Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2013

Causes et conséquences

Il est des moments dans la vie ou un événement survient et vous fait brusquement accéder à un nouveau niveau de conscience et de responsabilité. Tout simplement parce que cet événement entre en connexion avec un autre et vous relie à bien d’autres qui flottent dans l’atmosphère d’une époque. Vous établissez les relations vous vous dites : «  voila, j’ai compris et je sais ce que je dois faire »     

Je reviens des Universités d’été du Front National à Marseille. J’y suis allé sans trop d’illusions, persuadé que Marine Le Pen et son équipe n’aurait jamais le temps de mettre en place le projet de société qu’elle nous propose, me disant toutefois… qu’il n’est pas nécessaire d’espérer…vous connaissez la suite.

Je ne fus pas déçu ! J’y ai trouvé un public convaincu et parfaitement informé des enjeux. Un public qui participa activement aux ateliers. La salle était archi comble pour le discours final de Marine Le Pen et l'ambiance formidable.

Durant ces deux jours, j'ai assisté à des ateliers au cours duquel j'ai pu mesurer la qualité des intervenants, le niveau élevé de leurs compétences. Marine à une équipe solide bien rodée et qui connait ses sujets d'une manière approfondie. L'UMPS peut trembler sur ses bases !

Mais je me repose à nouveau la question : « Aura-t-elle du temps, aurons NOUS du temps ? »

Et comme mes amis se posent, sous d’autres angles, également cette question, je vous soumets leurs, nos interrogations, et je vous interroge également : Allons nous lui donner du temps ET un coup de main ? 

Francis NERI

§

De : pierre 
12/09/2013 – 18h00
NOVOpress (PARIS via Bulletin de réinformation) – Le philosophe Renaud Camus (photo) lance un appel à dire non à ce qu’il appelle le « Grand Remplacement ». Il entend par là, la substitution de populations allogènes aux populations de souche européenne, permise par l’immigration en règle générale et les naturalisations de masse en particulier. Il souligne dans son appel que ce changement de peuple implique nécessairement un changement de civilisation. La déculturation et l’islamisation, notamment, vont de pair avec l’immigration de masse.

Les autres symptômes de ce phénomène

Ce grand remplacement engendre des désastres sur le plan physique et moral qu’il serait illusoire de traiter isolément : « Violence à l’école, violence à l’hôpital, violence au fin fond des campagnes, hyperviolence ». Il identifie aussi des conséquences morales plus générales que sont la dé‑civilisation, le ré‑ensauvagement de l’espèce, l’effondrement du système scolaire, et la détérioration du territoire.

Renaud Camus met en cause les pouvoirs politiques et médiatiques

Il dénonce la volonté de nuire ou le laxisme du pouvoir politique et des médias, qui laissent se dérouler sans état d’âme, ce qu’il perçoit comme la plus grave crise de notre temps. « Notre pire ennemi est le mensonge » affirme‑t‑il. C’est pourquoi il veut rétablir la vérité : les Français doivent pouvoir constater par eux-mêmes ce que la superclasse mondiale nie.

Comment expliquer cet ethnocide délibéré

Dans son appel, disponible sur le site internet « le‑non.fr », Renaud Camus n’évoque pas un aspect : la cause économique et financière de ce recours en masse à l’immigration. La complicité active du grand patronat, qui a agi de la sorte afin de mettre les salariés français sous pression. Le rôle proactif de l’Europe de Bruxelles qui vise à anéantir les Etats‑Nations. Autant de raisons au « Grand remplacement ».

Le 15 septembre 2013 09:34, Tonton Daniel  a écrit en réponse :

Bonjour Pierre,

Je crois que je me demanderai longtemps, enfin tant que Dieu me prêtera vie, pourquoi tout cela, ce cataclysme identitaire ? Trop con sans doute, je ne trouve pas la moindre explication qui puisse être quelque peu rationnelle. Voilà l'un des très grands mystères de la vie, de la mienne en tout cas !

Pourquoi viser le progrès et l'évolution dans tous les domaines technologiques et aspirer au déclin d'une nation, de nations, de civilisations ? Pourquoi remplacer une certaine forme d'élitisme, d'acquis modernes, sociaux par le néant et l'archaïsme, l'abrutissement total, le déclin ?

Tu noteras qu'à ces questions, nous n'avons jamais eu une seule réponse qui nous permettrait sinon de comprendre, au moins de "connaître" les raisons qui poussent des hommes sensés être civilisés, supposés pragmatiques, vers des choix de nature à détruire ce dont pourtant ils sembleraient à priori si fiers ?

Pas riche, je paierai cependant cher pour qu'un jour, un homme sage, sociétalement initié et au fait des politiques internationales, me dise tout simplement "pourquoi" ?

N'est-il pas de rigueur en général de se tourner, de viser, d'envier le meilleur pour le monde moderne et tenter de l'imiter ? De prendre exemple sur du concret, du positif, de l'évolutif et non pas vers une régression intellectuelle, comportementale assurée et sociale difficilement maîtrisable, en tous points négative voire rétrograde ?

Je crois qu'à l'heure où je serais appelé à aller cueillir les pissenlits avec mes dents, je n'aurais toujours pas compris l'objet et encore moins la finalité de cette macabre, inexplicable compromission avec cette culture criminogène, rétrograde, stagnante en tout cas et sans le moindre intérêt social et culturel ! Pourquoi ce "pacte" avec Satan ?

A quoi bon avoir chassé le choléra vert de gris pour laisser s'installer la peste barbue, la barbarie dans notre pays, sans la combattre et bien au contraire, en lui offrant sur un coussin de soie les clefs en or de notre maison France ?

Toi qui est un homme politique au sens propre du terme, peut-être en saurais tu plus que le commun des crédules mais je pense que si c'était le cas, tu nous ferais généreusement partager, au point où nous en sommes, le fruit de tes connaissances et renseignements cumulés sur le sujet ?

Il s'agit bien d'une énigme, de l'énigme à laquelle nul ne peut donner une explication sérieusement dissertée, le fléau des 20 et 21eme siècles qui nous mène tout droit à "l'égorgeoir" !

Pourtant, j'ai encore la faiblesse de penser, de rêver, sans prétention aucune, que si tous les tontons Daniel voulaient se donner la main, grailler collégialement les chargeurs, retenir les respirations le doigt sur quelques queues de détente, nous n'en serions pas là, plus là, pas si las déjà !

Je persiste et signe, advienne que pourra car on a bien le sort que l'on mérite et en ce domaine, rien d'exagéré en affirmant que le troupeau de veaux label (rouge ou vert) France, l'aura bien cherché et par extension consenti !

Il s‘agit bien là d‘un crime contre l‘humanité, d‘une atteinte gravissime contre la civilisation occidentale et j‘espère qu‘un jour, le plus tôt sera le mieux, les responsables seront jugés et sévèrement, définitivement punis

Liberté, Egalité, Fraternité, mes couilles...

Daniel

Et …un commentaire !

Bonjour Daniel,

Tu t'interroges et tu cherches légitimement à comprendre, pourquoi en écrasante majorité, nos compatriotes français, et d'une manière plus générale, les européens et les occidentaux se laissent aussi passivement éliminer.

Mettons de côté la grosse minorité satisfaite de la situation pour diverses raisons : une partie des bicots eux mêmes, nihilisme anti-occidental post soixante-huitard, ceux qui voient dans la situation des opportunités pour gagner du fric, et aussi, plus importante qu'on l'imagine, car plus ou moins inconscient, l'antisémitisme.

La raison principale de la passivité de la majorité, c'est d'abord l'inconscience. 

L'inconscience elle même se décompose en trois niveaux. 

- Au niveau le plus bas, c'est l'inconscience de l'existence même du danger.

- Au niveau intermédiaire, c'est l'inconscience de la gravité et de l'imminence du danger

- Au troisième niveau intervient un mécanisme plus complexe : 

         - une majorité de gens sont convaincus qu'il se produira "quelque chose", qui empêchera le cauchemar de devenir réalité

         - beaucoup attendent le réveil de ceux qui ont les moyens politiques, et/ou matériels (armés) d'agir.

         - n'étant pas encore personnellement gravement affecté par la situation, personne ne veut prendre l'initiative d'une réaction qui pourrait entraîner des conséquences immédiates, bien pires que la situation vécue aujourd'hui.

Il est trivial d'affirmer que la propagande ordinaire est la principale coupable de l'inconscience des deux premiers niveaux. 

Face à la propagande, il n'y a qu'une seule et unique manière de la combattre : - le boycott intégral.

Cela signifie, ne plus écouter les radios, ne plus regarder les journaux télévisés, ni les émissions politiques, ne plus acheter la presse.

Si les audimats radio et tv et les ventes de presse s'écroulaient, la vermine percevrait le message.

Moi, c'est ce que je fais scrupuleusement, depuis le 1er octobre 2000. Or, durant les premières années, mes proches et beaucoup de ceux que je cherchais à convaincre se moquaient de moi. Mais je n'ai jamais renoncé. Depuis novembre 2000, j'ai cessé de parler des "média français". A la place je dis "propagande ordinaire". Je ne connais de ce que raconte la propagande, que ce que j'en lis dans les messages reçus, ou sur les sites amis sur le web. Or, depuis quelque temps, ceux qui me censuraient (surtout mes propres coreligionnaires), parlent enfin comme moi. Mais c'est trop tard. A noter sur ce thème, le durcissement du ton de Riposte Laïque et de Résistance Républicaine. 

En effet, il n'y a pas à discuter avec des ennemis qui cherchent à nous détruire, par tous les moyens, y compris des moyens d'apparence légale. La propagande est l'un de ces moyens. Un patriote sain d'esprit ne doit pas polémiquer avec un propagandiste. On ignore la propagande, ou bien on élimine les propagandistes. Polémiquer ne sert à rien. Donc les commentaires, ad infinitum, de toutes les saloperies proférées par les déchets au pouvoir, par les ordures régionales, ou locales, par les propagandistes, ça ne sert plus à rien. Ceux qui veulent savoir, savent. Nous devons expliquer aux autres que la propagande ment, mais, nous ne pouvons pas obliger les autres à le penser. Un jour, nous risquons de devoir nous battre contre certains de nos proches qui auront refusé de voir la réalité. 

Or ce qui est valable à propos de la propagande coupable de l'inconscience des niveaux 1 et 2, c'est aussi valable et même encore plus lourd de conséquence, au troisième niveau : - La classe politique toute entière, (pas un parti en particulier) est dans son écrasante majorité coupable de la réalité de la situation présente. Elle est coupable, car c'est elle qui fait et applique les lois qui favorisent l'invasion du pays et la destruction de ses valeurs morales. Et sur ce plan, chacun d'entre nous doit être impitoyable.

En effet, à quoi ça sert de voter pour un UMP, ou un PS, sincèrement et activement anti-déchets, quand ce même UMP, ou ce même PS vote de fait, avec le parti politique qui poursuit la politique suicidaire que nous  dénonçons ?  

Qu’avons-nous à foutre, par exemple de Claude GOASGUEN ? Dans le privé, il est ami de lycée et ami tout court, avec les plus patriotes des patriotes israéliens. Il organise plusieurs fois par an, de fort sympathiques réunions dans sa mairie du 16ème à Paris. Mais concrètement, ça change quoi ? En sa qualité de député UMP, il participe concrètement à la politique officielle pro-nazislamiste française. Certes, dans le camp patriotique juif, nous n'attendons rien de pareils amis. Mais voilà, encore trop de "notables juifs", s'imaginent agir positivement en entretenant des relations avec la classe politique. Et pour cela, ces tordus avalent des kilomètres de couleuvre. Le gag le plus affligeant fut cet organisme de collecte juif suisse qui paya deux cent mille euros au TDCD (Trou Du Cul Disproportionné) Sarko 1er lui-même en espérant que sa présence attirerait du monde. Et durant les vingt minutes de sa prestation, le TDCD insulta Israël en l'accusant de tous les maux de la région.

Comme explique notre ami Francis NERI, les politicards font partie du problème, ils ne peuvent donc pas faire partie de la solution. Donc, aujourd'hui, les patriotes n'ont pas à scruter les dire et les faits et gestes, des uns et des autres des politicards participant au système. Ils sont tellement impliqués dans les causes de la situation, que la seule façon pour eux de s'en sortir, c'est non seulement de la dénoncer avec éclat, mais en plus d'agir par TOUS les moyens, pour tenter de la réparer. Or, si quelques uns regimbent parfois, aucun n'a bougé, jusqu'à présent.

Donc, cher Daniel, par exemple, tes amis officiers supérieurs sont évidemment de vrais patriotes. Mais lorsque je lis les bribes d'échanges que tu as avec eux, du moins ceux qui apparaissent dans tes messages, je range ces patriotes plus dans le niveau deux, que dans le niveau trois. Mais quand bien même. Vu les compétences de tes amis, ils devraient être déjà en train de préparer des "choses" très concrètes... Bien entendu, si c'était le cas, ils auraient bien raison de ne pas le laisser soupçonner en en parlant dans nos échanges. C'est bel et bien des gens compétents comme tes amis, qui devraient être à l'origine du fameux "coup d'envoi", que tu espères tant.

Sinon, à ce jeu là, il est facile de comprendre que la situation est très compromise, voire désespérée. Le préfet de Paris a interdit la petite « manifette » de samedi. Il n'y a eu aucune réaction énergique de la part des organisateurs. Sauf, RL. Et quand il a interdit aussi la manif de RL, les responsables ont eu la sagesse de ne pas passer outre, en vain. Peut-être que dans moins d'un an, nous verrons une manif, autorisée, ou non, réunir plus de dix mille patriotes qui diront "non à l'invasion musulmane". Mais quid d'une manif pacifique de 10 000 pékins, quand le pouvoir ignore une manif cent cinquante fois plus nombreuse ? Et donc, quand bien même, un million cinq cent mille Français descendraient dans la rue pour demander seulement, "l'encadrement" de l'islam en France, qu'est-ce que cela changerait, et combien de temps cela prendrait-il pour changer ? Quant à espérer un bouleversement avec l'arrivée de Marine au pouvoir, si la légalité est respectée, cela ne servirait à rien qu'elle devienne la principale force d'opposition en 2017, car en 2022, les envahisseurs pèseront définitivement sur tous les résultats électoraux.

Donc, nous qui jusqu'à présent nous contentons de parler paisiblement sur le net, cela fait longtemps que nous aurions dû hausser le ton, de plusieurs ordres de grandeur. Contre les collabos, le web "résistant" doit préparer les esprits à une lutte qui  forcément, ne sera plus pacifique, ni dans la légalité. Pour cette raison, les sites officiels sont trop exposés. Il nous reste les messages, comme celui-ci, et aussi Facebook, ainsi que les autres réseaux, dits "sociaux".

Au moins au 1er degré, j'espère avoir répondu un peu à ton interrogation. 

Ma réponse étant générale, je mets en copie visible, nos amis Henri B. et Francis N.

 

 

 

20/10/2010

A la colère qui vient

Aujourd'hui pas encore de suite aux « chemins de l'avenir », vous m'avez clairement fait comprendre que ce n'est pas cela que vous attendez de moi ! Bon, j'y reviendrai !

Beaucoup d'entre vous connaissent mon ami Jakin et si ce n'est pas encore le cas, eh bien lisez ce qui suit et accrochez vous. C'est en réponse à une visite sur un site islamiste qui se dit « islam en France ». mais aussi,  pour répondre à ceux qui croient encore à « l'islam de France », c'est-à-dire un islam qui aurait expurgé la Charia !

Bonne lecture !

§

Cher Francis, chers Amis,

Rien ne m'étonne de ce qui émane de ces gens là, ni de ceux qui ont lâchement choisi de les défendre, de les épauler, de les protéger.

Même si j'avoue ne trouver aucune circonstance atténuante, aucune excuse à cette communauté parasitaire, envahissante, bêtement sûre d'elle en matière de conquête.

Même si je suis tenté, enclin, à encourager toutes formes d'actions, de luttes, y compris armée, de nature à la combattre et la mettre hors d'état de nuire, je condamne sans réserve, oui, et je n'ai pas peur des mots, toutes formes de profanations à l'encontre des tombes par exemple.

Il y a suffisamment d'individus vivants et indésirables de cette engeance sur notre sol, pour ne pas avoir à souiller la mémoire de leurs morts, fusse-elle sans le moindre intérêt. Quant aux têtes de gorets dans les mosquées, je trouve cela plutôt amusant et intéressant.

Bien sur, je serais encore plus sévère à l'égard de ceux qui défendent ces envahisseurs ; les  collabos, journalistes et politiques acquis à leur cause.

Sans oublier les chaînes de distribution halal, qu'il n'est pas bien difficile de "calmer" par des actions somme toutes ordinaires et n'engageant pas plus que cela, sur un aspect pénal, la responsabilité de celle ou celui qui en userait, voire en abuserait.

Tout cela bien entendu, ne devant être que le début, une sorte d'avertissement de principe.

Je persiste et signe, la "manière Corse" est une bonne solution dans un premier temps et peut-être même à terme.

La peur, la menace doivent changer de camp. Laisser tout faire, en se contentant de renauder dans nos moustaches, chacun de son côté, n'ayant aucun poids patriotique, ni social et encore moins de conséquences sur la situation...

Si ces gens avaient eu un comportement normal, s'étaient intégrés, étaient en résumé des gens normaux au sens large du terme, à l'image d'autres communautés pacifiques qui vivent chez nous, nous n'aurions pas besoin d'exiger leur départ.

Mais, ils sont à l'opposé de ces définitions, prouvant chaque jour leur audace, leur manque d'éducation, de discernement, se sentant illusoirement chez eux, comme si la France leur appartenait déjà !

Cela est mal connaître une certaine résistance Française, qui a eu d'autres chats à fouetter que cette meute d'ignares, de pleutres n'agissant qu'en bandes, d'analphabètes, de crasseux, en clair de rustres...

Comment oser prétendre qu'il en existe de bons au sein de cette communauté malfaisante, malveillante ? Je n'ai jamais, je dis bien jamais, et vous non plus d'ailleurs, lu ou entendu les crapules du culte musulman par exemple, condamner l'attitude de leurs ressortissants dans les actes de vandalisme, de violence. Je n'ai jamais entendu non plus, des musulmans soi-disant modérés, fustiger l'islam intégriste, le condamner et ordonner qu'il cesse de jeter l'opprobre sur le reste de cette représentation communautaire, au demeurant complice et hypocrite...


Même leurs sourires fourbes, leurs mains dans le dos n'arrivent pas à me convaincre et je me sens de ce fait, en état de légitime défense, avec le droit, que dis-je, le devoir, de lutter contre cette peste sanguinaire et irréfléchie, se cachant derrière une prétendue religion pour assouvir sa soif de crimes et de délits.

Bien sûr, j'inclus les "droits du sol" que je considère aussi Français que je gobe la présence du monstre Nessy dans les eaux du Loch Ness !

C'est d'ailleurs, pour toutes ces raisons, que j'ai cautionné et applaudi le projet gouvernemental de la déchéance de la nationalité Française pour les délinquants issus de cette population, voire d'autres.

J'encourage dès aujourd'hui la mise en œuvre de ce projet avec les individus, les criminels, qui se sont mêlés aux manifestations actuelles en vue de casser, voler et commettre des agressions et des violences à l'encontre des passants, et bien entendu à celle des forces de l'ordre, pris ces jours ci sur le fait et appréhendés, ce qui constitue l'infraction relevée et le flagrant délit, tels qu'ils furent souhaités par le pouvoir.

C'est donc bien le moment de passer à l'acte, sans blablas... Il s'agit simplement de l'application de la loi qui ne génère aucune contradiction.

Voilà, beaucoup de choses à dire et j'en dis beaucoup. Même si je vous semble excessif, extrémiste peut-être, je suis certain au moins d'une chose, celle d'être dans le vrai avec hélas, la peur au ventre que l'avenir me donne raison, si nous ne nous réveillons pas très vite.

Je pense que vous m'avez à présent un peu situé, sinon jugé. Mais une chose est certaine, c'est ma sincérité et le sentiment d'être dans le vrai et de vouloir que mes enfants et petits enfants aient ce privilège de rester Français et vivent chez eux, en paix et sans contraintes, qui m'incitent à écrire cela.

Fraternité.

Daniel.

 

 

 

11/10/2010

L'imposture totalitaire

L'imposture d'un nouveau totalitarisme, qui éclate au grand jour, correspond à l'alliance objective des islamiques, des gauchistes, des idiots utiles et de ceux qui ont réduit l'homme à une marchandise.

Le peuple français n'est plus qu'un consommateur, un usager, un outil.

Les grandes organisations commerciales, financières, politiques, culturelles ont besoin de consommateurs, de travailleurs dociles qui renoncent à s'élever contre l'exploitation pour oublier qu'ils sont dominés, empêchés de vivre, vendus à la finance mondialisée.

Qu'ils étaient naïfs ceux de 1968 qui croyaient conquérir de nouveaux espaces de liberté !

Ils voulaient aussi croire qu'ils pourraient conserver l'acquis des trente glorieuses, que leurs modes de vie autonomes seraient préservés. Pour tout dire, la plupart « crachaient » carrément dans la soupe !

Çà n'a pas traîné ! Le bon rationalisme du capitalisme mondial n'a pas tardé à trouver la parade et grand ouvert les portes de l'immigration, de la délocalisation et de la démographie afin de « fabriquer » toujours plus de travailleurs et de consommateurs dociles.

Le plus terrible c'est qu'ils l'ont fait avec la complicité de nos grands intellectuels et « bien pensants », des médias complices, de nos politiciens de gauche comme de droite, de nos syndicalistes et fonctionnaires crispés sur leurs maigres privilèges et d'un peuple manipulé et trompé par tout ce petit monde rassemblé autour d'un seul objectif : surtout pas de vagues, le citoyen dort devant sa télévision, tâchons qu'il sommeille le plus longtemps possible. Le temps de rendre impossible la compréhension du nouveau système mondial qui se met en place et rend notre asservissement irrémédiable.

Mais ce rationalisme technicien oublieux des hommes est à présent en échec, la finance dérape et la décomposition des sociétés n'annonce plus rien, sinon la « singularité » islamique qui déborde les apprentis sorciers de l'Occident.

Nous voyons enfin la réalité dans toute sa brutalité. Mais ce système en qui nous ne croyons plus nous détermine encore dans nos comportements, comme dans ces revendications et mouvements sociaux qui ne veulent plus rien dire et ne font qu'accroître la vitesse du courant nous entraînant dans l'abîme.

L'activisme producteur ne fait qu'ajourner sa faillite, le monde islamique qu'accroître son influence et sa revendication à dominer le monde. Le bon peuple se soumet, les syndicats tournent en rond dans leurs manifestations, aggravant un peu plus le désordre.

Alors quelle alternative allons nous inventer ?

Nos sociétés sont pleines de contradictions, et ceux qui ont cru que des peuples, que tout différencie pouvaient vivre sur une planète de plus en plus petite, dans la diversité et sans conflits se sont lourdement trompés. La mixité, le métissage est une richesse sur le plan de l'individu, mais un concept qui conduit à la guerre civile sur le plan collectif.

Le gâteau se rétrécie de jour en jour, moins de farine, moins de beurre, moins de miel, moins de chocolat et...toujours plus d'affamés !

Le retournement que chacun espère dans la culture, l'économie, la religion, la démographie, l'écologie, suppose que nous changions tous très rapidement, que nous puissions nous débarrasser de nos conditionnements, que nous parvenions à redonner un sens, une finalité commune à nos actes.

Pour cela, il nous faudrait reconnaître les limites de la seule raison, savoir y accoler à nouveau l'émotion et la connaissance objective, subjective, intuitive et factuelle, remettre en question un faux rationalisme, une modernité que même les islamiques, qui en sont pourtant si éloignés, ont adopté.

Et surtout, il nous faudra lutter sans faiblesse pour reconquérir nos territoires perdus et en réinventer de nouveaux.

Pourrons-nous le faire sans rencontrer de farouches résistances, en premier lieu de la part des maîtres qui nous gouvernent encore et de ceux qui semblent vouloir s'accommoder d'un système qui nous détruit, pour peu qu'ils tirent eux-mêmes leur épingle du jeu ?

La découverte de la réalité est source de désarroi, mais c'est aussi une ouverture, la chance d'inventer autre chose, il est encore et toujours temps.

Francis NERI