Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2020

Pour régler les problèmes

La règle de base, c’est le fonctionnement comme un réseau neuronal. C’est une multitude d’individus agissant en parallèle et de manière simultanée à partir de règles simples pour faire émerger un comportement COLLECTIF « intelligent » c’est à dire à la hauteur des défis qui nous sont adressés.

Une approche à la fois locale et globale est seule susceptible de régler les problèmes locaux et globaux qui se posent à la communauté.

Ce fut l’idée centrale de la création d’infogroupes à partir de NOS réseaux sociaux.

Deux principes à appliquer :

Une organisation fractale, c’est à dire construite sur des éléments simples et répétitifs, se réorganisant à des niveaux différents pour produire une forme conservant une structure de base pouvant se reproduire à l’infini. A l’exemple des poupées gigognes !

Le principe de subsidiarité, c’est à dire l’application d’une maxime politique et sociale selon laquelle la responsabilité d'une action publique, lorsqu'elle est nécessaire, revient à l'entité compétente la plus proche de ceux qui sont directement concernés par cette action. Ainsi, lorsque des situations excèdent les compétences d'une entité donnée responsable de l'action publique, cette compétence est transmise à l'entité d'un échelon hiérarchique supérieur et ainsi de suite. Le principe de subsidiarité veille à ne pas déconnecter la prise de décision publique de ceux qui devront la respecter. C'est en somme la recherche du niveau hiérarchique pertinent auquel doit être conçue une action publique.

Rédiger une nouvelle constitution à partir de ces bases devrait nous intéresser …mais pour cela il faut parvenir au pouvoir et çà c’est une autre histoire certains n’en veulent surtout pas !

Il va peut être devoir et falloir le leur arracher …le pouvoir !

Francis-claude Neri

30 03 18

La crise des subprimes, de 2008, qui était DÉJÀ une crise systémique et globale, nous avait pourtant durement avertis ...bien entendu NOUS n'avons en rien modifié NOS attitudes et NOS comportements !

Nous allons GLOBALEMENT en payer le prix et il sera élevé…

Francis-claude Neri

31 03 20

 

Écrire un commentaire