Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2018

Effondrement 2030

L’effondrement, c’est la convergence de toutes les crises : climatiques, écologiques, bio-géophysiques, économiques…

« C’est le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi ».

Dès 1972, le rapport Meadows intitulé The Limits To Growth, rédigé par des chercheurs du MIT pour le Club de Rome, alertait déjà sur les dangers d’une croissance économique et démographique exponentielle dans un monde fini. Le rapport prévoyait l’effondrement pour 2030. Dans une dizaine d’années, donc.

L’effondrement ne prend pas la même forme selon les pays, il recoupe plusieurs réalités différentes. « C’est un enchaînement de catastrophes qu’on ne peut plus arrêter et qui a des conséquences irréversibles sur la société

On ne peut pas savoir ce qui le déclenchera : un krach boursier, une catastrophe naturelle, l’effondrement de la biodiversité… « Ce qu’on peut affirmer, c’est que toutes ces crises sont interconnectées et qu’elles peuvent, comme un effet de domino, se déclencher les unes les autres »

Il faut imaginer une vie où il n’y a plus rien dans les distributeurs automatiques, où l’essence est rationnée, où l’eau potable n’arrive pas souvent, où il y a de grandes sécheresses et de grandes inondations.

Il faut se préparer à vivre ces tempêtes.

Laure Beaudonnet

Publié le 06/08/18

Oui, il faut se préparer à vivre ces tempêtes. Avoir une approche systémique des évènements : S'élever pour mieux voir, relier pour mieux comprendre,  situer pour mieux agir.
Oui le processus est enclenché et il semble irréversible, mais les prospectivistes se trompent souvent. La réalité c’est qu’il existe des périodes de « destruction créatrices ». Nous sommes en train d’en vivre une. On ne peut pas l’arrêter, on ne peut pas reculer. Tout ce que nous pouvons faire, sur le plan individuel et de groupe, c’est comprendre ce qui se passe, puis nous positionner pour nous protéger ainsi que les nôtres.

06 08 18

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

03/08/2018

NON à Médine au Bataclan

Paul-Edouard Lnd

Mille excuse messieurs mais en quoi vous voulez interdires les bataclans d'un des meilleurs rappeur du rap français?
Grosse bises

Monsieur,

Pour commencer, si vous écrivez mille excuses il faut mettre un "s" à excuses. Ensuite, nous Français, ne disons pas "vous voulez", mais voulez vous.
De plus, nous Français, n'écrivons pas "en quoi vous voulez ..." çà ne veux strictement RIEN dire... vous auriez (en non pas vous aurez)...pu écrire : "pour quelles raisons voulez-vous interdire Médine au Bataclan ?" Et surtout pas interdire "les bataclans" ...le Bataclan EST un établissement pas un individu et il n'y en a qu'un ...au sein duquel des islamistes ont massacré des jeunes Français qui ne leur avaient RIEN fait.

Bref vous faites pratiquement une faute à chaque mot !

Seuls des Français attardés et incultes peuvent s'exprimer comme vous…et encore !
En conséquence , il apparait que VOUS n'êtes pas Français probablement un Troll islamo-salafiste proche des frères musulmans et du salafisme Wahhabite qui sévit en Arabie Saoudite, au Qatar, au Koweit, en Turquie ...

Vous devez donc savoir que c'est à Medine (Arabie Saoudite) que se trouve le centre de diffusion mondiale du salafisme; que l’islamisme Salafiste-Wahhabite ainsi que celui des Frères Musulmans forme les individus comme "ce" Médine à la haine de l'Occident.
C’est là ou les jeunes salafistes du monde entier viennent suivre des cessions de formation pour y apprendre à prêcher la haine contre la « mécréance », le repli communautariste et le refus de l'intégration des musulmans aux valeurs "impies" de nos sociétés.

La France a le droit et le devoir de défendre ses propres valeurs et même de les imposer sur son sol par la force s’il le faut.

Au Bataclan c’est cette idée "force" que nous allons promouvoir : dire et démontrer que MEDINE est le centre de diffusion mondiale du salafisme, et ce « rappeur » son propagateur.

Au delà même des mosquées, le salafisme qui distille l'idéologie wahhabite se répand de façon exponentielle par internet, par des séminaires "d'études islamistes", par des conférences et bien sur par des concerts comme celui de Medine au Bataclan....le stopper est donc vital pour stopper cette progression.

C'est cela que nous venons dire et faire au Bataclan !

03 08 18

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/