Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2020

Construire un château

Les régulateurs vivent peut être dans un plan différent, astral ou temporel, et je me demande souvent si ceux que j’ai repérés ne viendraient pas de ce plan.

Voilà une chose qui ne m’était jamais venu à l’esprit, que la bonne nourriture qu’ils servent nous remplit lorsqu’on a faim, très faim, même lorsqu’on ne sait pas vraiment pour quelles raisons on a si faim et de quoi !

Ils semblent dire qu’il faut être plus fort que sa colère, remplacer la tristesse par de la joie et que sa joie demeure.

Après, qu’il faut aussi donner de la bonne nourriture à l’autre, celui qui vous ressemble et vous est proche afin qu’il reste, lui aussi, serein et optimiste.

Les choses alors ne peuvent que bien se passer.

L’essentiel est de repérer le plus rapidement possible les dragons, les trolls et autres bestioles qui nous rendent la vie impossible.
Et dont il faut se débarrasser au plus vite en les renvoyant « au pays du mal ».

Mais les renvoyer au pays du mal n’est pas suffisant ; ils seront vite remplacés par d’autres « créatures » et comme elles vivent masquées près de nous avant d’être découvertes, il nous faut les empêcher d’arriver chez nous en rase campagne.

Alors construisons un château, filtrons en les entrées et apprenons à les repérer car hélas étant impuissants à affronter la totalité des pays du mal, il ne nous reste qu’à défendre notre territoire, que je résumerai par un non axiome :

Agir local tout en pensant global …surtout si l’on est impuissant à agir sur le global.

Il nous faut construire ou reconstruire notre « château » et empêcher les « créatures » d’y entrer …d’où qu’elles viennent et quelles qu’elles soient !

Si vous êtes un régulateur (mon cher François Ansalem …et quelques autres) donnez de la bonne nourriture à vos proches, partagez leur combat contre les démons et aidez-les à reconstruire un château.
Apprenez leur à penser système, à ne pas isoler les problématiques, à s’élever pour mieux voir, relier pour mieux comprendre, situer pour mieux agir.

À appréhender l’idée que la renaissance, la redécouverte  de notre culture, de notre mémoire, de nos identités, de nos « réseaux locaux » seront les bases solides de la  Société réticulaire : celle de l’organisation sociale en réseaux et du recommencement !

Allez au travail !

(Ceci N’EST pas une « injonction paradoxale »)  

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
08 06 20

 

Écrire un commentaire