Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2014

Démocratie directe

Les peuples sont populistes et affectionnent la démocratie directe. Les Suisses viennent de le rappeler et si les Français pouvaient le faire, eux aussi voteraient contre les consignes de leurs « élites » et contre l’immigration de masse.

Claude de manière claire et sans ambigüité met nos « politichiens » au pied du mur et répond ainsi au député socialiste François Loncle qui dénonce dans la votation Suisse « une misérable opération démagogique ».
Cet individu mériterait bien le coup de pied au derrière promis par Claude !   

J’espère qu’aux municipales les Français sauront choisir leur camp, celui des patriotes et soutenir les listes de Marine Le Pen qui, elle, propose dés son élection une modification de la Constitution pour permettre aux français de s’exprimer directement par référendum d’initiative populaire.

Francis NERI

11 02 14

§

La politique est aussi, l'art absolu de compliquer des situations qui pourtant, restent dans la plupart des cas, découler d'une simple et implacable logique pour les aborder, appelant par conséquent, des mesures efficaces et de bons sens pour les résoudre .

Les politiques pourront toujours essayer de nous expliquer les conjonctures, les difficultés, les impasses, les possibilités, les tensions, les ouvertures, avec l'appui d'experts superbement diplômés en tout... usants de formules pédantes ronflantes et alambiquées ; de sorte que le quidam impressionné par tant de savoir, n'ose même plus lever le petit doigt pour demander qu'en terme clair, ces choses là lui soient dites. Le laborieux anonyme (que l'on nomme vulgairement le Français moyen) a si peur de passer pour une cruche, face à ces éblouissants savants mafieux, qu'il se sent rongé jusqu'au mutisme. Il se contente de pousser quelques grognements quand la tondeuse se met en marche. ... Jusqu'à un certain point tout de même !... car, un grand nombre de tondeurs, sont tellement avides, qu'ils ne savent même plus s’en définir les limites. En plus de la laine il leur faut aussi la peau. Citons aussi cette détestable tendance consistant à nous bourrer la truffe, afin de nous faire avaler qu'un tel est gentil et que l'autre est méchant et que nous sommes tous, de vilains racistes !...L'infantilisation... BASTA !...

Un gouvernement quel-qu'il-soit (chefs et ministres) incapable de donner et préserver pour la patrie, l'harmonie, le respect de sa population, de son rayonnement, de sa culture, de son identité, de son développement, de sa justice, commet un acte de haute trahison envers la nation et son peuple. Il se rend ipso-facto entièrement et personnellement coupable du désastre qu'il engendre.

L'implacable logique de cet aparté est donc la suivante....

Nous ne rentrons pas dans le restaurant « F R A N C E » pour y manger des excréments. Nous exigeons du chef cuistot, qui a la prétention de maîtriser son art en réclamant notre suffrage, soit en mesure de nous donner, en compagnie de son équipe, le meilleur de lui même. Faute de quoi... l'addition... il pourra se l'accrocher quelque part, avec en prime, notre pied au postérieur.

Si Marianne devait par malheur tomber de son socle, il se trouvera toujours des Français de  "SOU C H E" et de CŒUR pour la remettre à sa vraie place !...

Trop...C'est Trop...à bon entendeur SALUT !...    

Claude Allard

 

 

09/02/2014

Pragmatisme et immigration

Soyons pragmatique et ignorons un instant le côté humain :

Une population humaine ou animale se développe tant qu'elle à manger.

Les chasseurs vous expliquent cela dans le cas des sangliers par exemple. Ce qui fait l'envahissement incontrôlé c’est l'appel de la nourriture, l’absence de prédateurs et les avantages trouvés, c’est naturel.

Supprimons cela, le flot s'arrête de lui-même et le grand remplacement aussi . Il n’y aucune autre solution.

Mais supprimer les conditions d’accueil ne me semble pas assez efficace.  De toute façon elles seront très vite insuffisantes et « ils » ne s’arrêteront, comme les sauterelles en Afrique, qu’après avoir TOUT dévoré.
La seule solution, outre le blocage hermétique des frontières, pour commencer, sera d’intervenir sur leur propre sol. De les nourrir oui, mais de mettre en place un contrôle strict des naissances et se substituer à eux pour leur gouvernance.

Bref d’introduire une autorité supérieure aux nations capable d’instaurer de la régulation, du contrôle et de la sanction sur : l’économie et la finance mondiale, la démographie, sur la production et l’affectation des richesses, y compris les matières premières
Tout le reste ne sera que des hypothèses fumeuses et mortelles pour le monde entier.

Francis NERI

09 02 14

 

RI

09 02 14

 

23/01/2014

Immigration

Immigration 

Facteur d’insécurité économique et sociale.   

Toutes nos espérances, tous nos efforts, en matière économique, financière, pour l’emploi, ayant trait au lien social, au maintien de nos institutions, à l’éducation, à la socialisation et à l’assimilation des migrants comme à ceux devenus Français souvent malgré nous, vont devenir impossibles, conflictuels et nous allons tout droit vers la guerre civile si nous ne stoppons pas l’immigration et ne revoyons pas très vite les conditions de son maintien sur notre territoire et en particulier le « droit du sol ».     

Alors que la pression migratoire s’accentue en France, les éloignements d’illégaux diminuent en 2013 !

Le droit d’asile conduit à ce que 40 000 déboutés par an viennent amplifier le volume des clandestins.

L’affaire Léonarda à mis l’accent sur l’incroyable complicité des associations dites « humanitaires » dont c’est  le fond de commerce et qui comme le dit Terra Nova l’immigration permettra à la gauche de gagner des nouveaux électeurs ! 

70 % des Français estiment qu’il y a trop d’étrangers dans notre pays  (enquête février 2013 : le monde).

Ces implantations représentent à présent un danger de plus en plus apparent et prégnant car les populations de quelque origine qu’elles soient ont tendance, à défaut de pouvoir s’intégrer et s’assimiler, à se coaliser autour des mouvements Islamistes qui agissent de plus en plus comme des sectes et qui recrutent au sein de toutes les ethnies et de toutes les cultures. La nature ayant toujours horreur du vide, ils s’emparent de celui laissé par nos valeurs et nos cultes. 

Les chiffres nationaux des éloignements de clandestins sont en baisse de 23 % en 2013.

Malgré les discours offensifs de Manuel VALLS, la PAF (Police de l’Air et des Frontières) signale que les démantèlements de camps de Roms ou de Bulgares n’ont fait que déplacer le problème. Ils se sont tout simplement installés ailleurs !

Et d’autres ont « récupéré » l’emplacement comme par exemple le camp de la Porte de la Chapelle à Paris.   

Le gouvernement prend il acte de ce désaveu des Français inquiets pour leur sécurité, leur emploi, le maintien de la qualité des services publics etc ? 

Bien sur que non !

La coupe est pleine et le pouvoir UMPS  responsable et coupable depuis 40 ans de cet état de fait doit à présent payer son incurie et sa malveillance sans plus tarder.

Nous n’avons plus de temps à perdre c’est à présent au peuple de France de parler et d’agir avant qu’il ne disparaisse sous une avalanche migratoire que nous sommes de plus en plus nombreux à dénoncer, mais que nos politiciens même les plus audacieux hésitent à s’emparer.

Seule Marine le Pen peut encore le faire ici et maintenant et à l’occasion des municipales montrer le chemin…il est grand temps !

Francis NERI

23 01 14