Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2018

Effondrement 2030

L’effondrement, c’est la convergence de toutes les crises : climatiques, écologiques, bio-géophysiques, économiques…

« C’est le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi ».

Dès 1972, le rapport Meadows intitulé The Limits To Growth, rédigé par des chercheurs du MIT pour le Club de Rome, alertait déjà sur les dangers d’une croissance économique et démographique exponentielle dans un monde fini. Le rapport prévoyait l’effondrement pour 2030. Dans une dizaine d’années, donc.

L’effondrement ne prend pas la même forme selon les pays, il recoupe plusieurs réalités différentes. « C’est un enchaînement de catastrophes qu’on ne peut plus arrêter et qui a des conséquences irréversibles sur la société

On ne peut pas savoir ce qui le déclenchera : un krach boursier, une catastrophe naturelle, l’effondrement de la biodiversité… « Ce qu’on peut affirmer, c’est que toutes ces crises sont interconnectées et qu’elles peuvent, comme un effet de domino, se déclencher les unes les autres »

Il faut imaginer une vie où il n’y a plus rien dans les distributeurs automatiques, où l’essence est rationnée, où l’eau potable n’arrive pas souvent, où il y a de grandes sécheresses et de grandes inondations.

Il faut se préparer à vivre ces tempêtes.

Laure Beaudonnet

Publié le 06/08/18

Oui, il faut se préparer à vivre ces tempêtes. Avoir une approche systémique des évènements : S'élever pour mieux voir, relier pour mieux comprendre,  situer pour mieux agir.
Oui le processus est enclenché et il semble irréversible, mais les prospectivistes se trompent souvent. La réalité c’est qu’il existe des périodes de « destruction créatrices ». Nous sommes en train d’en vivre une. On ne peut pas l’arrêter, on ne peut pas reculer. Tout ce que nous pouvons faire, sur le plan individuel et de groupe, c’est comprendre ce qui se passe, puis nous positionner pour nous protéger ainsi que les nôtres.

06 08 18

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

28/07/2017

Géopolitique du chaos

En quelques décennies, la mondialisation a fabriquée une société de rentiers, assistée de quelques chercheurs, communicants, artistes et administrateurs de haut niveau au service de cette oligarchie.
Le tout doublé d’une société de travailleurs et de petits fonctionnaires souvent pauvres et d’assistés. Les assistés, comme les pauvres, bien entendu n’en ont plus pour très longtemps si le sursaut attendu ne vient pas.
En France, comme en Europe, la cohésion sociale se lézarde dangereusement. Au sommet se renforce une classe de plus en plus aisée pour, laquelle, la mondialisation est un avantage et un bénéfice.
Vers le bas, les poches de pauvreté se creusent. Les citoyens, démunis, marginalisés, méprisés des élites politiques, économiques, intellectuelles, médiatiques, sont incapables de profiter des « libertés » formelles, de se rassembler, de s’organiser  et de faire valoir leurs droits.  

A cela il faut ajouter l’islamisation de la société, l’immigration massive et les dangers qu’elles représentent pour les plus exposés des citoyens

Et le tout sous la pression de l’insécurité culturelle qui remet en cause les valeurs dominantes.

La concordance des causes est source d’un énorme chaos qui dépasse largement le territoire national.

Tout étant dit et appréhendé depuis un bon moment, il est temps de faire émerger une contre société qui puisse assurer la réintégration économique, politique, culturelle et sécuritaire des classes moyennes et populaires laminées par la mondialisation, remplacée par l’immigration et assassinée par les islamistes.

Le chaos mondial est devant nous,  sachons nous mobiliser pour éviter d’y sombrer corps et âme.   

Francis-claude Neri

http://fr.blogspirit.com/

28 07 17

13/12/2016

Réguler contrôler remédier

Mots clés !

Régulation- contrôle- remédiation
Prospective – approche systémique- écologie
Signaux faibles- démographie- surpopulation
Gaz à effet de serre-réchauffement climatique-point de rupture
Méthane et CO2-fonte des glaces et des neiges - fonte du permafrost- Gulf Stream
Matières premières- pétrole- gaz-pics
Agriculture-alimentation-consommation-pollution
Crises- conflits-nucléaire
Complexes militaro-industriels- armements
Cultures et religions
Club de Rome-halte à la croissance

Un des éléments à prendre en considération:

Le méthane est un gaz à effet de serre très puissant, vingt fois plus actif que le CO2. Il est produit par la dégradation des matières organiques, et on estime qu'il en existe près de 50 milliards de tonnes sous les glaces de la mer de Sibérie orientale. Sous l'ensemble du pôle nord, les quantités s'élèvent à plusieurs centaines de milliards de tonnes, et la libération, ne serait-ce que d'une fraction, engendrerait une catastrophe climatique sans précédent.

Depuis deux ans ce gaz se libère en quantité de plus en plus importante et le point de non retour est aujourd’hui atteint…tout ce que nous pouvons faire c’est de retarder l’inéluctable effondrement civilisationnel …alors préparez vos Arches, rapprochez vous des survivalistes comme Piero San Giorno (sur You tube).
Et si vous n'en croyez pas un mot, faites comme moi une modélisation informatique avec les mots clés ci dessus. 


Ma modélisation établie à partir d’une simple analyse systémique, qui tient compte de la mise en œuvre de sévères mesures de régulation et de contrôle, s’approche de la verticale dans 5 ans et dans 10 ans c’est le désastre… au plus tard en 2025.

(Dans la conception d'un système d'information, la modélisation des données est l'analyse et la conception de l'information contenue dans le système.)

Alors si rien n’est fait !!

Et ne vous fiez pas aux discours officiels ils paniquent car les « experts » leurs ont déjà dit que c’était plié …de ce coté aussi la messe paraît dite
C’est d’ailleurs ce que suggère Trump …en filigramme, après nous le déluge !

Exemples :
La fonte des glaces arctiques.

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/fonte-des-glaces/rechauffemen...
Copyright © Gentside Découverte

L'arrêt du Golf Stream

La fonte des pôles et des glaciers abaissent la salinité de l'eau de mer entrainant une perturbation des courants. En conséquence, il y a un risque d'arrêt des temporisateurs climatiques. Si le Golf Stream s'arrête, nous entrerons dans un cycle de glaciation...
Ce phénomène est déjà arrivé et il a toutes les chances de recommencer. Pourquoi, comment ? La fonte de la banquise alimente en eau douce l'Océan Atlantique, ce qui risque d'empêcher le courant chaud du Gulf Stream de réchauffer l'Europe et l'Amérique. Un changement radical pourrait affecter le climat de ces régions du monde. ....
Film documentaire ici (malheureusement payant) : http://www.vodeo.tv/94-148-5312-coup-de-froid-sur-la-planete.html
      

Francis Claude NERI

13 12 16