Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2016

Les musulmans

Réponse à un ami qui se dit prêt à admettre des actes « condamnables » dirigés contre des musulmans et qui nous apporte son soutien

Merci Ami pour ton soutien. Mais rassures toi il ne s'agit pas "d'actes condamnables » et de plus la guerre contre les musulmans ne peut être gagnée …par la guerre.

On ne gagne pas une guerre contre Dieu et pour les musulmans la parole de Dieu est immuable, elle est organisationnelle et n'est pas séparable du POLITIQUE.
Ils ne disent pas "Ce qui est à Dieu et ce qui est à César" pour eux ce n'est pas dissociable.

Le problème est le suivant : tous les musulmans ne sont pas islamistes radicaux, mais TOUS les islamistes radicaux SONT musulmans …et nous avons vu ce que peuvent faire quelques islamistes radicaux.
Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils font de plus en plus d’émules et de convertis au djihad parmi les musulmans et ceux qui ne le sont pas encore…De plus en plus de jeunes « Gaulois et Gauloises » recherchent un « idéal » qu’ils ne trouvent plus « chez nous ».

Pourtant, il ne faut pas tomber dans le piège que nous tendent les islamistes radicaux qui serait de se livrer à des « ratonnades », de bruler des mosquées ou de mettre le feu aux voiles des musulmanes. Ce serait un premier pas vers la guerre civile inter ethnique ; pensons à l’ex Yougoslavie et au Liban.

C'est donc notre attitude et notre comportement de fermeté sur nos principes, nos intérêts, nos codes nos valeurs vis à vis d'eux qui nous permettra de sortir de l'impasse.

C'est à nos "zélites" actuelles et précédentes (pour les empêcher de revenir) qu'il faut s'en prendre et si possible les écarter par la voie électorale…car pour ces élites mondialisées qui ont perdu le contrôle et jouent aux apprentis sorciers, les musulmans sont des "outils" qu'elles utilisent contre nous pour nous "normaliser", nous « formater».

Elles nous conduisent vers l'impasse de la guerre civile, voire mondiale et çà peut commencer dés demain par exemple entre Poutine et Erdogan…

Reprendre la main politiquement sur le terrain (et y rester) par des manifestations pacifiques et de désobéissance civile, c'est l'objectif de NOTRE action et pour l'instant politiquement, seule MLP semble en position de nous aider à prendre ce chemin …mais je sais aussi qu'il faudra la dépasser.

La réponse des musulmans aux problèmes qu'ils se créent en jouant le jeu du "système" appartient aux musulmans.
La question, pour nous, est simplement de maintenir NOTRE territoire hors de leur portée en attendant une hypothétique évolution de leur part comme l'ont fait à un moment donné les Chrétiens et les Juifs.

A eux de savoir s’ils veulent disparaître, eux et leur culture, ou s’ils veulent intégrer une humanité dont ils ne font déjà plus partie et qui se passera d’eux sans problème.

Et c'est sur le chemin de la "mémoire " retrouvée, de l'identité culturelle et cultuelle qu'il nous faut revenir, bref éduquer et socialiser, réguler et contrôler, selon nos normes à nous et pour l'immédiat protéger et sécuriser les plus faibles d'entre nous …et ce dernier point qui serait le devoir de l’Etat régalien est le plus important ; alors, d’une manière ou d’une autre constatant la carence du gouvernement actuel, il va nous appartenir d’y remédier.

Voilà pour l'essentiel de notre « combat ».

Amitiés à tous

Francis NERI
Institut Européen de Socialisation et d’Education
IESE67@gmail.com
20 02 16

Commentaires

Sauf que ces deux exemples sont mal choisis : ni Liban, ni ex-Yougoslavie n'étaient des conflits inter-ethniques. Dans les deux cas, on a bien à faire avec de conflits inter-religieux ! C'est seulement la pensée unique européenne qui nous a "vendu" la guerre en Yougoslavie comme un conflit entre différentes nations. Entre les Serbes, les Croates et le Bosniaques, il y a moins de différences qu'entre les Alsaciens et les Bretons : ils parlent tous la même langue, et ils ont les mêmes origines slaves. A ce prix, on pourrait qualifier aussi de conflit inter-ethnique les guerres de religion dans le Royaume de France du XVI siècle ! Quant aux Libanais, ils sont bien tous Arabes, mais de confessions différentes.

Écrit par : Yurek Rachanski | 20/02/2016

Oui effectivement c'est réducteur de dire "conflit ethnique" et il faut y ajouter d'autres complexités, la religion, l'approche mondialiste etc...mais sur le fond les conséquences sont terribles et c'est bien ce genre de "processus" qu'il faut "réorganiser" afin qu'ils soient de nouveau inoffensifs.
Par exemple on ne peut éliminer la religion musulmane, ce serait impossible et inutile, mais au moins sur notre territoire nous pourrions comme la religion chrétienne la rendre neutre sur le plan politique et limiter complètement son prosélytisme à la manière de la religion des Juifs.
Bref encore une fois, les réguler, les contrôler et sanctionner. sévèrement les "déviances"

Écrit par : goshein | 21/02/2016

Accord sur le principe avec un bémol! Je crains que les musulmans ne soient pas mûrs (et le seront-ils un jour ?)pour accepter de s' éduquer , se socialiser,se réguler et être contrôlés selon "nos normes à nous !
Ils savent qu'avec 6,7 ou plus d' enfants quand les "européens" se bloquent à 2,5 en moyenne (si celà n' a pas diminué depuis...), en 3 générations ils seront majoritaires dans les Pays d' Europe !
La première décision à prendre est de stopper toute entrée en Europe d' Africains musulmans ,ce que notre "démocrassie" (orthographe plus proche de la vérité) occidentale ne semble pas pouvoir ou vouloir !
En conséquence, d' ici deux générationsn compte tenu de ce que l' Histoire nous a appris ,soit nous les refoulerons dans un sursaut "civilisationnel ou religieux", soit à terme nos arrières petits
enfants se convertiront par conviction ou par "obligation" à l' islam !
Je ne vois pas d'autres possibilités si DES MAINTENANT , nous ne stoppons pas les arrivées (même pour le fameux "regroupement familial"
incontrôlable puisque ce sont les Etats d' origine qui fourniront les "papiers nécessaires" aux migrants...) La seule issue sera donc de rejouer à "Charlemegne" si d' ici là nous en trouvons un ou une (comme déjà arrivé en quelques siècles) personne en mesure de le faire.
Seuls ou dans un sursaut Européen avec peut-être l' appui de la Russie en espèrant que celle-ci aura encore à sa tête un chef "type Poutine",en clair ne serait pas contaminée par ses amis occidentaux! . Je suis partagé entre les deux possibilités en espèrant que ce sera la seconde ! J'ai souvenance d' un discours prononcé en 1972 à la création du FN par l' un des "intellos" du FN dont le nom m' échappe et qui avait déclaré: " le 21 ° siècle sera celui des guerres de civilisations
Nous y allons clairement ! Daniel REICHERT
73 ans , cadre supérieur retraité,
Ex Liuetenant de vaisseau de réserve (Commandos Marine)

Écrit par : Danielr61 | 20/02/2016

J'approuve entièrement votre commentaire ! Très bien fit !

Écrit par : lenglemez | 20/02/2016

Oui, en effet, très bon commentaire...très réaliste.

Écrit par : frahenjac | 20/02/2016

Oui excellent commentaire de Daniel . Je voudrais juste préciser deux ou trois "éléments" de la problématique.
Tout d'abord, il ne s'agit PLUS (nous avons déjà donné) de vouloir laisser s'assimiler, s'intégrer, s'insérer, s'éduquer, se socialiser.
Le temps est fini de penser que c'est aux individus de monter vers la socialisation, vers l'intégration, et l'assimilation ce fut un piège des multiculturalistes dans lequel l’Éducation Nationale est tombée ...bas, très bas ...l'Education et la Socialisation doivent être imposée et depuis mai 68 nous faisons dramatiquement l'inverse.
C'est donc un des premiers processus qu'il faut changer, car l'auto régulation çà ne marche pas ...
Et c'est le deuxième point que je voulais préciser. Sur le plan politique, économique, financier, écologique, démographique et quelques autres, il faut imposer la régulation, le contrôle et la sanction et non pas "globalement" mais en fonction du niveau "démocratique" auquel est parvenu un Etat Un Etat comme l'Egypte par exemple ne peut pas être régulé, contrôlé et plus généralement gouverné de la même façon que la France et la France de la même façon que l'Allemagne ou la perfide Albion et encore moins comme la Russie.
En fait nous avons individuellement et collectivement à réfléchir à la meilleure façon de changer nos PROCESSUS internes et externes ...et vite
Merci Daniel
PS: moi c'était le 75 eme RIMA (Collo) 1ere Harka 1961

Écrit par : goshein | 21/02/2016

Les commentaires sont fermés.