Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2017

Régulation et contrôle

Les actions individuelles construisent une capacité collective propre, c’est à dire irréductible à celle de ses membres, au moyen de l’'apprentissage à domestiquer les conflits et phénomènes de pouvoir au lieu de les étouffer, ce que Michel Crozier et Erhard Friedberg appellent un système d'’action concret. « Un système d’'action concret est un ensemble humain structuré qui coordonne les actions de ses participants par des mécanismes de jeux relativement stables et qui maintient sa structure, c'’est à dire la stabilité de ses jeux et les rapports entre ceux-ci, par des mécanismes de régulation qui constituent d’'autres jeux ».

Michel Croisier
L’acteur et le système

"Un système humain est un ensemble complexe composé d'éléments organisés situés dans un environnement spécifique. Ils agissent, réagissent, en échangeant des flux d'informations, d'énergie et de matière pour assurer le développent, le maintien de sa structure et la survie de l'ensemble."

Francis-claude Neri
Les chemins de l'avenir

Crise systémique globale.
La crise dites des subprimes n'en était qu'un élément. Nous aurions du observer l’intentionnalité des acteurs et comprendre que les systèmes : financiers, économiques, démographiques, alimentaires, climatiques, énergétiques etc.  s’articulent l'un, l'autre et renforcent leurs rétroactions positives jusqu'à l'effondrement ...c'est en fait ce qui nous attend à moyen terme ...2025 probablement si rien n'est fait en matière de régulation et de contrôle.

Francis-claude Neri
02 01 16

 

Commentaires

De quel effondrement vous parlez ?
En ce qui me concerne l'effondrement n'est pas un évènement mais un processus et ce processus est bel et bien enclenché : les pays et les pans de la sociétés tombent comme des dominos les uns après les autres.

Écrit par : yoananda | 07/01/2017

Répondre à ce commentaire

Je "parle" de l'effondrement possible d'un "système" parce qu'il devient difficile d'en modifier les interactions internes et externes
Tout au plus pouvons nous encore agir sur certains de ses éléments: la démographie, l'immigration, la finance ...mais pour le "reste " NOUS ne maitrisons pas grand chose :-)

Écrit par : goshein | 08/02/2017

Écrire un commentaire