Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Instruire Eduquer Socialiser - Page 4

  • Le virus démographique

    Je trouve qu’en matière de démographie, certains, en ce moment, sont systématiquement bien sévères pour l’église catholique et par conséquence pour les pratiquants.
    Ils sont beaucoup plus indulgents pour les errements d’autres religions ou idéologies.
    Cette perception en noir et blanc, bons ou gentils, de la société, ce sectarisme me gêne considérablement. Et quand je pense que tous : religions, idéologies, partis veulent rassembler, élargir leur base et mobiliser je me demande vraiment comment ils peuvent bien penser y parvenir !

    C’est bizarre, mais cela me fait penser un peu à Pépone et à Don Camillo…C’était dans les années 50 et la guerre régnait encore entre les Instituteurs, les Maires et les Curés.

    Allons-nous les traiter de corbeaux ou leur jeter des pierres comme cela se pratiquait dans le temps ?

    Je m’attends à tout de la part de ceux qui en sont encore au Front Populaire, à la gauche pure et dure, écologiste, wokiste etc.

    Je ne suis pas un catholique pratiquant, je suis agnostique, et je ne partage pas la position du Pape sur, en particulier, la limitation des naissances qu’il rejette. Cette position est aussi celle de nombreux amis fervents catholiques qui n’approuvent pas non plus cette « fermeture », mais qui considèrent à juste titre, à mon avis, que ce n’est pas aux occidentaux et aux catholiques à réduire leur population.

    L’accès à la culture et la satisfaction des besoins essentiels semble être un moteur de régulation y compris par l’abstinence. En France par exemple ou chacun sait que si notre taux de fécondité est relativement meilleur que celui d’autres pays européen, c’est grâce à l’immigration.

    Nous sommes les héritiers d’une civilisation plurielle dont la base est essentiellement chrétienne et qui, à mon avis, le restera, même si les églises doivent évoluer pour répondre aux attentes.

    Un nombre sans cesse croissant de personnes sont à la recherche d’une direction à donner à leur existence. Ils cherchent à redonner sens aux mots humanisme, empathie, solidarité, compassion.

    Tous n’ont pas la force morale et intellectuelle d’accepter la solitude du croyant comme de l’incroyant et ils veulent se retrouver entre pratiquants au sein d’un groupe. L’acte de foi vient en premier, le monde logique s’organise après. 

    A se réfugier dans le Bouddhisme ou dans des sectes ou encore dans des idéologies leur apportera peut-être d’échapper à notre monde épouvantablement dur pour les faibles, alors pourquoi pas le christianisme ?

    La réalité c’est ce à quoi nous croyons. Nous avons la nôtre, ils ont la leur ! Si les catholiques, mais ils ne sont pas et de loin les seuls, sont contre l’avortement c’est parce que quelqu’un un jour à dit « aimez-vous les uns les autres et, l’enfant est la conséquence de votre amour » et encore, « qu’il fallait préserver la VIE, toute la vie, y compris celle des animaux, y compris celle de nos ennemis ».

    A ce moment « croissez et multiplier » était une exigence de survie de l’espèce.

    Mais nous avons un problème qui s’appelle « crise écosystémique mondiale » et qui est en priorité dû à une « crise démographique » et nous savons tous, catholiques compris que sa résolution conditionne celle des autres crises : alimentaire, énergétique, économique, sociale et j’en oublie.

    Notre prise de conscience ne doit pas dériver en pamphlet contre les religions. Pensons que nous avons beaucoup de travail à faire ensemble pour mettre en œuvre des idées et donner des réponses : « Une chose en effet est de voir, une autre de dénoncer, une troisième d'agir ».

    Francis-claude Neri 

    http://semanticien.blogspirit.com/

     

     

     

  • Le meilleur des mondes en préparation

    Le meilleur des mondes en préparation

    André Roussaire

    Les Français ne sont pas informés...cette invasion migratoire massive qui est en train de détruire la France est bien le problème le plus grave et le plus urgent pour ne pas laisser un enfer à nos enfants qui sont déjà dans de nombreuses villes envahies, de simples résidents étrangers minoritaires, pauvres et en insécurité chez eux.

    Jeanine Fabre-billet

    Comment les Français ne sont pas informés. ?

    Sont-ils tous sourds, aveugles ? Ne voient-ils pas la transformation de leur villes, villages ? Ne voient-ils pas les accoutrements et les couleurs de peau qui ont changé ?

    Allez, vous vous trompez !! Ils le voient très bien, mais par lâcheté et « trouillardise » ils se taisent...

    Surtout ne pas faire de vague pour garder son petit confort ou son petit avantage....

    Jusqu'au jour où le confort et l’avantage qu’ils croyaient avoir…Ce seront les " autres" qui les auront. Eux auront juste le droit de travailler et payer les impôts pour les autres.

    Francis-claude Neri

    Ils nous y préparent depuis -au moins 40 ans -officiellement - pour construire un individualisme méthodologique (Voir Orwell où le meilleur des mondes) Et il n'est plus possible d'intervenir politiquement, les nouvelles générations sont - dans l'ensemble- formatées pour cela.
    Seule une pensée système d'activisme politique axée sur l'école, les valeurs, l'identité retrouvée, l'arrêt total de l'immigration peut - une fois au pouvoir - modifier la donne à au moins 10 ans !

    Mais au pouvoir il faut y parvenir et…ce n’est pas gagné !

    FCN

     

  • Le noeud de NOS problématiques.

    La Oumma EST un EGREGORE puissant qui relie et unit les forces islamistes. Le monde occidental (à l'exception d'Israël) n'a plus de guide, ni spirituel ni éthique qui puisse s'opposer à la Oumma. On ne peut combattre une croyance forte qu'avec une autre croyance forte. Un temps nous pouvions penser à la laïcité, mais il faut renoncer à imposer la laïcité aux musulmans, çà ne peut pas fonctionner.
     
    Je considère qu’Israël EST ce fait de civilisation européenne. Prenons exemple sur ce peuple qui s'aime, qui se défend et qui perpétue son identité.
    FCN
     
    Egrégore : Un égrégore (ou eggrégore) est un concept désignant un esprit de groupe constitué par l'agrégation des intentions, des énergies et des désirs de plusieurs individus unis dans un but bien défini.
    Wikipédia