Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2013

Mondialisation

La mondialisation et l’Europe ultra libérale, c’est la gauche qui l’a voulu. C’est la raison pour laquelle elle n’y veut rien changer.

Pour changer d’Europe et faire échec à la mondialisation commençons par nous débarrasser de la gauche et de la droite de l’UMP ils sont complices et responsables du problème, ils ne peuvent donc faire partie de la solution.

Je vous invite à écouter et surtout à "entendre" l’excellente analyse d’Eric Zemmour qui démontre à quel point la gauche est depuis au moins 40 ans l’alliée objective de ce mondialisme prédateur dont elle a préparé le terrain idéologique.

Ajoutez-y l’allié Islamiste et vous avez la « Triplice ». 

Eric Zemmour emploie à dessein le mot « dérégulation » et c’est bien cela la cause des causes : l’absence de régulation et de contrôle.

Il rappelle à juste titre que la mondialisation c’est 1 milliard de chinois et d’indiens plus quelques autres ailleurs, et même en Europe, payés trois bols de riz pour faire le même travail que les ouvriers Européens, dans des conditions d’abolition des frontières pour des produits qui rentrent sans droits de douanes.  

Il ne faut pas s’étonner que les patrons, déjà du temps de Bouygues, disaient aux ouvriers qui ne voulaient pas faire le travail pour pas grand chose : « je vais voir ailleurs ».

Et çà continue encore et encore et la gauche complice laisse faire.

Je me suis beaucoup amusé de voir la tête de Mélenchon quand Zemmour lui dit que la mondialisation c’est lui qui l’a construite idéologiquement : l’internationalisme, la fin des frontières, l’égoïsme des nations, le patriotisme et le nationalisme c’est la guerre… etc. tout cela, c’est la gauche à laquelle Mélenchon appartient.  

Et Zemmour conclut magnifiquement : «  grâce au libre échange, grâce au capitalisme, les pauvres des pays riches subventionnent les riches des pays pauvres et la gauche devrait être ravie, c’est elle qui l’a voulu » ! 

Marine Le Pen à raison, il faut sortir de l’Euro et rétablir du protectionnisme aux frontières. Ce n’est peut être pas de l’intérêt des multinationales, mais c’est celui du peuple de France, de ses travailleurs et de ses entreprises. 

Bonne lecture !      

Clash entre Jean-Luc Melanchon et Eric Zemmour - YouTube 

Francis NERI

29 06 13

 

28/06/2013

Un homme de pouvoir.

La gauche est au pouvoir, nous en constatons les effets néfastes et, même si une partie du peuple de France, lobotomisé par des médias et des institutions à sa solde depuis 40 ans,  mérite ce qui lui arrive,  nous devons TOUS faire front CONTRE ce renouveau du gauchisme ultra violent associé à l’islamisme.

Cette conjonction s’effectue selon les vœux de la gauche dite de gouvernement, associée au « projet », mondialiste et prédateur, de substitution de population, pour mieux servir leurs intérêts économico-financiers. 

La France est de culture Chrétienne assure t’on ! Alors, les chrétiens, entre autres, devraient se rappeler que le communisme c’est l’enfant de 1789 et le massacre Vendéen, c’est les sœurs violées et les curés crucifiés sur les portes d'église pendant la guerre d'Espagne. C'est Staline avec ses goulags, Mao avec ses camps de rééducation, Pol Pot qui a « génocidé » la moitié de sa population, Ceausescu, la Stasi en RDA.

Le communisme, c'est aussi Castro au pouvoir depuis 1959. Du jamais vu… et la liste est longue.

Le communisme ne porte pas non plus les juifs dans son cœur, même s’il a inventé le socialisme et la Franc maçonnerie pour se faire accepter par des peuples de plus en plus lucides et récalcitrants.

Qu'un parti politique ose encore s’appeler communiste et donner des leçons après toutes les horreurs faites au nom de cette « idéologie » dépasse mon entendement.

A y réfléchir un peu, on ne trouve rien de positif dans l’action des communistes au pouvoir et de leurs alliés socialistes et Francs maçons. 

Qu’attendons-nous, alors, pour éradiquer cette pratique et mettre en camp de rééducation ceux qui propagent cette peste sociale, à commencer par un certain Mélenchon et à poursuivre avec Hollande et ses sbires.

Aux armes Français de France, faites taire vos divisions stériles et, au nom de ce qui vous plaira : de(s) Dieu, de la Nation, la Patrie, l’Hédonisme, de ce que vous voulez et même du Marxisme, rassemblons nous pour éradiquer la « TRIPLICE » Islam-Gauche-Capital car ils sont ENSEMBLE contre nous.

Et pour ce qui nous concerne, notre devoir premier, c’est de mettre hors d’état de nuire le clan Hollande au pouvoir…et vite avant qu’il ne soit trop tard.

Certains de nous disent : Il nous faut un homme fort qui fasse autorité pour reprendre le pouvoir. Alors ils attendent, perchés sur leur arbre le Père Noël ou quelqu’un de sa famille.

Ils ne voient, comme sœur Anne,  que l’herbe qui verdoie et la route qui poudroie !

Mais c’est quoi un « homme » de pouvoir ?

Je vais vous le dire !

D’abord ce pourrait être une femme, ensuite il est possible que nous regardions au loin sans voir ce que nous avons sous les yeux !

Pour ma part, je suis persuadé qu’un « homme » de pouvoir doit posséder deux caractéristiques essentielles : l’énergie et  la compétence pour obtenir le troisième élément qu’il nous appartient en démocratie de lui donner : le statut ou si vous préférer et comme le disait De Gaulle avant de s’en emparer, du pouvoir : la légitimité !

Marine Le Pen possède l’énergie et la compétence, donnons lui le statut, la légitimité du suffrage universel. J’ai beau regarder ailleurs et le plus loin comme le plus près possible, je ne vois PERSONNE d’autre !

Il est de notre intérêt à tous de le faire vite, très vite et LEGALEMENT, sinon c’est la RUE qui lui donnera et dans d’autres conditions. 

28 06 13

Francis NERI

 

 

24/06/2013

L’envie !

Electeurs socialistes bravo : l’UMP a un élu de plus, et le FN n’a toujours que deux députés.

Par Gérard Brazon Pour Riposte Laïque Je fais partie de ceux qui ne sont ni déçus, ni satisfaits mais simplement abasourdis par le résultat. Il est vrai chers électeurs de la 3e circonscription de…

Pour lire la suite cliquez ici

Excellent article Gérard, mais il me faut te dire que s'il expose assez justement les faits, il n'en fait pas une interprétation très optimiste et le découragement perle sous tes propos.

Tu as ENVIE de réussir en politique, mais tu exposes tes échecs successifs avec la crainte apparente que ton choix dernier ne soit toujours pas le bon et te conduise à un nouvel échec !

Ce n'est pas très encourageant pour ceux qui lisent tes articles et ceux de tes amis que tu nous fais partager. Tu es RESPONSABLE de l’influence que tu produis, ne l’oublie pas !

L'envie doit être un moteur de mobilisation, pas de démobilisation et tu dois te rappeler "qu'il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer ».

Pour ma part, ne me faisant aucune illusion sur le genre humain, je considère que ceux qui ont succombé une fois encore aux "envies" de mettre la tête dans le sable et d'obéir à ceux qui les conditionnent comme des chiens de Pavlov depuis au moins 40 ans n’ont que ce qu’il méritent et recevront la juste rémunération de leurs attitudes et leurs comportements de « soumission ».

Il ne faut RIEN attendre d’eux, ils ne s’engageront jamais AVEC nous !

Quand à ceux qui nous attaquent, il ne faut pas leur en vouloir, ils défendent leurs « privilèges » et toutes tes « explications », tes argumentations ne serviront à rien : IL FAUT LES « ABATTRE » car ils lutteront jusqu’au bout ! 

Comme je l’exprime très souvent, tout n’est que conséquences et pour ce qui nous concerne, nous devons nous libérer de cette habitude de nous en prendre aux CONSEQUENCES, nous situer à d’autres « niveaux de communication » et dans un « agir » différent de celui de NOS ADVERSAIRES qui ne savent que faire, et au mieux, toujours plus de la même chose.

Nous devons rechercher systématiquement la « cause des causes » derrière les évènements qui nous interpellent et nous font « bouger », aller au delà des « apparences », des jugements de valeur un peu simplistes, des préjugés.      

Nous commençons à présent à savoir sur QUI nous pouvons compter pour mener le combat et pour quelles raisons nous le faisons, comment nous le conduirons est encore imprécis, brouillon...mais pas pour longtemps. Il nous manque encore des moyens matériels – mais pour cela, nous avons la « structure » et la force de Marine que TOI tu as rejoint.

Tu es bien placé pour « établir des passerelles » entre Marine et ceux d’entre nous qui  veulent rester libres et « maneuvrants », qui voient en elle une alliée voire même un « outil » éventuellement « dépassable ».

Je dirai pour conclure que le Front National vient d’obtenir une grande victoire et que la « peur » change de camp, en particulier dans le camp des islamistes, mais pas seulement, nous avons deux autres grands ennemis qu’il nous faut combattre. Demande à Jacques Philarchein c’est un ami qui les connaît très bien.

Nous sommes sur le bon chemin Gérard ! Il n’est pas encore trop fréquenté, mais « l’histoire n’a que peu ou pas de sens, une poignée d’hommes (et de femmes) pourvus qu’ils le veuillent peut la déterminer …cette histoire… et la faire exister » 

Amitiés et fraternité d’armes

Francis