels qui Aident les Vieilles Dames

Publié le 29 mars 2012 by Tancrède Lenormand

Tout à l’heure j’ai vu Mohamed Merah. Il était dans sa voiture, du mauvais rap dans les enceintes, à l’arrêt devant un feu vert, discutant avec un de ses potes, qui n’était autre que Mohamed Merah…….

Source : http://penserrendlibre.wordpress.com/2012/03/29/les-rues-sont-pleines-de-mohamed-merah-potentiels-qui-aident-les-vieilles-dames/