Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Effondrement - Page 2

  • Réalités

    André Roussaire à Frédéric D'Aubert
    La situation que nous vivons et qui est en train de changer totalement le visage anthropologique de l'Europe est historique et inédite...
    On ne connaît pas un seul pays colonisé sans guerre , sans un seul coup de feu, uniquement par le nombre et le ventre ...
    Pour information il y 45 ans , on entendait les chefs d'état ( Boumedienne, Komeiny, Assad, etc...) tenant des discours dans les conférences au sommet des pays africano-arabo-musulmans : un jour viendra où les peuples pauvres (musulmans ) iront à la conquête de l'hémisphère Nord ( occident chrétien) pour le conquérir ( islamiser) par le nombre et le ventre ( ils savaient déjà leur infériorité militaire ).
    Nous y sommes !

    Frédéric D'Aubert Parfaitement exact !
    André Roussaire à Frédéric D'Aubert
    J'ai passé la moitié de ma vie dans les pays arabo musulmans d'une part et la colonisation en cours est commenté par les intellectuels, philosophes et personnalités comme Finkielkraut, Onfray, Zemmour etc...
    Voyez la désintégration inédite de la France par rapport aux années 70/80 , c'est très surprenant ...
    Frédéric D'Aubert à André Roussaire Dans les années 60, ces problèmes ne se posaient justement pas et la France s’équipait comme jamais, n'ayant plus à traîner le fardeau de ses colonies. Cette époque fut un âge d'or.

    André Roussaire à Frédéric D'Aubert
    Dans les années 60, il y n'y avait pas une proportion d'immigrés importante qui mettaient en insécurité culturelle les Français. Être Français voulait dire quelque chose... J'ai filmé ma ville de province en 1980 . En passant les cassettes en numérique en 2010, je fus surpris par le changement de population en si peu de temps, ce que je n'avais pas réalisé.
    Si en 1980, la ville, les gens étaient Français avec quelques Italiens, espagnols etc... Actuellement, au moins 50% sont arrivés d'autres continents et on réalise qu'on est passé d'une société blanche homogène, même dans l’habillement, le mode de vie à une société multiculturelle colorée...
    Je pense que ce n'est pas une avancée car nous avons importé des problèmes éthnico-socio-religio-culturels avec des frictions de mode de vie pour lesquels nous n'avons pas de solution.

    Frédéric D'Aubert ; Francis-claude Neri met des "Like" à des commentaires énoncés totalement à côté du sujet. C'est cocasse

    Francis-claude Neri à Frédéric D'Aubert Mais non c'est une OBSERVATION à coté du fil ...mais elle n'est pas hors sujet ...à partir du moment où l'on considère que tout est lié

    Frédéric D'Aubert Il est vrai que tout est dans tout, et réciproquement.

    Francis-claude Neri à Frédéric D'Aubert Ah là je te retrouve ...je commençais à être inquiet. Je considérais jusqu'à présent que contrairement à certains "communicants" politico-médiatiques, entre autres, mais aussi à Mr MACRON, tu partageais l'idée-force que chaque être humain - comme sujet actif- construisait SA propre réalité.

    Ce qui lui est nécessaire pour affronter les situations problématiques auxquelles il fait face (même par la fuite -voir Laborit, éloge de la fuite).

    Ce n'est en rien une prétendue "réalité" ou "vérité" sur les choses, mais SA connaissance opératoire et stratégique qui le rend à même (ou pas) de résoudre, par étapes les problèmes qu'il rencontre. Et cela est généralement suffisant dans un système en équilibre (homéostasie)

    Dans le contexte actuel ce n’est plus le cas.

    Alors, nous pouvons essayer de lui faire découvrir d'autres "réalités", d'autres attitudes, élaborer d'autres comportements à l'aide d'une INTERACTION qui se veut managériale, pédagogique, thérapeutique ou les trois à la fois.

    Elle peut être qualifiée de constructiviste (d’où ma référence récente à l'Ecole de Palo Alto comme méthodologie fondamentale d’intervention (Mental Research Institute).

    Une procédure clinique ET répétable qui synthétise l'approche systémique, respecte l'individu, le groupe ET l’espèce dans ses relations avec SON environnement.

    Je te précise (pour l'avenir de nos relations) que je ne prétends pas être épistémologique (je ne fais pas l'étude de ce que je sais et comment je le sais).

    Je me dis simplement que si les modalités perceptives d'une personne (sujet) changent, ses propres représentations et ses comportements changeront.

    De l'observation des attitudes et des comportements de Mr Macron et les siens, je découvre le reflet de nous même et du monde dans un miroir et franchement çà me fait peur.

    Notre participation chaotique au mouvement devrait consister à modifier cette "réalité".

    Bien à toi

    Daniel Schall Buvons un coup, buvons en deux ; à la santé du roi de France ... et merde au roi d'Angleterre qui nous a déclaré la guerre ...!!

    Dans l’intérêt de la raison …datez !

    04 01 19

     

  • La foule c’est le mensonge !

    La foule c’est le mensonge !
    Kierkegaard

    Nous sommes au milieu d’un troupeau que l’on cherche à abuser, à exploiter voire à sauver. C’est la médiocrité des masses qui pousse certains à vouloir faire des grandes choses. Mais la plupart de nos « élites » sont trop bien au chaud au milieu du troupeau pour s’engager à ce niveau.
    Peut-on encore, en rationalistes sceptiques, redonner statut à la raison en rationalisant nos méthodes et nos pratiques par la dynamique de la passion à partir de petits groupes émérites ?
    Rechercher les similarités entre attitudes, pensées et comportements, chasser l’anomie ou l’absence de normes !?
    Un siècle de révolution en matière d’instruction n’a qu’à peine abordé le problème de la crédulité des masses. Elle fut cultivée de tout temps, mais le bon sens sceptique dans la meilleure tradition du siècle des Lumières, n’a pas fait d’adeptes à l’échelle des masses.
    Ces masses indifférentes vont probablement sentir l’impact de la « bombe » qui explosera sur leurs têtes. 

    Un temps nous avons pu penser que le droit de vote et l’amélioration, des moyens d’éducation pouvaient stimuler l’engagement et la responsabilité des couches populaires dans la société ; mais c’est devenu un instrument à la disposition des élites pour manipuler la foule à une échelle inconnue jusque-là.
    Les classes moyennes ont fait le postulat que leur labeur et l’épargne les préserveraient.
    Ce n’est pas le c as, au contraire, les classes moyennes rejoignent les couches populaires. Il n’y a plus d’ascenseur social.

    Les deux « classes » sauront t’elles se mobiliser et canaliser des solidarités de groupe ?  Le libéralisme peut-il forger un foyer d’attraction à partir d’un « Egrégore » puissant, la recherche d’une référence commune, d’une identité, d’une appartenance, compenser la crise d’autorité religieuse ?
    Notre processus d’adaptation rationnelle est mis en péril, de l’intérieur comme de l’extérieur. Le déclin de la foi dans la valeur de la raison, de notre culture avec le reste du monde, notre attitude d’auto humiliation est inadmissible.

    Il existe une approche plus raisonnable de l’histoire de la pensée et des comportements européens. Mettre en balance la longue succession des triomphes et des échecs et peut être conclure en déclarant qu’aucun autre continent n’a encore produit de tels trésors de sagesse et de folie.

    Plus est en nous !

    Francis Claude Néri
    16 12 23
     
     

  • Mohamed MERAH c’est moi

    Mohamed MERAH c’est moi
    Houria Bouteldja
    Porte parole du parti des indigènes de la République
    Bagnolet, 31 mars 2012
    François Paganel Ce genre d'anomalie arrive trop souvent pour n'être que l'effet de quelques erreurs ou du hasard. Il y a nécessairement une cause systémique extrêmement profonde et je m'étonne que Francis-claude Neri n'ait pas déjà planché là-dessus.
    Francis-claude Neri Je planche la dessus depuis les années 70 Outre Van Vogt qui me fit connaitre Korzybsky qui me fit passer à Laborit, Bateson, l’Ecole de Palo alto etc...J'ai travaillé l'Analyse systémique que j'ai complétée par certaines approches (bayésienne entre autre - c'est toi qui m'a initié à cette dernière) Et comme tout Systémicien qui se respecte j'ai fait un détour par la relativité restreinte et la complexité.
    Bien entendu établir les relations et les interactions entre ces domaines est l'objectif.
    Je crois y être parvenu à la fin des années 90 ...et c'est là que les difficultés ont commencées...je l'ai constaté encore récemment avec Brigitte Marie Sarradet qui me demandait de lui expliquer la systémique en termes simples.
    Je n'y suis pas arrivé, lui ai conseillé alors de voir sur Google et sur mon blog ...
    Mais j'ai préparé ceci pour elle et d'autres bien entendu
    Approche systémique expliquée à Brigitte à partir de : A quoi çà sert !
    L'analyse systémique nous permet de déceler les possibles "chemins de l'avenir" dans l’accumulation d'indices signifiants, des signaux "faibles" qui sont les interactions et les rétroactions produites au sein des systèmes à buts que sont les êtres humains en relation avec leur environnement avec lequel ils interagissent (pour ce qui t’intéresse, les musulmans). Ce qu'ils font entre eux d'une part, et d'autre part ce que font les occidentaux, ce que nous faisons nous et eux dans NOTRE contexte) …une fois "délimitée" la recherche.
    Mais ce n'est pas suffisant pour décrire ce qui se passe au sein d'un "système" il manque TOUJOURS des éléments, car on ne peut pas appréhender (saisir) la totalité des interactions au sein d'un système ...
    Il faut faire des choix ...et c'est la qu'intervient l'insight - c'est à dire la découverte subite de la "réalité" - par un processus qui se passe au niveau de l’inconscient suivant d’imperceptibles méandres, jusqu'à l'irréfutable conclusion.
    Ce processus, les plus puissants ordinateurs ne peuvent (pas encore) l'égaler.
    Cette façon (double approche) personnelle d'appréhender la "réalité) si elle vous transforme en Pythie (oracle du temple d’Apollon à Delphe) vous isole énormément de ceux qui ne pensent pas à rassembler des faits, se pencher sur des évènements, les faire interagir entre eux, les replacer dans leurs contextes, leurs bulles temporelles et surtout ...LES SUIVRE.
    De plus vous êtes rarement écouté et encore moins entendu et vos prédictions ne seront pas prises au sérieux.
    Le dernier exemple fut avec Marine Le PEN.
    Je l'ai rencontrée deux fois, une fois à Colmar avant son élection à la présidence du F.N. et une autre fois à Strasbourg ou elle venait nous "proposer" un candidat pour les municipales.
    Je lui ai décrit exactement ce qu'elle devrait pratiquer en terme de stratégie et de communication (c’était mon job à moi et mes clients ne s'en sont jamais plains)
    J'attirai son attention sur le FAIT que ce qui portait le FN, c'était le parler vrai sur l'islam, sur l'UE et sur la mondialisation...enfin je lui disais que si elle ne concentrait pas ses efforts sur le terrain et la structuration d'un réseau décentralisé avec des responsables locaux solides et organisés, si elle se contentait de jouer la partie au niveau de l'UE, elle échouerait.
    Les deux premières fois, elle fit semblant de m'écouter en fumant sa cigarette électronique et en regardant à droite et à gauche.
    La dernière fois je tentais de la rencontrer à Brachay avant le lancement de sa campagne présidentielle. Elle refusa de me rencontrer et d’accepter la clé USB que nous avions fait à son intention et même d'accepter un livre écrit par Lucien Oulahbib qui disait en gros la même chose.
    En 2007 Sarkozy avait accepté mon livre et m'avait répondu (Le titre : " Les chemins de l'avenir" ) il avait même reçu un "systémicien " de gauche (oui çà existe aussi) Edgar Morin ....il dit l'avoir écouté ...Morin dit que non !!
    En conclusion, chère Brigitte, les Cassandre comme nous : François Paganel, Pascal Hilout, Lucien Oulahbib etc...ne sont pas écoutés ni par nos élites (car çà ne les arrange pas) ni par le peuple qui ne nous croit pas.
    C'est un peu pour cela que les "systémiciens" montent à la fin sur leur arbre et se contentent d'observer le monde !