Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2019

La carte Marine le Pen

Francis-claude Neri est avec Frédéric D'Aubert et 76 autres personnes.
Marine Le Pen semble déjouer comme on dit en sport et sur plusieurs sujets, ce n'est pas l'insulter que de le lui dire, même si on peut penser qu'elle n'est la pire des solutions mais....

Avant de dérouler les principaux points où selon moi elle se trompe, il convient de bien discerner le fil conducteur de tout ça.

Il tient à une évidence dans son état major ( qui nous fait du mitterrando-chiraquisme mais sans la saloperie lucide des deux intéressés ) qu’il lui faut se conformer le plus possible au portrait robot de la candidate idéale qui en raison de l'impopularité de Macron emportera le morceau au second tour de 2022 à condition d'y participer, rien n'est moins sûr.

1) Retournements de veste idéologiques sans explications sur l'euro ou alors si parce que le gros des moutons électoraux y est opposé,

2) Espérance de rallier un électorat de droite qui n'existe plus en raison des trahisons à répétition et trop voyantes de leurs petits chefs qui préféreront toujours la reconduction de Macron comme l'a prouvé le pathétique ralliement immédiat de Fillon,

3) Volonté de ne pas taper trop fort sur l'islam en pariant - sincèrement ou non peu importe - sur une démocratisation de l'islam encore jamais vue dans le monde ,

4) Idée fixe de la défense d'institutions anachroniques, dangereuses n'en déplaise à Zemmour, Marion Maréchal et bien d'autres et qui selon le plan de De Gaulle en 1962 ( lire les conseils des ministres des 19 et 26 Septembre 1962 décrits par Peyrefitte dans son fameux " C'était De Gaulle " ) lui barreront toujours à elle, comme à d'autres, fut-ce malgré un score moins dérisoire que les 34/100 de 2017 la route du pouvoir...

Je m'arrête là, rien à faire à part une insurrection populaire que soutiendrait l'Armée, la France est dans une impasse totale, il est des pays où des grandes décisions sont décidées par le peuple, pas chez nous dans cet " archipel ", mot fameux de Fourquet pourtant un tenant du Système, où rien ne fait plus sens.

Francis Ponsonnaille
30 10 19

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

21/10/2019

La triplice : nazisme, communisme, islamisme

Le regretté écrivain philosophe Jean-François Revel faisant le premier en France à mon humble connaissance le lien entre nazisme, communisme, islamisme l'avait prophétisé : les idéologies totalitaires s'avancent toujours masquées en se faisant passer pour des victimes, mais exigent le moment venu quand le rapport de force leur est favorable que les gogos se plient à toutes leurs vues.

Lorsqu'on se demande par conséquent si devenu majoritaire dans certaines parties du territoire français, l'islam (politique ou pas) respecterait la laïcité, et surtout les libertés, pour ses soutiens et ses idiots utiles, il ne s'agit pas de les respecter mais bien de les établir à l'aune de leur idéologie globalisatrice mortifère pour mieux les détruire.

Tous ceux qui dénoncent cette marche vers le totalitarisme islamique sont priés de quitter leur pays, n'étant plus chez eux, logique folle imparable !
Mauvais présage pour la France qui prend tout droit le chemin tragique des pays où des hommes et des femmes de bonne volonté sur tous les continents avaient fait le pari d'un islam progressiste, tolérant, respectueux.

Francis Ponsonnaille

21 10 19

NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/


La possibilité d'un voile

On bataille âprement, entre adultes, de la question du port du voile, ou pas, dans les sorties scolaires. La FCPE, Blanquer et Taché jouent dans la cacophonie sur ce sujet. Mais pourquoi donc, du point de vue d'un enfant, faudrait-il interdire le voile aux mamans qui encadrent les sorties scolaires ?
Parce que les petites filles, comme les petits garçons, fonctionnent sur le principe des modèles identificatoires. Ce qui signifie qu'en voyant un adulte, un enfant se dit qu'il peut peut-être devenir comme lui. Et en voyant une femme voilée, une petite fille se dira que cet accoutrement est pour elle une possibilité future, un destin futur, une obligation future... que peut-il se passer dans la tête d'un enfant ?
La petite fille musulmane va intégrer ce voile comme une possibilité d'avenir pour elle, mais aussi la petite fille non musulmane. Et le petit garçon musulman va se dire qu'il pourra lui aussi, quand il sera grand, voiler sa femme. Mais le petit garçon non musulman se le dira aussi.
En résumé, il n'y a pas meilleur moyen pour les musulmans de faire intégrer dès le plus jeune âge, à toute la population et pas seulement musulmane, que la femme a un statut qui permet qu'on lui impose une tenue vestimentaire.
On pourra toujours rétorquer que tous les enfants voient déjà des femmes voilées dans la rue ou à la télévision. Ce n'est pas du tout la même chose. Les premières sont croisées dans l'espace public, sans aucune interaction et si l'enfant pose une question, un adulte peut toujours lui répondre qu'il ne cautionne pas ce genre de tenue vestimentaire dans notre pays et expliquer pourquoi.
Les secondes sont des personnages de fiction, sur un écran et soit l'enfant voit cette tenue sans en saisir le sens, s'il est seul, ou alors un adulte explique, comme dans le premier cas.
Pour les sorties scolaires, ces mamans voilées seront cautionnées par les maîtres, en qui les enfants ont assez naturellement confiance et seront donc en mission « autorisée » auprès des enfants. Et ce sont elles-mêmes qui vont expliquer, si l'enfant questionne, pourquoi elles portent cette tenue et donc la faire accepter, à la fois comme marque de leur religion, mais aussi comme choix possible pour une future vie d'adulte, voire comme un art de vivre merveilleux.
Ce qui s'appelle clairement du prosélytisme, auprès d'enfants très jeunes et donc extrêmement influençables. Les musulmans radicaux ont donc non seulement intérêt à ce que ce voile soit accepté lors des sorties scolaires, mais également tout intérêt à le proposer sous couvert de pudeur et de choix personnel des femmes. Sans compter que cet acquis en appellera rapidement un autre, jusqu'à ce que l'accoutrement s'impose à tous et toutes. Les intéressées voilées, avec l'aide d'idiots utiles associatifs, pratiquent la tromperie aggravée...

Pierre Duriot

15 10 19