Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2015

Le culte de l’autre

Ainsi que Michel Onfray, les gens comme Alain Persat aiment le musulman politique, celui qui exècre comme eux cet occident « hypocrite et vénal », qui fait trembler l’assurance des nantis et qui s’en prend à l’arrogance des États-Unis.


Et ce, au risque d’amalgamer tous les musulmans à Daech, au risque de faire passer les victimes pour des bourreaux, au risque d’apparaître comme des alliés objectifs de l’EI, au risque aussi de perdre toute crédibilité, de renoncer à ce fameux recul qui permet la réflexion.
Ils n’ont toujours pas compris la « triplice » c’est à dire l’alliance objective entre la gauche multiculturaliste, « humaniste » et « repentante », les « mondialistes » et les islamistes.
Et pourtant, il y a une différence monumentale entre Alain Persat, ses amis multiculturalistes et Michel Onfray.


Ce dernier en fait nous averti que les Islamistes n’ont pas une seconde le sentiment qu’ils fassent une guerre injuste contre nous et notre indignation devant leur réponse à NOS bombardements est pour eux risibles…c’est tout simplement des actions et des rétroactions.
Il nous dit que si nous continuons à les « titiller », sur ce qu’ils considèrent comme leur pays, eh bien ils remettront çà et ce sans la moindre émotion…alors nous pouvons bien sur pleurer nos morts, mais il faut nous préparer à en pleurer d’autres si nous voulons continuer à les bombarder.


Les amis « d’Alain Persat » eux sont prêts à se soumettre à l’islam…pourvu qu’ils restent en vie !
Ils disent : « Je ne suis RIEN, mais au moins je ne suis pas une merde… » en pensant à Marine Le PEN.


Francis NERI
26 11 15

Les commentaires sont fermés.