Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2015

Effondrement ?

Ce qui devrait s’effondrer est absolument gigantesque.
Alors « on » fait quoi ?

En gros depuis De Gaulle, les politiques expliquent à ceux qui les ont élus qu’ils ne peuvent pas faire grand chose contre les marchés financiers, la délocalisation, l’explosion du chômage et les inégalités, les guerres de religions, la dégradation de l’écologie planétaire etc.
Ils nous ont pourtant assurés que l ‘Europe était faite pour çà, que sans elle point de salut et qu’il fallait nous abandonner à cet empire sans empereur identifié.
Ce renoncement conduit, nous le voyons bien à la disparition de la démocratie, son implosion, sa désactivation.
Résultat, nous ne pouvons plus élire des représentants capables de mettre en œuvre des choix collectivement décidés, de construire un projet de société.
Nous ne sommes donc plus en démocratie et c’est finalement volontaire car nous préférons jouir du présent, nous protéger individuellement plutôt que de penser et de faire naitre un autre monde possible.
La tentation hédoniste est trop forte, après tout, « après moi le déluge ».
Nous sommes donc en route vers un futur dont nous n’espérons plus qu’il soit meilleur.

C’est par la pensée systémique, par la complexité et la transdisciplinarité, en pensant autrement, en reliant les savoirs et les compétences que nous pourrons dépasser la résignation et le fatalisme actuel.

A nous de jouer ?!

Francis NERI
13 06 15

Commentaires

Francis! croyez vous les 80% de l'Espèce capables de la performance" que vous proposez???????
A moins que vous proposiez que les 20% (?) "capables" prennent la démocratie en main pour en faire leur dictature efficace(?) je ne vois guère d'issue !
Le Chaos proposera et disposera plutôt...
Le changement systémique est infaisable car trop de gens émargent au vieux système! On ne vit qu'une fois et en attendant le Messie et la vie éternelle, ce sont les fins de mois à venir qui intéressent 99% des gens. Seule la FAIM les fera sinon Penser! du moins "Bouger"!
Bon courage

Écrit par : Epicure | 14/06/2015

Je ne sais pas Epicure si seule la faim les fera bouger. Je crois au contraire que çà les poussera à plus de résignation...sortir de l’assommoir de Zola, de la longue nuit du moyen age et avant du servage n'a pas été simple.
Je crois en fait à l'éducation, à la culture et à la socialisation de la masse ...faites par une minorité "éclairée", capable d'altruisme et de mettre en place un système de régulation, de contrôle et de sanctions efficace...
Bon c'est certain, vous et moi ne le verrons pas ...et pour commencer il faudra bien d'une manière ou d'une autre DÉGRAISSER un peu la démographie , passer par exeùmple de 7,5 milliards à 4 ou 5 maximum et çà aussi il faudra le faire en ...douceur (s) :-)

Écrit par : goshein | 14/06/2015

Cette situation est d'autant plus grave qu'elle était en réalité déjà programmée dans le esprits de ceux qui essayaient de nous vendre une fausse impuissance à résoudre des problèmes jugés inextricables, provoqués par des puissances financières incontrôlables. Comme on ne mord pas la main qui vous caresse, tous ces thuriféraires stipendiés nous la baillent belle, Mais en attendant le rouleau compresseur avance inexorablement . Ce n'est pas tant le courage qui manque aux Français , mais plutôt sa faculté à comprendre le dessous des cartes.

Écrit par : Allard Claude | 14/06/2015

En effet...Nous ne comprenons rien aux procédures et processus, même aux niveaux élevés qui sont les nôtres(cadres supérieurs experts divers) car nous ne pouvons plus, aussi malins que nous soyons, être des Pic de la Mirandole.... et la finesse des complexités nous échappent. Aucune info n'est donnée sur cette complexité et seuls des faits bruts et de niveaux élémentaires (accessibles aux cerveaux des journalistes aussi) nous sont offerts avec de surcroît des omissions et secrets faits pour nous égarer.
Seul un gouvernement d'experts mandatés pour un Programme donné, "faisable" et dont les conséquences sont régulées par l'assentiment publique face à leurs effets (à court terme comme à longs termes, explicités et justifiés par l'expertise et non pas l'Ambition électoraliste!!!!) peut parvenir à un résultat positif, dans l'état délétère qui est le nôtre: irréversible et mortel, sinon. Bon! RV dans mille ans.?

Écrit par : Epicure | 14/06/2015

Ce dont nous avons à défendre avant tout ce sont les fonctions universelles, régaliennes de l’État, et pour commencer la sécurité des citoyens. Et pour cela nous devons comprendre que, en l’état, seul le F.N. peut nous permettre d'accéder à la possibilité d'y parvenir.
Et à ce sujet peu importent les personnes et leurs stupides divisions c'est le projet que NOUS devons suivre.
Pensons y !

Écrit par : goshein | 14/06/2015

Francis a raison mais il n'y a aucune raison d'être optimiste, c'est le bas empire, après l'empire romain s'effondre et c'est une autre barbarie qui commence, elle a pour nom au moins l'islam....et ce n'est pas la laïcité qui s'y opposera , quelqu'un a écrit que le troisième millénaire n'est pas spirituel, il ne sera pas...on ne peut pas s'opposer à la religion par la raison, tout simplement parce que c'est fatigant d'expliquer et que c'est très facile d'imposer. le renoncement de l'occident à ses valeurs éthiques, morales et religieuses abandonne le terrain sans livrer bataille...quant à la réponse populiste, c'est une réponse à peine plus différente de "panem et circenses"

Écrit par : bendahan | 15/06/2015

C'est hélas assez juste ...
Mais devons NOUS pour autant baisser les bras ? le plus souvent dans l'Histoire c'est une minorité décidée qui à l'occasion d'un contexte favorable peut changer le cours des évènements et lui donner une NOUVELLE impulsion
La volonté de changement (de niveau II s'entend) s'incarne, pour l'instant, au F.N ...espérons que la notion essentielle de RÉGULATION et de CONTRÔLE s'impose à ses dirigeants
Nous verrons bien !

Écrit par : goshein | 17/06/2015

Les commentaires sont fermés.