Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2018

Le mondialisme en action...

L'Empire, celui qui veut nous réguler et nous contrôler à sa manière, une manière qui ne plait manifestement pas à, disons, la "nature" et si nous ne le stoppons pas c'est elle qui nous régulera TOUS, agents de l'Empire compris 

La faillite du monde de l'homme par l'homme !

La faillite d'une insuffisance de régulation et de contrôle aux niveaux de l'individu, du groupe, de l'espèce.

Ce qui démontre la vanité des crédos officiels: la liberté, l'égalité, la fraternité. 
Le fonctionnement des collectivités humaines N'EST PAS celui que l'on décrit sur les bancs de l'école primaire, dans les associations comme le MRAPT et pas plus dans les formations politiques dont on ne retient même plus le nom.

MACRON par exemple n’est, comme ses prédécesseurs depuis DE GAULLE qu’un agent affidé de l’Empire que ce soit en toute conscience où qu’il soit, comme beaucoup, simplement manipulé.

Les modes de pensée permettant de réfléchir utilement aux problèmes qui nous sont posés sont ailleurs.
C'est le concept de système avec ses notions associées : régulation, organisation et auto organisation, mémoire, adaptation, apprentissage.
Des outils pour reprendre la maîtrise de NOTRE avenir. Outils qu’il faudrait apprendre dés l’école communale. Ce que bien entendu ceux qui les maîtrisent se gardent bien de les enseigner à nos enfants.

Car il ne suffit pas de savoir ; l'humanité n'est pas comme un piéton qui voit arriver une voiture à vive allure et s’arrête de traverser la rue ; son destin est lié et résulte des attitudes et des comportements de milliards de piétons.

Alors si quelques uns plus lucides que d’autres et plus prévoyants ont pris leurs dispositions et échapperont au plus gros du désastre, la majorité de l’espèce humaine paiera cher et très cher la folie de quelques uns.
A nous, à chacun d'entre nous, de faire en sorte que cette "activité" soit cohérente et aille dans le sens de la meilleure expression de l’effort humain. 

Pas simple ! 

Dynamique évolutionnaire

La dynamique évolutionnaire de base est la suivante : Le sujet, l’individu, perçoit au travers de son instinct (insight) quelque chose de mauvais dont la venue est inévitable.

Il ne peut rien faire afin d’interrompre le processus et il constate que ceux qui sont censés résoudre les problèmes, car il leur en à délégué les pouvoirs, en sont incapables et se moquent comme d’une guigne de ses préoccupations.

Encadré par un système de lois que son conditionnement social lui interdit de transgresser, il ne veut pas prendre le risque de perdre le peu qui lui reste en faisant sauter le système. Surtout s’il est propriétaire de son petit pavillon de banlieue qu’il espère pouvoir finir de payer dans une vingtaine d’années….s’il conserve son travail !

Le sentiment de son impuissance engendre chez lui et ses compagnons d’infortune, souffrance frustration et angoisse.
Alors il cherche à exercer quelque contrôle pour alléger sa peine qui se mue en une colère sombre et vengeresse.
Que viennent alors les boucs émissaires ….et il se trouve que les musulmans sont volontaires pour accepter la mission pourvu qu’ils soient assurés de recevoir leurs 11 000 vierges en récompense.

Alors allons-y gaiement !

Une fois de plus la République devient un Empire, le peuple attend son César et la justice promise.

Et on assassine plus les Césars, sauf s’ils s’appellent Mouammar Kadhafi où Saddam Hussein…par exemple.  Les "autres" mourront tranquillement dans leur lit.

Francis-claude Neri

22 11 18

20/01/2018

Çà finira en hécatombe.

Pascal Dondon à Paul Abysses Compe , nous sommes tous responsables, mais qui aurait prédit de tels changements depuis les années 90…? 

L'informatique à tout révolutionné...l'ADN, les satellites qui vous voient même le trou du cul, l'Internet, les téléphones mobiles qui servent à plus de tâches qu'à téléphoner...et sous peu les hologrammes, les robots qui seront plus parfaits que nous...
Nous ne pouvons lutter contre cette course à la montre (terme antique, maintenant plus besoin de montre...) qui nous mène à notre anéantissement...car oui...à notre époque des hologrammes et de l'Internet omniprésent, il existe encore des populations qui cultivent la terre avec des bœufs, qui creusent des mines à la main, et qui brodent nos vêtements avec des aiguilles...pendant que des dirigeants bien gras jouent avec leur bouton de commande de la bombe nucléaire et s'envoient des défis de niveau école maternelle...
Alors, sachant que nous ne changerons pas ce cycle infernal qui s'accélère chaque jour et finira en hécatombe, profitons un maximum du peu que nous avons encore d'accessible...de ces petits rien qui n'ont pas été exploités, de ces échanges avec le peu d'humains qu'il reste sur cette terre, de notre liberté de penser (sans s'exprimer en public)...de la nature et des animaux qui n'ont rien demandé et qui subissent plus que nous...
Faisons en sorte de profiter au maximum de ce qu'ils n'ont pas eu le temps de nous prendre afin, le jour venu, de n'avoir rien à regretter...je pense que votre génération, et la mienne, en ont assez vu pour juger que le chemin qui se présente devant nous n'est pas enviable.

Et je pense que nous ne pourrons rien changer, dites moi si je me trompe...Alors ma philosophie est de faire abstraction du négatif et de profiter au maximum de ce qui est bon...ce qui est pris est pris...

Pascal Dondon
20 01 18

13/01/2018

Prospective et signaux faibles

Ceux qui débattent librement sur cette page, sur nos groupes, nos blogs etc. connaissent mon penchant pour la prospective, l’approche systémique et l’idée de penser global pour pouvoir agir local.
Ils connaissent aussi la pratique qui consiste à identifier dans les « informations » quotidiennes celles qui devraient donner sens au « futur » et le déterminer par leurs interactions et rétroactions.

A notre époque ou l’information nous est offerte à foison, l’art de la prospective consiste à trier et détecter la « bonne »  information du flot continu d’âneries que nous diffusent les médias.
Question de pratique mais aussi de feeling, de mémoire, de culture et de ce qui a été mis dans son cerveau s’il n’a pas été déconditionné à ne voir que ce qu’il lui fut ordonné de voir.

Bon on ne va pas revenir la dessus… je vous ai assez bassiné sur ces notions de régulation, de contrôle et de remédiation.
Mais comme je vais m’isoler un bon mois pour enfin terminer d’écrire un nouveau bouquin la dessus, je tenais à vous alerter sur trois signaux « faibles » que j’ai enregistré ce matin en écoutant France info la radio officielle de l’Etat et la radio des banquiers : BFM.  

  • Trump et les pays de « merde » : Donald Trump, qui s'est emporté sur l'immigration qualifiant, selon plusieurs sources, des nations africaines et Haïti de "pays de merde".
  • Le « scandale » du  lait contaminé : Des premiers nourrissons malades à la fin août, aux boîtes de lait premier âge toujours présentes dans les rayons des supermarchés malgré trois rappels successifs, franceinfo revient sur une affaire qui éclabousse Lactalis et les principaux groupes de distribution.
  • Les féministes et les cochons de mâles : Les médias sont déchaînés: l’affaire Weinstein tourne au lynchage, le hashtag «#Balancetonporc» fait fureur, les statistiques prouvant que 90% des femmes qui sont harcelées ne souffrent aucune marge d’erreur.

Il y en a d’autres, mais il faut bien « discriminer » ! Car, vous le savez, pour analyser les interactions entre ces « évènements » trois suffisent amplement.

Dans les trois cas, nous retrouvons systématiquement l’absence de régulation, de contrôle ET de remédiation comme conséquence présente et future.

Trump à raison, ce sont des pays de merde et ils le resteront si TRUMP n’y met pas bon ordre et la « merde » s’étendra au monde entier. Son esclandre est un signal « fort » pour prévenir de ses intentions de procéder à un grand « nettoyage ».

Le lait contaminé   Nous démontre une fois de plus que l’auto-contrôle çà ne marche pas plus pour le lait que pour les financiers …et le plus beau c’est que le journaliste qui commente sur France -info dit tranquillement que l’Etat NE PEUT pas contrôler et qu’il faut faire confiance aux fabricants.
Z’avez compris les ami(e)s ce n’est pas demain que nous ne mangeront plus de la « merde » (vous voyez la relation avec Trump) que nous régulerons et contrôlerons l’immigration (voyez la relation la aussi) la démographie, l’exploitation des matières premières, la faim dans le monde, la pagaille dans l’UE etc.  

Les féministes et les cochons de mâles : Le reporter nous explique tranquillement que les femmes ne « doivent plus »  se déterminer par rapport aux hommes ; elles doivent être « elles mêmes », vivres par elles mêmes et pour elles mêmes … (voyez la relation avec Trump ) J’ai cru faire un cauchemar en entendant çà !
Observez un peu le tableau… les musulmans ne doivent plus se déterminer par rapport à la culture Française, les Chrétiens par rapport aux laïques, les homos par rapport aux hétéros, la guerre par rapport à la paix ETC.
C’est la guerre annoncée (et que je considère comme programmée) du TOUS contre TOUS).

Voilà, je vais en rester là en espérant que vous aurez saisi l’importance de faire cet exercice régulièrement et que vous resterez les yeux ouverts et l’esprit alerte.

J’espère vous retrouver vers le 20 février en bon état et fidèles au(x) poste(s) avancé(s)

Amitiés à tous mes amis et à toutes mes amies en espérant qu’elles resteront singulières et indéterminées par rapport aux con (e)s ce devrait être suffisant !   

Francis-claude Neri

13 01 18