Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2019

Greta et les religions

Le retour du réel permet de comprendre comment se construit la réalité.
Percevoir permet l'action, et la conscience d'une in-convenance sur le réel entraine un ajustement chez le "sujet" qui en prend acte ...le plus souvent..

L'ajustement se produit par ce qu'on appelle "rétro-action" (une information retour) Cette rétro-action est le retour du réel.
L'effet peut rétroagir sur sa propre cause.
Ce phénomène rétroactif se retrouve aussi dans ces prédictions qui se vérifient d'elles mêmes.
Par exemple, une pénurie d'essence est annoncée. Affolés, les automobilistes se précipitent sur les pompes à essence et...provoquent ainsi la pénurie annoncée.
L'effet à rétroagit sur la cause. On a crée délibérément une réalité.

C'est en gros la même chose pour les religions, la consommation, la finance, le changement climatique, Greta etc. ...et c'est ainsi que NOUS sommes manipulés :-)
Grâce à ce « lavage de cerveau » on voit le monde « ainsi » et donc le monde EST « ainsi ».

A nous de prendre conscience aussi bien sur le plan individuel que sur celui des groupes concernés que se crée délibérément des réalités, pour les besoins du moment, qui sans cela, n’auraient jamais existé.

Une perversion utilisée par Goebbels (propagande) qui doit se faire par imprégnation, surinformation visant un « récepteur », un « client » inconsciemment saturé et conditionné par les « informations » transmises.

Je considère pour ma part que "Greta c'est çà " !

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

 

28 09 19

 

28/01/2018

Synthèse

Petite synthèse des idées glanées ici et là !

1- Les « Républicains » sont impayables … Il ne faut pas plus accorder de crédit à Wauquiez qu’à Juppé ou Fillon.
Ils persévèrent et signent quant à leur position envers l’islam, comme MLP d’ailleurs.
Ce qui intéresse Wauquiez c’est de piquer les électeurs du FN rien de plus. Pour le reste rien ne change.
Si les électeurs LR étaient plus lucides, ça ferait longtemps que ce parti n’encombrerait plus la scène politique.


2- Pour ce qui concerne ce qui reste du Front National, s’il y avait quelqu’un de sérieux et fiable ça se verrait très vite ; malheureusement il n y a personne et donc la comédie va durer à nos dépens.
Dix huit mois avant les Européennes, et avant un "congrès de la refondation" ils ne pensent qu’à une chose : sauver leurs mandats pour pouvoir tranquillement continuer leurs petits arrangements entre « amis ».
 

3- Tous les partis politiques se caractérisent par leurs mauvais castings quand il s’agit de lutter réellement contre ce fléau qu’est l’islamisme !
Quant à leur positionnement envers l’UE, la mondialisation dite « libérale » ils se sont TOUS, sans exception, inclinés devant l’autorité des « marchés financiers », des multinationales de la "grande distribution", l'agro industrie et la publicité.
Il serait suicidaire de penser une seule seconde que cette bande de charognards et de prédateurs puisse encore être utile à la France et à son peuple;

4- C’est du peuple de France que viendra le salut de la France, de rien d’autre et de personne d’autre, ni des collabos, ni des politiques, ni des médias, ni des français de papier, et encore moins de l’UE et de ses prédateurs économico-financiers.

5- Pour les Français, le danger n° 1 qui menace la France et le monde entier c’est l’islamisme et pas seulement quelques « terroristes ».
C’est à une véritable guerre qu’il faut se livrer envers l’islamisme car le monde régressera et ne vivra jamais en paix tant que ce système, qui n’a rien d’une religion, ne sera pas nettoyé de fond en comble et réduit à sa plus simple expression.

6- Le monde actuel est incapable de s’autoréguler et de s’autocontrôler : incapable de réguler et de contrôler son système financier, économique, industriel, redistributif, éthique, écologique, des naissances etc.
Il va donc falloir, soit s’anéantir réciproquement, soit trouver un moyen de se faire réguler et contrôler …mais par qui et comment ? 

Pour la synthèse !
Francis-claude Neri
28 01 18        

14/06/2015

Effondrement ?

Ce qui devrait s’effondrer est absolument gigantesque.
Alors « on » fait quoi ?

En gros depuis De Gaulle, les politiques expliquent à ceux qui les ont élus qu’ils ne peuvent pas faire grand chose contre les marchés financiers, la délocalisation, l’explosion du chômage et les inégalités, les guerres de religions, la dégradation de l’écologie planétaire etc.
Ils nous ont pourtant assurés que l ‘Europe était faite pour çà, que sans elle point de salut et qu’il fallait nous abandonner à cet empire sans empereur identifié.
Ce renoncement conduit, nous le voyons bien à la disparition de la démocratie, son implosion, sa désactivation.
Résultat, nous ne pouvons plus élire des représentants capables de mettre en œuvre des choix collectivement décidés, de construire un projet de société.
Nous ne sommes donc plus en démocratie et c’est finalement volontaire car nous préférons jouir du présent, nous protéger individuellement plutôt que de penser et de faire naitre un autre monde possible.
La tentation hédoniste est trop forte, après tout, « après moi le déluge ».
Nous sommes donc en route vers un futur dont nous n’espérons plus qu’il soit meilleur.

C’est par la pensée systémique, par la complexité et la transdisciplinarité, en pensant autrement, en reliant les savoirs et les compétences que nous pourrons dépasser la résignation et le fatalisme actuel.

A nous de jouer ?!

Francis NERI
13 06 15