Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2021

Cherchons despote éclairé

Les dernières élections ont entériné un état de fait qui dure maintenant depuis quelques années : la vie politique en France est décidée par environ 20% de la population, celle qui a intérêt à faire perdurer un système à son seul bénéfice : politiciens progressistes (y compris de la prétendue droite), média mainstream, hauts fonctionnaires, pouvoir juridique.
Les candidats aux élections peuvent être élus et maintenus indéfiniment à leur poste par de petites minorités, représentant à peine plus de 10% de l'électorat.
Il n'y a pas d'autre raison à l'abstention : ni le covid ni un prétendu je-m'en-foutisme n'en sont l'explication. Seulement le fait que 20% de la population peut décider à l'avance du résultat de l'élection, des candidats qui seront désignés et de qui en bénéficiera.
Ce système qui détruit le sens du vote mais qui en conserve toutes les apparences extérieures est non seulement la négation de la démocratie mais il en est une démolition encore plus profonde et encore plus perverse que ne le serait une dictature assumée.
C'est la raison pour laquelle de plus en plus de Français seraient prêts à une dictature : celle-ci aurait au moins l'avantage de ne pas rajouter l'hypocrisie et l'apparence de la morale à un despotisme devenu évident.
 
 

29/06/2021

Les rentiers de la république

La France est à l'heure du grand dégoût, d'une nausée que je partage avec la plupart de mes compatriotes.

Ceux qui trouveraient matière à se réjouir du scrutin d'hier n'ont rien compris à la situation du pays. Les rentiers de la république vont se trouver confortés dans l'idée qu'ils peuvent se maintenir indéfiniment au pouvoir, dans le seul intérêt de leurs petites castes respectives.

Que les petites combines et arrangements continuent de marcher et continueront toujours.

L'on pourrait à la limite acquiescer à ce raisonnement cynique si la situation de la France le permettait : la politique emprunte souvent les voies peu glorieuses du mal nécessaire. Mais ce qui attend l'équipe qui prendra les leviers de l'exécutif dans un an - quelle que soit cette équipe - est un pays en état de sombrer sur la totalité du spectre politique : économie, insécurité, éducation nationale, culture… : il n'y a plus un seul axe de gouvernement qui ne soit gravement sinistré.

Un exécutif digne de ce nom en 2022 devra à la fois faire preuve d'un très grand courage dans tous les domaines régaliens et d'une inspiration invoquant ce qui réside au plus profond de l'identité française et du génie français.

Nous atteignons le point où l'histoire devient tragique, où la croisée des chemins ne peut être manquée, parce que notre pays joue sa survie.

Et jusqu'à maintenant, nous ne voyons que des boutiquiers pour faire face à cette situation.

29 06 21

Marc Rameaux

 

16/06/2021

Le réseau Cygne Noir

Des groupes, des pages, des blogues en interaction et reliés à un site. https://cygnenoir.vienouvelle.fr/

La finalité du réseau est d’utiliser concrètement la science de l’action stratégique (praxéologie) et de la complexité pour participer au changement en 2022.

Mais pourquoi et comment ?

Ce qui est en question finalement, c’est la remise en cause de la démocratie, de sa structure, de son organisation.

La société démocratique est défectueuse, mais comme le disait Jean-François REVEL « l’imperfection n’est pas l’inexistence. La société socialo-communiste, par exemple, possède au plus haut degré la perfection, j’en conviens, mais pas l’existence ».

Quand aux sociétés oligarchiques et un peu trop autoritaires …mieux vaut ne pas y penser. Il suffit de regarder la Chine – ou la Russie- pour comprendre que ça ne peut nous convenir.

Ce qui ne doit pas nous empêcher d’avoir avec elles des liens sociaux, économiques et financiers équilibrés.

Et ce qui est en cause peut être exprimé à partir de 7 problématiques :

1) Économie, financiarisation, gestion des ressources, décroissance.

2) Absence de socialisation, d’assimilation, de régulation, de contrôle et de remédiation

3) Surpopulation

4) Immigration

5) Islamisation

6) Union européenne comment en sortir ?

7) Mondialisation, globalisation

Les groupes sont labellisé Cygne Noir et ses adhérents savent qu’il ne suffit pas d’avoir des savoirs et des compétences, il faut être en mesure de vouloir ou savoir les partager ; et pour cela un peu de pédagogie et de patience ce n’est ni vain ni de trop.

Concernant les 7 problématiques sur lesquelles travaillent le site et les groupes du Cygne Noir, chaque thème correspond à une stratégie particulière.

Une stratégie peut être la meilleure dans l’une selon le contexte, la conjecture, l’urgence, et détestable dans d’autres circonstances.

On ne traite pas par exemple la sortie de l’U.E comme l’impact des islamistes des frères musulmans en France.

Et les relier pour mieux comprendre ces problématiques, les situer dans le contexte de l’époque, c’est un des rôles clés d’un Soldat du Cygne Noir, ainsi que de décrire ensuite l’action possible à partir d’elles.

Le réseau Cygne Noir ce sont des nœuds et des places fortes de communication à partir desquelles, partout sur le terrain et à tout moment, des patriotes et soldats de Cygne Noir peuvent déclencher ou renforcer une action.

La stratégie d’accès au pouvoir en 2022 et le travail sur les 7 problématiques est développée sur notre site

https://cygnenoir.vienouvelle.fr/

Nous souhaitons que chacun puisse y puiser les informations, les attitudes et les comportements nécessaires à la réalisation de NOTRE objectif : libérer la France et les Français, redonner vie à Notre pays, lui restituer sa mémoire, son identité, ses valeurs, sa culture, ses entreprises, son industrie, ses écoles, ses universités etc.

N’hésitez plus, rejoignez Cygne Noir au plus vite et participez au combat de ses soldats ; demain il sera trop tard. 

Francis Claude Neri

Cygne Noir « Le journal »

https://cygnenoir.vienouvelle.fr/wp/petit-journal-CN/