Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2021

Cherchons despote éclairé

Les dernières élections ont entériné un état de fait qui dure maintenant depuis quelques années : la vie politique en France est décidée par environ 20% de la population, celle qui a intérêt à faire perdurer un système à son seul bénéfice : politiciens progressistes (y compris de la prétendue droite), média mainstream, hauts fonctionnaires, pouvoir juridique.
Les candidats aux élections peuvent être élus et maintenus indéfiniment à leur poste par de petites minorités, représentant à peine plus de 10% de l'électorat.
Il n'y a pas d'autre raison à l'abstention : ni le covid ni un prétendu je-m'en-foutisme n'en sont l'explication. Seulement le fait que 20% de la population peut décider à l'avance du résultat de l'élection, des candidats qui seront désignés et de qui en bénéficiera.
Ce système qui détruit le sens du vote mais qui en conserve toutes les apparences extérieures est non seulement la négation de la démocratie mais il en est une démolition encore plus profonde et encore plus perverse que ne le serait une dictature assumée.
C'est la raison pour laquelle de plus en plus de Français seraient prêts à une dictature : celle-ci aurait au moins l'avantage de ne pas rajouter l'hypocrisie et l'apparence de la morale à un despotisme devenu évident.
 
 

10/06/2019

REALITES

Axiome

Le secrétaire général de l’ONU a désigné les populations autochtones européennes comme la cible politique numéro un. Le socialiste portugais a désigné trois « défis imminent » pour le système globaliste occidental : les opinions exprimées sur les réseaux sociaux qui critiquent les politiques imposées par l’oligarchie globaliste, le mythe du réchauffement climatique d’origine humaine qui permet à la finance d’accroître l’austérité fiscale et enfin le refus de l’immigration de masse.

Non axiome

 Comment ne pas se délecter quand on assiste au spectacle des LR, depuis la déroute des élections européennes. Voilà des nuisibles qui se moquent des Français depuis les années 1990, et les diverses trahisons et reniements de Chirac qui se fracassent sur le mur des réalités. Qu’ils s’appellent RPR ou LR, ce parti n’a servi qu’à empêcher la progression du Front National, a participé à sa diabolisation, a sauvé le système mondialiste et européiste, tout en faisant semblant de dire aux électeurs qu’une fois élu, il ferait le contraire de ce que font les socialistes.

Retour au réel

Les Français, sont assez stupides pour voter écolo aux Européennes, se rappelleront ils les expériences de Grenoble et de Grande-Synthe, où des maires écolos ont transformé des villes paisibles en Chicago, où les clandestins et les islamo-racailles font la loi.

Reste le RN, et le camp patriote. Même si Jordan Bardella a été excellent, et Nathalie Loiseau particulièrement nulle, même si, grâce à ce parti, Macron n’est pas arrivé premier, le score est décevant, sachons le dire.
Et là aussi, les grandes manœuvres commencent, même si ce parti n’est pas menacé d’explosion. Marion, qui n’a pas soutenu la liste Bardella, pas même par un tweet, a pris la parole, le dimanche suivant, sur LCI, et s’est démarquée du RN sur nombre de sujets.

Et pendant ce temps-là, certains se mettent à rêver d’une candidature Zemmour…

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/
10 06 19