Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2014

Evolution

Le Front National, comme la plupart des partis européens, semble se résigner au « grand remplacement » qu’il qualifie tout au plus de « changement culturel ». 

Nous sommes nombreux à espérer que c’est une stratégie de conquête du pouvoir et que cela consiste à espérer remplacer l’UMP comme seul adversaire de la gauche.
Compte tenu du passé, et des promesses jamais tenues par les candidats des partis dits de « gouvernement » une fois au pouvoir, cette « posture » rend les sympathisants, les militants et les électeurs plutôt dubitatifs.

Chat échaudé craint l’eau tiède des « accommodements raisonnables ».

La stratégie du FN parait plutôt confuse car l’on peut se demander s’il est bien nécessaire de s’inquiéter d’une gauche en voie de disparition, plombée par le détachement de leur base électorale « ouvrière » et de la classe moyenne menacée de prolétarisation.

Pour ma part, je pronostique plutôt une "lutte finale" opposant le FN à l’UMP, avec un FN libéré de la tentation d’un coup de barre à gauche avec tout ce que çà représente pour ses militants comme connotations péjoratives.

Un FN représentant une droite bonapartiste, étatiste, protectrice, sociale sans être socialiste, contre une UMP orléaniste, modérée, européiste et libérale…un grand classique de l’histoire, dixit Eric Zemmour !

Et c’est justement au niveau de l’Europe et du libéralisme que je pressens une deuxième  "évolution" négative celle ci , ce qui renforce mon inquiétude.
En effet, la France n’échappera pas à la dynamique de mondialisation de l’économie. Aujourd’hui, les grands groupes financiers du CAC 40 ne pourraient pas financer leur croissance sans les investissements financiers étrangers, au point que l’on peut se demander à qui appartient la France.

Cela devient aussi le cas pour des PME sur lesquelles Marine Le Pen semble vouloir s’appuyer pour développer l’économie du pays ; PME qui s’ouvrent à de nouveaux marchés, notamment à la Russie, à l’Asie et plus particulièrement la Chine.

Alors faut-il continuer à se plaindre de l’ouverture des frontières et du libre échange ? Le FN va-t-il continuer à défendre le « patriotisme économique » et quelques vielles forteresses idéologiques et protectionnistes ou admettre que les nations sont reliées, interdépendantes, et qu’il faut passer à une politique économique, financière, industrielle, sociale plus globale, plus régulée, plus contrôlée ?

Francis NERI
02 12 14

17/11/2014

Préparation

Sur Marine Le Pen

Oui, je ne sais plus quoi en penser.........je verrai par la suite quelle position adopter...mais je ne vois personne à l'horizon qui puisse défendre les intérêts de ma famille à court terme !!

Jean Luc

A court terme Jean Luc ...il n'y a que toi...mais comme tu le sais, une bonne préparation c'est 50 % de l'action future et je ne parle pas seulement de préparation du style "survivance" ...nécessaire entre "amis" de voisinage et de même sensibilité, prêts à s'entraider et à s'épauler matériellement ; je pense aussi à une préparation idéologique, psychologique, culturelle (voire cultuelle pour certains).

Le projet de Marine Le Pen me semblant, comme toi, à présent pour le moins incertain, je crois qu'il est temps de s'organiser localement afin de faire face à toute éventualité.

Quitte à se regrouper ensuite nationalement ! Agir local...penser global ! 

Peut être faut il envisager de dépasser la stratégie de conquête du pouvoir par les urnes que nous propose Marine Le PEN, qui vraisemblablement n'y croit pas trop pour 17... date buttoir probablement, car en 22 il sera trop tard.

 

Mais comment, avec qui et quels moyens ??

Francis

 

08/10/2014

Le phénomène migratoire

Pour des raisons essentiellement démographique (7 à 8 enfants par femme) gérer les migrations de main-d’œuvre, économique et politique par l’intégration et le développement en Afrique sub-saharienne est un vœu pieu. 

Surtout si l’on entend résoudre le problème posé par l’immigration Musulmane et d’Afrique de l’Ouest en France par la « remigration ».

Les flux migratoires en provenance de l’Afrique sub-saharienne à destination de l’Europe via le Maghreb ont considérablement augmenté provoquant des drames humains considérables qui tournent de plus en plus souvent au massacre dans certaines régions où la présence Islamiste est conséquente.
 
Les pays du Maghreb sont dans l’incapacité de mettre en place des réponses politiques adaptées en tant que pays d’accueil, de transit et de départ et, pour notre sauvegarde, nous devrions observer avec la plus extrême attention les systèmes de conflits et enjeux sécuritaires entre l’Afrique de l’Ouest et les pays du Maghreb.

Il m’apparaît de plus en plus évident qu’une épuration ethnique et raciale est en cours et que les causes sont d’origine économiques, démographiques, culturelles et cultuelles.

Le succès de la reprise en main de l’Afrique de l’Ouest par les Islamiste me paraît à terme inévitable sans intervention en force de l’Occident. Elle préluderait à une invasion des pays Occidentaux, la France serait en première ligne et une guerre dévastatrice serait inévitable. C’est la raison pour laquelle je persiste à penser que la  « remigration » est une bonne formule, à la condition qu’elle s’accompagne d’une re-colonisation de l’Afrique de l’Ouest afin d’y imposer nos règles, nos codes, nos lois, en commençant par une stricte régulation des naissances.

Francis NERI

08 10 14