Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2019

Brexit

Voici ce qu’écrit dans les « dernières nouvelles d’Alsace » un « journaliste bien-pensant » Pascal COQIS dans son « éditorial » concernant le brexit :

« Comme le dit Michel Barnier, l’un des négociateurs de l’Europe, « on n’a pas besoin de plus de temps, on a besoin d’une décision. »

« Chacun sachant que la seule qui réglerait tout une bonne fois pour toutes serait un nouveau référendum avec, cette fois, des électeurs votant en toute conscience et toute connaissance de cause. On n’y est pas encore, mais on s’en approche un peu plus chaque jour. L’Angleterre de 2019 n’est plus celle qui, en 2016, votait pour la sortie de l’union. Le pays a changé, son avenir aussi. ».

Et voilà ! Les Anglais ont mal voté …il faut recommencer …çà ne vous rappelle rien ? Voyez Sarkozy …c’est y pas de la démocratie çà ? Du peuple souverain qui vote mal ?

Changeons donc de peuple !

Francis-claude Neri
01 03 19

20/12/2018

Marrakech

Emmanuel Macron a trahi une promesse : au sein de son intervention télévisée, il avait promis un débat sur l’immigration.

Si certains Gilets jaunes (de gauche et Mélenchoniens, voire de la droite « molle ») se refusaient à lier la question identitaire au mouvement, le président de la République l’a pourtant fait…tout en  approuvant le désastreux pacte des migrations qui va engendrer davantage d’immigration massive.

Un débat sur l’immigration apparaissait effectivement à l’agenda. Mais aussitôt, le Premier ministre Edouard Philippe a fait machine arrière et a indiqué que le débat n’aurait pas lieu.
Le débat sur l’identité est soigneusement mis sous le tapis, mais la question demeure, comme l’attentat islamiste de Strasbourg est venu cruellement le rappeler.

Au mois de janvier, il faudra que les GJ se souviennent de l’impasse que le monde politique actuel fait sur cette problématique.

http://semanticien.blogspirit.com/

Francis-claude Neri

20 12 18

22/11/2018

GJ Extension de la lutte

A présent "ON" aborde la problématique par la bonne entrée et dans la continuité.
Continuer la lutte …pourquoi, pour qui et comment ?

1) Remettre en question l'affectation des recettes perçues

2) Réduire drastiquement les dépenses sociales qui ne sont pas dirigées vers "les Français d'abord"

3) Réduire considérablement le train de vie de l'Etat

4) Étendre le domaine de la lutte aux autres problématiques car TOUT est lié : l'UE, la puissance des métropoles dressées contre le péri-urbain, l'immigration, l'islamisation, la mondialisation économique et financière hors de contrôle et de régulation.


Bref c'est le moment de choisir le chemin actuellement le moins fréquenté ...les gilets jaunes l'ont ouvert; aidons les à avancer et à le consolider; c'est une question de vie ou de mort de NOTRE civilisation.

Continuer la lutte …pourquoi, pour qui et comment ?

Francis-claude Neri
21 11 18