Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2019

Reconstruire la France

Non axiome1

Reconstruire la France, ce n’est pas seulement bâtir, c’est reconstruire aussi l’âme et le corps social des Français, calmer le désordre des esprits et des cœurs.

Redresser la France, c’est promouvoir une communauté forte, offrant à l’individu des raisons de vivre et d’espérer.

La France est entre les mains d’un gouvernement qui est, hélas volontairement,  dans la confusion la plus totale face à l’invasion islamiste…il n’en sortira pas jusqu’à la fin.

Comme l’exprime Alain Persat, l'urgence est aussi écologique, sociale, culturelle, économique, démocratique... et bien sur démographique …c'est d'ailleurs là l'origine (factuelle) de toutes les urgences.

Mais le danger  migratoire et islamiste – qu’il ne faut pas dissocier- est devenu la priorité des priorités.

Le pouvoir ne manque pourtant pas de connaissances et de compétences permettant de former un jugement circonstancié, mais voilà, il sait que la religion n’est qu’un moyen commode de garder des sujets rebelles à sa disposition et les musulmans seraient, à ce sujet, d’une extrême docilité.

Si l’Islam, et les islamistes en tant que tels, devaient représenter un danger pour la civilisation occidentale et pour la France en particulier, ce serait cette considération qui devrait nous faire envisager une guerre totale contre lui.

Si on ne traite pas les problématiques locales dans un contexte d’effondrement du global, on tombera dans des solutions extrémistes, c’est-à-dire l’élimination d’une partie de la population décidée par une autre partie de la population pour résoudre les problèmes globaux.

01 07 19

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

24/03/2019

La France et la république

La République française est considérée comme terre protectrice pour les persécutés du monde entier ou /et « en même temps » comme adversaire à abattre par certains de ceux qui viennent s’y réfugier.
Comment ne pas être en colère et en révolte contre cet islamisme immigrationiste, exportateur de la Oumma, qui  utilise les principes moraux et éthiques, que la nation française elle même invoque pour renforcer ceux qui veulent la détruire, en prétendant s’y réfugier ?

L’Etat islamiste n’est plus …paraît il ! Qui peut croire que le Djihad a pour autant disparu ? Que la volonté de conquête des djihadistes va disparaitre comme par enchantement ?

L’endormissement occidental va t’il considérer que les « cellules dormantes » vont se retirer des mosquées salafistes ? Que les églises vont se remplir de nouveau et les mosquées se vider ? Que va cesser l’aveuglement technocratique d’un pouvoir européen dépassé ?

Bien sur que non ! Yassine Bellatar mis en place par le Président Macron a rendu Eric Zemmour responsable de l’attentat contre les mosquées de nouvelles Zélande car selon lui « il corrobore la thèse du « grand remplacement »
Najat Vallaut Belkacen accuse d’hypocrisie des journaux français pour avoir consacré à l’islam des articles critiques…
Et ce n’est que deux exemple parmi d’autres…
La manœuvre est toujours la même, certains, y compris au plus haut sommet de l’Etat, des institutions et des médias, voudraient interdire tout débat sur la progression de l’islamisme en France sous prétexte que le sujet peut susciter du racisme, voire de la violence.

La présence d’arabo-musulmans en opposition à nos valeurs gréco-romaines, judéo-chrétiennes et des lumières en France est en constante augmentation depuis trente ans. C’est le signe d’un bouleversement le plus profond et majeur que la France ait eu à affronter au cours du dernier demi siècle …

Alors franchement je pose la question : n’est-il pas légitime d’avoir un discours critique sur l’islam ? De constater que plusieurs caractéristiques de leur religion sont incompatibles et contraire à aux principes de la civilisation occidentale ?       

«  Si l’on veut conjurer les menaces dont notre présent est porteur, la condition première est de cultiver un regard de vérité ( Philippe D’Iribarne).

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
24 03 19