Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2019

Les changements

Les positions du Rassemblement National aujourd’hui sur l’immigration ne sont ni racistes ni xénophobes. Elles sont celles du RPR de 1990, comme David Pujadas l’a récemment et magistralement rappelé à un Alain Juppé décomposé ...
À l’époque, on n’a pas souvenir que Chirac ou Madelin étaient traités de racistes ou de haineux !
Un grand, TRÈS GRAND, moment de télévision.

C'est super de faire un retour sur le passé, même proche Je ne crois pas une seconde à une évolution quelconque de la part non pas du FN/RN, mais de Marine Le pen ...ET de ses adversaires d'ailleurs.
C'est de la stratégie politique, rien d'autre ...

Voici ce qu'elle disait au figaro en 2014 visant les municipales et dressant le "fiasco" du projet économique de Hollande : "il faudra organiser rapidement la fin de l'Euro... Vous n'avez rien négocié du traité de discipline budgétaire ...Vous vous accommodez du chômage de masse et vous refusez les protections dont la France à besoin...Puis concentrant ses critiques sur l'islamisme : Vous Président vous n'avez rien fait contre l'islamisme, les voiles hier encore exceptionnels se sont multipliés en France de même que les Djellaba...vous cédez comme votre prédécesseur au bras de fer que vous imposent les fondamentalistes, les groupes politico-religieux qui veulent faire plier l'autorité de l'Etat et détruire ce gage de paix civile, notre laïcité...

Elle rappelle ensuite qu'elle propose d'interdire le port du voile et de la kippa dans l'espace public

Racistes, xénophobes ??

Vivement Marion et Zemmour !

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
30 09 19

28/09/2019

Greta et les religions

Le retour du réel permet de comprendre comment se construit la réalité.
Percevoir permet l'action, et la conscience d'une in-convenance sur le réel entraine un ajustement chez le "sujet" qui en prend acte ...le plus souvent..

L'ajustement se produit par ce qu'on appelle "rétro-action" (une information retour) Cette rétro-action est le retour du réel.
L'effet peut rétroagir sur sa propre cause.
Ce phénomène rétroactif se retrouve aussi dans ces prédictions qui se vérifient d'elles mêmes.
Par exemple, une pénurie d'essence est annoncée. Affolés, les automobilistes se précipitent sur les pompes à essence et...provoquent ainsi la pénurie annoncée.
L'effet à rétroagit sur la cause. On a crée délibérément une réalité.

C'est en gros la même chose pour les religions, la consommation, la finance, le changement climatique, Greta etc. ...et c'est ainsi que NOUS sommes manipulés :-)
Grâce à ce « lavage de cerveau » on voit le monde « ainsi » et donc le monde EST « ainsi ».

A nous de prendre conscience aussi bien sur le plan individuel que sur celui des groupes concernés que se crée délibérément des réalités, pour les besoins du moment, qui sans cela, n’auraient jamais existé.

Une perversion utilisée par Goebbels (propagande) qui doit se faire par imprégnation, surinformation visant un « récepteur », un « client » inconsciemment saturé et conditionné par les « informations » transmises.

Je considère pour ma part que "Greta c'est çà " !

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

 

28 09 19

 

27/09/2019

Urgence climatique

L’urgence climatique, la réalité des écosystèmes saturés, commence à éclairer les esprits mais le besoin d’une action puissante, cohérente, à la fois locale et globale n’est pas encore unanime.

La pression migratoire et démographique, comme celle sur les ressources pourraient devenir telle qu’aucun pays développé ne pourra les endiguer ni les supporter.

Nous nous bornons pour l’essentiel depuis 40 ans environ à combattre l’immigration clandestine en Europe. Nous pourrions demain être pris dans une compétition pour l’accès à des ressources alimentaires en baisse qui mettra hors de notre portée les produits de première nécessité. La compétition pourrait bien dégénérer en conflit, tant l’histoire nous montre que les guerres sont le moyen ultime de redistribution de ressources devenues trop rares.

Le pire est il déjà inscrit ? Si non dans quelle matrice d’action devons nous alors nous inscrire ?
Prenons bien la mesure de ce que nous allons entreprendre et, agissons.

Maintenant !   

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

25 09 19