Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2015

La relève

L'oligarchie mondialiste ne pourra se tenir longtemps à l'écart de la lame de fond qui va les balayer et c'est Marine Le Pen qui tiendra le manche en Europe. Méfions nous pourtant de leur capacité de nuisance.  L’exemple de la Grèce d'Alexis TSIPRAS doit nous mettre en garde.

D.S.K. était une dirigeant fabriqué sur mesures pour succéder à Sarkozy et il n’avait rien d’un chevalier blanc. Il faisait plutôt dans le genre du calife pervers voulant être calife à la place du calife et bénéficier le plus longtemps possible avec ses copains et ses maitres du Nouvel Ordre Mondial « économico-financier » dont bénéficient les « maitres » de l’oligarchie mondialisée.
Mais le scénario était trop simple, trop fluide, trop gentil et probablement que Sarkozy n’a pas voulu laisser la place comme le voulaient ses « maitres » Euro-atlantique.
Et l’individu taillé sur mesures pour le poste du céder la place.

L’oligarchie mondialiste poussa alors en avant  un nouvel homme de paille. Un homme de second rang qui n’avait de toutes façon pas la carrure pour leur résister et poser de sérieux problèmes.
Cet homme, François Hollande, mit docilement le pas dans ceux de ses prédécesseurs et s’empressa de perpétuer leurs pratiques les moins reluisantes.
Apparemment, nous ne sommes qu’au commencement de la chute, car tout le système est en crise structurelle profonde, systémique, et tous les supports sont touchés. Ils interagissent entre eux en accélérant la dégradation du système
Les enjeux sont devenus colossaux. En particulier concernant les sous systèmes économico-financiers, mais aussi les fondamentaux culturels, démographiques, identitaires etc.… et les sous-systèmes comme par exemple les complexes militaro-industriels des grandes nations qui sont à présent des éléments incontrôlables et donc impossibles à réguler.
Bien évidemment cet ensemble de prédateurs n’est pas prêt à rendre les armes. Sa capacité de nuisance est intacte. Le dernier chevalier blanc accédant au pouvoir, Alexis Szypras en a fait l’amère expérience. Il est vite rentré dans le rang !
Notre seule chance en tant qu’individu, peuple et nation Européenne, est de reprendre en main notre destinée en profitant du désordre actuel que les peuples arabo-musulmans introduisent dans le projet oligarchique mondial.

Un projet  que nos « élites » sont incapables d’appréhender, de contrôler et de réduire après en avoir été, en apprentis sorciers, les véritables initiateurs.

Pour cela, nous devons nous appuyer sur le projet de gouvernance de Marine Le Pen. Il est seul en mesure de s’imposer en France et au sein de l’UE comme alternative. Le seul capable de créer les convergences nécessaires pour imposer en Europe un changement majeur de direction et faire tomber ceux qui depuis au moins 40 ans se livrent à la démolition de la maison France et participent de la corruption endémique généralisée et mafieuse.

Il suffit de constater ce qui se passe actuellement au sein du football mondial et se souvenir des scandales à répétition qui touchent aussi bien les milieux politiques, qu’économiques pour mesurer l’ampleur de la tache qui incombera à Marine le Pen une fois au pouvoir. 

Il faut souhaiter que le projet du Front National soit appliqué et réussisse, car dans le cas contraire c’est à une explosion sociale extrêmement violente et incontrôlable à laquelle nous nous exposerions.

 

Francis NERI
11 10 15       

 

18/07/2015

Espèces Invasives

L'introduction, volontaire ou non, de nouvelles espèces dans un milieu peut entraîner des conséquences importantes. Cette nouvelle espèce peut s'adapter, au détriment des espèces indigènes (ou autochtones) et devenir une espèce invasive.

Cette introduction peut amener d'importants risques écologiques, mais aussi économiques et sociaux.

Il ne faut pas confondre une espèce invasive, qui vient d'ailleurs, avec une espèce envahissante dont le potentiel de reproduction est important mais qui peut être une espèce considérée avec le temps comme indigène.

Une espèce invasive met en moyenne une quarantaine d’années à s’implanter dans un milieu, mais ensuite, son éradication devient pratiquement impossible.

Mais si les espèces invasives apparaissent comme les secondes responsables des extinctions d’espèces dans le monde, c’est précisément parce que près de 80 % de ces extinctions se manifestent dans des milieux, où les prédateurs introduits ont un impact très élevé.

Récemment, 40 ans environ, une espèce qu’il serait imprudent de nommer ici, particulièrement invasive, toxique même est entrée en France et on s’attend à des conséquences terribles pour la faune indigène.

Les espèces invasives en effet disposent d’un très fort potentiel adaptatif. Ce sont elles qui se révèlent les plus aptes à vivre dans ce monde que nous avons transformé.

Les espèces autochtones vont devoir évoluer et s’adapter, rapidement, si elles ne veulent pas disparaître.

Car ce concept d’espèce indigène, qui s’oppose à celui d’espèce exotique, est une création de notre pensée qui n’a pas deux siècles. La nature, elle, ne discrimine rien.

Marcel Camus disait que mal nommer les choses, c’était ajouter au malheur du monde.

Une invasion est une invasion et à en ignorer les conséquences est une faute …mortelle pour l’espèce envahie.

Francis NERI

18 07 15

 

07/06/2015

Persiflons…

Lorsque quelqu'un vous traite "d'islamophobe" à la moindre critique contre ladite religion (par exemple les frères siamois Todd-Plenel), souriez (vous êtes filmé anyway) et demandez-lui, gentiment (ou c'est l'asile assuré) :
Pour vous, l'islam, c'est la sharia ou pas ?
S'il répond oui il est (sans le savoir) islam/iste, s'il répond non, ou s'il dit "pas que" c'est un adepte de l'islam imaginaire qui fait florès dans les pays occidentaux (il y a 40 ans c'était le bouddhisme) mais s'est détaché de l'islam réel (vécu dans les pays dominés juridiquement par lui); accentuez dans ce cas votre sondage (secret) par quelques questions subsidiaires :

Êtes-vous pour le droit à l'apostasie ?
Une femme de religion musulmane peut-elle épouser un non musulman  sans lui imposer la conversion (voir ici la réponse p. 135, alinéa 3) ?
La femme est-elle en droit l'égale de l'homme ?
L'homosexuel a-t-il droit de vivre sa sexualité ?
Qui est premier en droit : le régime démocratique ou la loi islamique ?
Les chrétiens les juifs et les bouddhistes (les agnostiques, animistes) ont-ils le droit d'avoir des lieux de culte, de méditation, à Alger, la Mecque ?
Sinon, peuvent-ils prier dans la rue en attendant ?
Êtes-vous prêts à signer des pétitions, manifester, en ce sens ?
Avez-vous déjà protesté devant l'ambassade d'Arabie Saoudite contre la flagellation de ce bloggeur accusé de blasphème (contre les décapitations de criminels) ?
Diriez-vous que l'État islamique en Syrie et en Irak c'est le wahhabisme en action ?
Si oui comment expliquez-vous qu'un Obama, Hollande, Cameron, aient de bonnes relations avec l'Arabie Saoudite et le Qatar qui sont wahhabites?…

Vous pouvez trouvez ces questions aussi inutiles (qu'un colloque sur l'islam organisé par Les Républicains) puisque l'islamisme (partisan de la sharia) concernerait une "infime minorité" selon nos bien-pensants du Pouvoir (politique, médiatique, scolaire…).
Ce n'est pourtant pas l'avis d'un Naser Khader, musulman d'origine syrienne que cite Pierre-André Taguieff dans son tout dernier opus Une France anti-juive ? (Mai 2015, CNRS éditions, pp.223-224) :

" (…) En 2006, au moment de la crise des caricatures de Mahomet, Khader a créé une association au Danemark, "Les Démocrates musulmans", pour lutter contre la domination médiatique des islamistes et convaincre les musulmans que "la démocratie doit venir avant la religion comme principe organisateur de la société". Il sait qu'il est aujourd'hui minoritaire, et que, selon un sondage réalisé il y a quelques années, seulement 20% des musulmans danois étaient d'accord avec ses positions.

Une enquête d'opinion réalisée en 2008 par le Berlin Social Science Center, portant sur 9000 musulmans et chrétiens dans six pays de l'Union européenne (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, France, Suède et Autriche), établit notamment qu'en France 73,2% des musulmans interrogés (d'origine turque et marocaine) considèrent que "les règles religieuses sont plus importantes que les lois" du pays (…) alors que seulement 13% des chrétiens interrogés sont d'accord avec cette proposition. (…)

À propos de l'appel du président égyptien à une révolution dans l'islam, Kahder déclare : " il faut qu'il aille plus loin. Qu'il explique qu'on ne peut continuer de tolérer que les Juifs soient traités de singes et les chrétiens de cochons dans les mosquées égyptiennes (…)".

Lucien Oulahbib

Petit extrait d’une chronique de Lucien. Si certains veulent aller plus loin, voyez sa page ou achetez ses livres... C’était juste un aperçu !

Francis Neri

07 06 15

(Petit tuyau pour notre ami Epicure) : s'il clique sur le lien bleu de Lucien Oulahbib ou le mien, il retrouvra Face de bouc  !  :-)