Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2019

Qatar guerre d'influence sur l'islam d'Europe

Ce reportage préfigure t'il une prise de conscience de la dangereuse "influence" des frères musulmans en Europe et particulièrement en France (Mulhouse par exemple)
Même Mr Macron semble en prendre conscience
L'Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis paraissent prendre des mesures …mais ne s'agit il pas de guerre d'influence entre religions ? Le maintien de Bachar Al Assad en Syrie grâce à Poutine est donc une "bonne " chose, comme en Égypte !

C'est à nous occidentaux d'ouvrir les yeux et de nous préserver.


https://www.arte.tv/fr/videos/080544-000-A/qatar-guerre-d...

25 09 19

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

 

24/12/2016

La mondialisation en échec ?

Quelles qu’aient pu être les intentions initiales mises en avant par les dirigeants américains depuis le 11 septembre, la guerre dites « contre le terrorisme » est destinée à protéger l’accès au pétrole, notamment dans le Golfe et dans le bassin de la mer Caspienne.

Depuis que le roi Fahd, d’Arabie saoudite, a décidé après l’invasion du Koweit par l’Irak  en 1990 d’autoriser les Américains à utiliser son pays comme base pour attaquer l’Irak, nous avons eu une réplique immédiate des extrémistes saoudiens dirigés par Ben Laden qui voulurent renverser la monarchie et à chasser les Américains du pays.
La « suite » n’est tout au plus que des répliques, comme la volonté américaine de détruire le réseau Al-Qaida en Afghanistan, motivée également par la nécessité de protéger la famille royale saoudienne afin de garantir l’accès américain au pétrole de ce pays.

La Libye, la Syrie, le Mali, y compris les « printemps arabes » ne sont que des conséquences de cette « cause des causes ».
Mais c’est surtout l’invasion de l’Irak qui étendit le désordre et la violence à travers tout le Proche Orient et au delà …et pourtant ce ne fut pas les mises en garde qui ont manquées ce qui n’affecta pas le moins du monde les dirigeants Américains. 


Il est temps que ceux ci cessent de jouer aux apprentis sorciers. Le Président TRUMP semble l’avoir compris …espérons le, car la rétroaction contre les USA et leurs alliés risque d’être encore plus violente que ce à quoi nous assistons aujourd’hui.

Francis-claude Neri

24 12 16