Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2011

A une amie musulmane

Une amie musulmane me fait des reproches. Elle trouve que mes chroniques participent à  un climat d’islamophobie et de stigmatisation des musulmans.

Je n’ai su que lui dire, car j’ai beaucoup d’affection pour elle, que notre amitié est très ancienne, que c’est une musulmane « modérée » et oui, elles existent, mais et c’est bien le problème, on se radicalise toujours en serrant les rangs autour de son camp.   

Alors j’ai retrouvé un autre post qu’un ami « souchien » m’a transmis il y a quelques temps et que j’hésitais à diffuser. Je crois que c’est le moment !

Francis NERI

 Climat d’islamophobie en France dites-vous ? Stigmatisation des musulmans ?

Mais qui nous rend islamophobes et se stigmatise lui-même en s’habillant ostensiblement différemment de sorte que nul ne puisse ignorer sa confession ? La femme musulmane ! Qui se coupe de la société en s’enfermant dans son horrible et ridicule sac à patates et offense ainsi le regard des autres ? Et porte atteinte à la sécurité... La femme musulmane ! Qui exige qu’on lui fasse sortir de terre et qu’on lui finance un véritable parc d’édifices religieux en quelques années ? Le musulman ! Qui se démarque de la société en exigeant une nourriture différente, des aménagements particuliers dans les piscines, vestiaires ? Le musulman ! Qui a agressé des médecins pour cause de masculinité ? Le mari de la femme musulmane. Qui fait des histoires pour les sapins de Noël à l’école, les crèches, la soupe au cochon distribuée au SDF ? Les musulmans... Qui veut trafiquer nos programmes scolaires pour se présenter sous un jour plus positif que mérité ? Les musulmans ! Qui prononce des fatwas pour quelques malheureuses caricatures et menace de mort (et assassine !) tout libre penseur qui ne leur convient pas ? Les musulmans... ! Qui siffle l’hymne national, nique nos mères, nous assassine en chansons, brûlent nos voitures, incendient nos bus, resquillent dans nos moyens de transports et mettent le souk dans leurs quartiers, agressent nos pompiers, nos flics, nos concitoyens et nos enfants à l’école ? Des musulmans ! Qui exige un traitement préférentiel par discrimination positive ? Des musulmans ( Yazid Sabeg en tête) ! Qui deale de la drogue dans les cités ? Essentiellement des musulmans ! Qui a fait sauter la station de métro St Michel, les Twins à New-York et le Pentagone à Washington, Madrid, Londres, Bali, Moscou, Nairobi, Beslan, Louxor, Djerba, etc...... et a failli en faire bien d’autres déjoués à temps (Richard Reid et ses semelles explosives). Des musulmans ! Qui commet des attentats tous les jours dans le monde ? Des musulmans ! Qui kidnappe nos ressortissants et les décapite ? Des musulmans ! Qui lapide, pend, décapite, assassine pour des raisons de mœurs ou de foi ? Les musulmans ! Qui discrimine et persécute les minorités religieuses dans leur pays... ? Les musulmans ! Et qui, après avoir fait tout cela, a encore le culot de se plaindre d’islamophobie, de discrimination et d’être une victime ? Les musulmans !!!! D’être victime d’amalgames que la somme de tout ce qui précède et n’est pas exhaustif justifierait pourtant....

Mais qui amalgame ? Par exemple Daniel Pearl qui parce que juif et américain a été amalgamé à toutes les actions politiques de ces deux pays au point d’en être décapité par VOUS, les musulmans qui osez vous présenter comme des victimes et publiez l’horreur ci-dessous.

http://www.wretch.cc/video/f0806449k&func=single&...

Et pour paraphraser Moussaoui du CFCM qui dit que « ", concluant "leur pratique religieuse doit être perçue comme un des éléments de leur liberté individuelle" » », je dirai que « l’immense majorité des français de souche aspire à vivre tranquillement sur leur terre ancestrale de France, dans le strict respect de leur identité culturelle judéo-chrétienne », en concluant que « le maintien d’une société fonctionnant selon nos us, coutumes et valeurs doit être perçue comme un élément fondamental de notre liberté individuelle.

J’ajouterai encore que ce n’est pas le débat sur l’identité nationale qui a entraîné un climat délétère mais le climat délétère de la société proche du point de rupture, qui a rendu ce débat nécessaire que les islamogauchites ont fait capoter. Climat délétère généré par vos exigences cultuelles toujours plus grande chaque fois que vous obtenez gain de cause mais aussi par les exactions de vos, trop nombreux, jeunes qui se conduisent en crapules créant un lourd climat d’insécurité. Et surtout par votre volonté de substituer votre identité à la nôtre, ainsi que le démontre la toujours plaisante Bouteldja qui parle de nous exploser l’identité. Identité qu’elle perçoit d’ailleurs nettement mieux que ses complices de l’UMPS.

Vous ne pouvez pas exiger la discrimination pour ce qui vous arrange tout en étant perçus comme intégré le reste du temps. A trop tirer sur la ficelle, elle se rompt. Et croyez moi elle est tendue, comme une élastique, et vous savez ce qui se passe avec une élastique qui casse, elle vous revient en plein visage 

Jean François D.

 

22/04/2010

Cohérences ?

Le « problème » de la sécurité du monde est-il lié à l'affrontement entre plusieurs « vérités » révélées ou au combat éternel de l'accès à l'égalité ? J'avoue que je ne sais plus, peut être à tout cela et plus encore. Au point que même un systémicien ou un sémanticien éclairé (souriez ! c'est un peu la même chose) est incapable de faire le tri et de faire des pronostics sur nos chances de nous en tirer sans trop de mal !

L'expérience de travail en commun à partir d'un texte de Raymonde D. a été fructueuse et je vous remercie pour votre coopération. Je n'ai pas encore répondu à tous, mais çà va venir. En attendant je vous propose un écrit de Gérard Brazon, un ami internaute particulièrement « productif » et qui, à mon sens, éclaire bien la problématique dans la manière d'exposer SA réalité....n'est ce pas Manfred ?

A vos claviers !

Amitiés à tous !

Pourquoi l'antisionisme est une nouvelle forme d'antisémitisme.

J'ai envie de vous faire partager un texte de Michel Garroté de drzz.info qui nous explique pourquoi l'antisionisme devrait-être considéré, si nous étions cohérent, comme une insulte raciale au même titre que l'islamophobie (création récente des fondamentalistes musulmans à Durban 1).  

Son explication est tout à fait logique dans ce pays ou la logique et le bons sens ont désertés depuis longtemps les esprits.

Je sais que l'antisionisme est devenu une arme contre Israël et singulièrement contre les juifs. L'antisémitisme en tant que tel est un sujet tabou du fait de la Shoah et condamnable juridiquement dans beaucoup de pays comme en Europe. L'antisionisme est un nouvel axe pour faire de l'antisémitisme sans le dire ouvertement. Les pays musulmans sont passés maître en la matière. En France, l'extrême gauche et la bien pensance aussi et particulièrement à travers la lutte pour l'"indépendance palestinienne".

Les "victimes" et les gentils sont les musulmans et les noirs, les colonisateurs sont Israéliens et Juifs et les racistes sont blancs et franchouillards. C'est toujours le même fil rouge conducteur qui dénote les comportements des antisionistes et des nouveaux dictateurs de la pensée correcte. Les pays occidentaux subissent cette dictature de la pensée. Une dictature de plus.

Pourtant, Israël à droit à la sécurité de son territoire comme tout pays libre et indépendant. Israël est menacé en permanence et les pays occidentaux font le choix, non pas de soutenir les frères israéliens, mais de soutenir les Palestiniens du  Hamas en finançant, aux frais du contribuable, des écoles primaires qui forment des gamins à la haine du juif. Faut-il rappeler que du temps ou la cis-jordanie était sous l'autorité des Jordaniens, il n' y a jamais eu de demandes d'indépendance palestinienne. La question est : pourquoi cet acharnement envers un peuple dont l'histoire est faîte d'extermination et de souffrance. Quel est le pays qui accepterait d'être sous la menace permanente et sujets à des attaques suicides ou sous les roquettes de groupes nazislamistes comme le Hetzbollah et le Hamas? Ce pays qui n'a cessé d'abandonner des territoires tampons, comme le sud Liban, le Sinaï, la bande de Gaza ne semble n'en faire jamais assez. En retour, c'est le terrorisme qui a germé sur ces anciennes zones tampons et la vindicte des Européens tétanisés par la peur de manquer de pétrole.

Je fais partie de ces hommes qui pensent que nous avons un devoir envers Israël. Si ce ne peut-être celui d'être son allié militaire comme les États-Unis du moins, celui de le soutenir en évitant d'être, au minimum, le complice par défaut du terrorisme anti-israèlien.

Je vous laisse lire cet extrait et si vous voulez en savoir plus, vous pourrez aller lire l'ensemble sur Drzz.info. 

Gérard Brazon

               (...) L'Eglise catholique condamne l'antisionisme comme une forme masquée d'antisémitisme. L'Eglise catholique formule cette condamnation dans une déclaration conjointe rendue publique - mais guère mentionnée par les médias - en juillet 2004 à l'issue d'un forum réunissant juifs et catholiques. La condamnation catholique de l'antisionisme fait ensuite l'objet - le 30 juillet 2004 - d'un article de Shlomo Shamir dans le journal israélien Haaretz. Dans la déclaration conjointe l'Eglise catholique met l'antisionisme en rapport avec l'antisémitisme en 2004 à Buenos Aires lors d'un colloque de religieux, d'universitaires et autres personnalités juives et catholiques. L'antisémitisme est décrété inacceptable quelle que soit sa forme y compris celle de l'antisionisme qui est devenu une manifestation d'antisémitisme souligne la déclaration conjointe. Ilan Steinberg - directeur du Congrès Juif Mondial - un des organisateurs du forum qualifie la déclaration conjointe de moment historique. Pour la première fois l'Eglise catholique reconnaît dans l'antisionisme une agression non seulement contre les Juifs mais contre le peuple juif en tant que tel. D'éminentes personnalités juives qualifient cette déclaration publique de soutien de l'Eglise catholique face à l'antisionisme. Par le passé, le sionisme était qualifié de racisme, et cette déclaration fait maintenant de l'antisionisme lui-même une forme de racisme.

(...) Les conditions de vie déplorables des chrétiens orientaux en terre d'islam ont pour corollaire la volonté de détruire « l'entité sioniste », Israël. De même, si Israël redevenait une terre majoritairement musulmane, les conditions de vie des chrétiens orientaux seraient encore pires. Concrètement, les dirigeants des pays musulmans ne reconnaissent ni l'Etat d'Israël, ni la liberté religieuse des chrétiens orientaux en terre d'islam et ces deux refus participent d'une même idéologie.

(...) L'antisionisme est une idéologie haineuse qui se drape dans la soi-disant défense des droits de l'homme. Si le monde occidental n'est plus antisémite pourquoi ne le prouve-t-il pas dans ses actes ? C'est facile de faire mémoire de la Shoah tout en refusant aux Juifs une terre un peu plus conséquente que la ridicule portion de territoire dont ils disposent actuellement au Proche Orient. La ville israélienne de Netanya sur la Méditerranée est à 12 km de la ville arabe de Tulkarem, donc à portée de roquettes, obus et missiles palestiniens. Israël s'est retiré du Sinaï. Israël s'est retiré du Sud-Liban. Israël s'est retiré de la Bande de Gaza. Résultat : le Sinaï est un lieu de transit pour les armes qui finissent à Gaza. La Bande de Gaza est une république islamique : le Hamastan. Le Sud-Liban est une enclave iranienne dominée par la légion étrangère et mercenaire du Hezbollah. La Judée Samarie est dominée par les milices armées claniques, par le Hamas et par les milices armées du Fatah. L'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas en Judée Samarie - concrètement sur le terrain - c'est du pipeau. Mes confrères journalistes le savent pertinemment. Ils ont peur de l'écrire parce qu'ils ont peur des milices palestiniennes. En réalité, l'Europe vit dans le mensonge. L'Europe fait la part belle aux milieux islamiques. L'Europe a peur du terrorisme arabe et l'Europe a peur de perdre le pétrole arabe. L'Europe paiera ses peurs très cher.

 (...) Michel Garroté du blog drzz.info