Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2013

Rien à ajouter, tout y est !

Merci à Daniel pour m'avoir transmis ce texte !

Des « réalités » qu’il ne fait pas bon diffuser. Mais enfin en bon systémicien, qui respecte la valeur des    « points d’ancrages » de cette réalité, il n’est pas vain de mettre l’accent sur ce qui nous préoccupe et rentre en relation avec d’autres préoccupations. Par exemple la « crise » reconnue à présent comme       « systémique » (car touchant plusieurs « secteurs » en relations) et qui ne sera résolue que par une approche systémique de la « problématique ».

Je rappellerai pour mémoire que les principaux points clés de l’approche systémique sont : établir les relations, interactions et rétroactions entre les « items » signifiants. Appréhender la complexité de l’organisation du système concerné, le contexte, la bulle temporelle dans laquelle ce dernier évolue.        

Ci-dessous un exemple de « modélisation » à réaliser à partir d'une analyse qui n'a rien de systémique mais qui contient la plupart des éléments (items) à distinguer !

Ne pas oublier de penser : régulation et contrôle.

A vos schémas heuristiques et ... amusez vous bien !

Francis NERI

§§

Dans un style très peu littéraire mais d'autant plus réaliste voici un cri du coeur de " Michel Samissoff ", ancien compère de "Jean Roucasse ", sur son mur Facebook .

Des erreurs, on en fait tous. Moi, ma dernière, c'est d'écrire cet article.

Avant ce fut de mettre une vidéo sur les massacres des chrétiens partout dans le monde sur Facebook (vidéo prise d'ailleurs sur un autre « mur »). Cette vidéo suscite plusieurs commentaires, mais aucun ne passe. Censure !

Alors, comme toute cette hypocrisie ambiante me semble de plus en plus insupportable, je vais vous faire part de mes réflexions.

Je vais vous parler des Arabes et des noirs ... Deux erreurs fatales !

Dans notre monde "politiquement correct " (c'est-à-dire complètement faux cul), il ne faut pas dire "Arabe", ou "noir": ce sont des gros mots, des mots interdits qui sont pourtant dans le dictionnaire. Mais on préfère "black", ou "beur", ou "maghrébin". Attention à " reubeu", Florent Pagny s'en souvient... Bref: on ne doit pas appeler un chat un chat, c'est tabou, même si on ne sait pas trop pourquoi.

Il n'y a pas que dans ce sujet que l'imbécillité brille. Vous savez bien, Coluche nous a fait rire en disant les choses ... On ne dit pas une "caissière", mais une hôtesse de caisse ! On ne dit pas un infirme, mais un handicapé (ensuite on est passé à "personne à mobilité réduite") et il ajoutait: " On ne va plus dire un con, on va dire un non-comprenant".

La société civile s'est complètement embourbée dans son pseudo humanisme à deux balles. Je reviens une seconde à Florent Pagny. Je le connais assez bien, on se croise de temps en temps, on a fait plusieurs émissions et déplacements ensemble. Je ne crois pas qu'il soit raciste, il a juste exprimé un ressentiment ambiant. Il a dit en gros : " Mes enfants vont étudier à Miami, je n'ai pas envie qu'ils viennent en France pour parler "reubeu"". Après tout, c'est un avis et il devrait avoir le droit de l exprimer. Mais non ! Aussitôt, plainte de "SOS racisme", plainte dela Licra, menaces physiques téléphoniques, boycott de Pagny sur plusieurs radios, etc. C'est curieux, non ?

Dans le même temps, des humoristes font passer le Pape pour un demeuré, pour un légume ou même, quand ils ne sont pas trop bien renseignés sur sa biographie, pour un nazi.

Taper sur le Pape, sur l'église, sur les Juifs (un peu plus prudemment quand même), Tout cela est de bon ton. Mais oser émettre une critique sur un Arabe ou un noir, c'est tabou. Celui qui ose se fait massacrer immédiatement.

A l'époque, Bernard Tapie avait dit de son goal Joseph-Antoine Bell que c'était un con. Bell avait répondu : "Tapie dit cela parce qu'il est raciste et que je suis noir"... Tapie avait conclu: " je ne dis pas qu'il est con parce qu'il est noir, je dis qu'il est con parce qu'il est con."

Je vais tenter de vous démontrer aussi comment on "truque" les statistiques. Actuellement, dans les prisons françaises, huit détenus sur dix sont des Ara .... Pardon des maghrébins. Tout le monde le sait, enfin, si vous ne le saviez pas, c'est fait. Et le Ministère de l'Intérieur le sait encore mieux que les autres. Pourtant (suivez-moi bien), les statistiques officielles d'état parlent de moins de 2% d'étrangers détenus. Pourquoi ? Et bien pour une raison toute simple (et vraie en plus) : ces arabes qui remplissent les prisons ont tous une carte d'identité Française, donc ils sont Français comme les autres, donc ils n'apparaissent pas dans les statistiques, et voilà ! Alors après cela, si je dis que dans nos prisons c'est comme au bled, qu'ils exigent leur nourriture "hallal" etc.. Que les détenus (rares) Français doivent raser les murs et sont en réel danger physique, je suppose que je suis un horrible facho...

Tenez: un autre scoop pendant que j'y suis, dont personne n'a été informé : le 11 novembre, sur le plateau du Larzac, des militaires qui gardaient un dépôt de munitions ont été attaqués à balles réelles par des ... Oui, vous avez deviné. Il y a eu un blessé parmi ces gens, un soldat a pris un impact sur son gilet pare-balles. Vous n'en saurez rien. Pourquoi ? Parce que tout lemonde sait, nos politiques en tête, que la marmite va péter, mais il faut que ce soit le plus tard possible. Alors on repousse l'échéance en espérant que ça tombera sur la gueule de nos enfants.

Il y a quelques années, un économiste avait avancé la drôle d'idée : supprimer le RMI, devenu RSA : les experts ont répondu très vite : en cas de suppression du RMI, les banlieues descendent dans la rue, c'est la guerre civile. On a rangé cette idée. Je parle des banlieues: ce sont maintenant des zones de non-droits. La police n'y pénètre plus : il est plus facile de verbaliser avec des radars au bord des routes.

Une anecdote : tous les ascenseurs d'une cité étaient détruits ; les vieilles maghrébines montaient 5 ou 6 étages à pied avec leur panier. Les ascenseurs détruits par leurs propres enfants ou petits enfants. La compagnie d'ascenseurs a changé tous leurs appareils, flambants neufs. Quatre heures après leur livraison, ils étaient détruits et les mères et grand-mères de ces "djeun's" baissent la tête et prennent comme d'hab les escaliers avec leur panier plein ...

J'en vois déjà qui vont me répondre: "Oui, mais ces pauvres petits jeunes gens sympathiques, il faudrait leur trouver un travail, ce serait formidable pour eux !" Jusqu'où peut-on être aussi aveugle ! L'intégration !! Je vois à la télé des émissions d'une impudeur incroyable. Pour parler d'intégration, on invite en général, comme je l'ai vu dernièrement, un brillant chirurgien d'origine algérienne, un sénégalais polytechnicien et une française femme de ménage (je vous jure que c'est vrai!) et on vous dit: L'intégration est complètement réussie.

Mais enfin, qui va dire que pour un brillant chirurgien ou un excellent ingénieur il y a des millions d'autres inadaptables, inadaptés à notre système social. Pourquoi cette malhonnêteté intellectuelle ? Pourquoi ? Parce que, rappelez-vous: la marmite...Il ne faut pas soulever le couvercle sinon elle va péter.

Cela dit, il y a des musulmans intégrés, c'est vrai, et je les respecte. Mais ils ne sont pas nombreux car la plupart ne le veulent pas. J ai vécu dans beaucoup d'endroits. J'ai recompté : j'ai fait 43 déménagements dans des villes de France et dans quelques autres pays. Je suis né au Maroc, j'ai grandi un peu en Afrique, j'étais en Algérie pendant la "guerre" (enfant), à Djibouti, àLa Réunion, à Miami, bref...  j'ai pas mal bougé et je crois avoir quelques notions de géopolitique. Pour rester dansla France"intra-muros", j'ai habité le nord (Lens, Hénin-Liétard devenu Hénin-Beaumont) où j'ai vu l'immigration polonaise, russe, slave en général. Ces populations se sont parfaitement intégrées en une demi - génération. Au sud, j'ai habité Saint-Raphaël et Marseille, j'y ai vécu l'immigration des espagnols, des portugais, des italiens...Parfaitement intégrés, fiers d'être français et reconnaissants envers leur pays d accueil.

Les " Noirs " s'intègrent, mais plus difficilement.

Mais où veux-je en venir? A la phrase qui tue: les musulmans ne s'intègrent pas. On peut hurler, vitupérer, critiquer, me traiter de ce que vous voudrez mais voilà : les musulmans, donc grosso modo les arabes ne s'intègrent pas. Comme je l'ai dit plus haut, ils ne le veulent pas; ils veulent apporter leur civilisation moyenâgeuse ici. Oh! Je sais bien la réponse de certains. "Cet amalgame n'est pas supportable"

C'est si facile de ne pas se mouiller. Pour ceux qui s 'intéressent à l'histoire, rappelez- vous du retour de Chamberlain de son entrevue avec Hitler, agitant son traité de paix avec l'Allemagne. Pathétique, il n'avait rien vu venir. Ou le retour au Bourget de Daladier, lui avait compris qui disait : "Ah les cons !" alors qu'il se faisait ovationner par une foule de Français qui, eux, n'avaient rien compris à ce qui allait leur tomber sur la tête... L'histoire se répète invariablement avec les mêmes niaiseries.

On pourra aussi me dire que la civilisation arabe a été une grande civilisation. C'est pas tout à fait exact: ils ont amené au monde une part (modeste) des mathématiques, une certaine poésie et un peu de médecine. Mais il y a un sacré bémol : cette civilisation n'a plus évolué depuis le 12ème siècle et nous sommes au 21ème. Le compteur est resté bloqué depuis. Qu'on me montre une voiture de marque Arabe !

Autre chose: on peut me dire que ces gens sont venus surtout à la fin des années 60 et que ce sont aussi eux qui ont reconstruitsla Franced'après-guerre, qu'ils ont aussi contribué à construire nos maisons, nos rues, nos immeubles... C'est exact. Mais quand un pays a besoin de main d'oeuvre, il la prend, quand il n'en n'a plus besoin, il la renvoie. Ne bondissez pas, cela a un nom: ça s'appelle la raison d'état.

La raison d'état, ce n'est pas une personne avec un coeur, c'est un protocole. On ne fait pas un pays avec des assistantes sociales, on le fait par la raison d'état, c'est d'ailleurs étudié dans toutes les facs.

Je vais vous parler quelques instants du système de protection sociale et de santé. Bien entendu, je vais commencer par dire ce qu'il ne faut pas dire: 80% des consultations hospitalières sont le fait de maghrébins.

Un plaisantin pourrait me dire que c'est parce qu'ils n'ont pas les moyens d'aller dans des cliniques privées. Pourquoi pas ?N'empêche que si vous allez par curiosité dans les urgences vous serez effarés. Pourquoi ? Parce que c'est gratuit. Elles sont ainsi devenues, non pas un endroit d'urgence mais un banal lieu de consultation. Alors si le petit Mohamed tousse, au urgences.

Vous savez, je parle des choses quand je connais. Quand je ne connais pas, je me tais. Il se trouve que je suis (entre autre) kiné et que j'ai fait quelques années en hosto. Ce que je vous décris, je l'ai vu et revu et tous les mois, ça s'amplifie.

Pour aller vite, je vous passe bien sûr les médecins qui se font tabasser parce qu'ils "touchent" une femme musulmane, que ces gens font des scandales à répétition quand ils doivent attendre trop longtemps, etc... Les autres attendent stoïquement, eux ils foutent le bordel partout, c'est comme ça...
Alors me direz- vous, où ça va tout ça? Il faut se risquer à faire de la prospective. Au point où j'en suis! Je pense que cela va aller très mal (la marmite !). Je suis pessimiste, mais lucide: ça compensera avec ceux qui se cachent les yeux.
On a vu les Balkans, la Serbie chrétienne asservie par l' islam. C'est le chaudron central de l'Europe, vous verrez qu'on va encore en entendre parler.
La Grande-Bretagne envahie par les intégristes musulmans,la Belgique submergée.La France compte 10 millions de musulmans (et non pas 4,5). Savez- vous quel est le prénom le plus donné dans les maternités ? C'est Kévin, Mohamed n'est que le deuxième.

Quand la fameuse marmite va sauter, ce sera une guerre civile, entre « français ». Les banlieues qui descendent dans les villes, les gardes mobiles qui chargent, l'armée, les morts par milliers ...

Je vois encore bondir quelques-uns d'entre vous : quel défaitiste !La France, terre d'accueil, des droits de l'homme . Je connais: ça fait 25 ans que vous vous gargarisez d'utopie.

Pourtant, comme vous, je préférerais décrire un monde fraternel, d'égalité, où tout le monde s'aime et patati et patata. Vous avez su vous en contenter depuis trente ans, il n'y a pas de raison de ne pas continuer, pas vrai?

Et puis on peut me dire aussi : « Eh bien puisque tu es si fort, dis-nous comment il faut faire, malin ?... Et oui, c'est embêtant: je n'ai pas de réponse.

Je suppose qu'il aurait fallu stopper net cette immigration dès les années 60/70 Un peu tard maintenant, hein ?

Pour tout vous dire, je pense que nous allons vers la fin de notre civilisation. L'histoire du monde est un balancier : à toi, à moi.

Comme les Romains à Capoue, nous nous vautrons dans notre confort et nous n'entendons pas les Barbares à nos portes ou pis encore, à l'intérieur même de notre pays.

Si vous saviez comme j'aimerais me tromper ! Nos enfants nous jugeront. "Ils n'ont rien vu venir, ces cons!".

Pour conclure, je vous dirai bien sûr comme tous les bons fachos que j'ai de bons copains arabes, juifs, noirs, athées, homos et tout ce que vous voudrez. Soyez gentils d'avoir l'intelligence de penser que je ne veux tuer personne. Je ne suis pas nazi, ni SS, ni ultra ce que vous voudrez.

Mon métier c'est de soigner tous mes frères humains. A mon avis, cet article ne va pas rester bien longtemps sur mon mur. Voilà: à vous de juger... Suis-je un horrible raciste? C'est vous qui voyez.

Merci de m'avoir lu...

 

12/02/2013

La démission de l’autorité

« Distribution de nourriture et de vêtements par l’Aube dorée à la partie des grecs en voie de clochardisation. »

Verrons-nous bientôt cela en France ? 

Dans les urnes, le Front National est devenu la troisième force politique du pays, mais il est loin d’occuper sur le terrain la place qui lui est due.

La gauche doit son succès actuel grâce à la méthode Trotskyste d’infiltration et d’implantation locale mise en œuvre depuis quarante ans. La droite complice l’a laissé faire en toute connaissance de cause

Les islamistes appliquent, avec succés, la même méthode depuis aussi longtemps avec en plus une présence de soutien économique constante auprès des minorités « défavorisées », analphabètes et fanatisées.

Le Front National de Jean Marie Le Pen, qui semble n’avoir jamais véritablement voulu parvenir au pouvoir, s’il s’est toujours intéressé au national et au global, à toujours négligé le local et encore plus les problèmes quotidiens du petit peuple.

Il n’a pas quarante ans devant lui.  S’il envisage de percer rapidement, il va lui falloir revisiter sa stratégie pour obtenir quelques succès aux élections locales, seule chance de se présenter en force aux élections nationales futures.

Une stratégie d'alliances locales avec l'UMP est un préalable indispensable mais peu probable hélas.  Celle consistant à occuper le terrain en soutenant et en protégeant  le peuple de France toutes classes sociales confondues serait plus efficace. Un peuple abandonné par ses élites de droite comme de gauche y serait particulièrement réceptif.

Des "représentants du peuple" capables de se substituer à la puissance régalienne car l’autorité de l’Etat est en chute libre et que ces mêmes élites semblent ne s’intéresser qu’à leurs carrières, à la répartition des prébendes entre eux, à l’Europe des marchés et à la mondialisation financière.     

Sur fond de démission des autorités, un processus  qui ne pourra être séparé d’un discours nationaliste et de méthodes « autoritaires » à mettre en oeuvre au sein de chaque coin de France à reconquérir et où des Français sont à soutenir et protéger.

Le Front National doit transformer en actes ses propositions sous peine de perdre toute crédibilité envers ceux qui ont investi tous leurs espoirs dans la couleur « bleue marine ». 

La France  est d’ores et déjà terrassée par la crise, le chômage et l’insécurité.

Dans ce contexte, nombre d’immigrés illégaux venus bénéficier du système social versent dans la délinquance et la criminalité.

L’Etat, lui, malgré des promesses successives de passer la France au karcher, est accusé de ne pas jouer son rôle. La police paralysée par un Etat et une justice résolument « bien pensants » est impuissante à maintenir l’ordre. 

L’enjeu à présent est clair ! Si une autorité structurée comme le Front National ne se dresse pas pour maintenir l’ordre et la sécurité, pour penser global mais agir local, pour limiter l’aide publique aux Français, pour stopper l’immigration et renvoyer les clandestins chez eux, plus rien ne sera possible et la France sombrera dans la guerre civile, une fois les plus entreprenants d’entre ses « nationaux » l’ayant désertée.            

François Hoffmann

08/04/2012

Musulmans et responsables

Nous sommes d’accord pour ne pas faire d’amalgame et projeter les crimes de Mohamed Merah sur les musulmans de France. En attendant qu’ils évoquent enfin la construction de l’islam en France, expurgé de quelques règles moyenâgeuses inacceptables en l’état.

Nous sommes d’accord, car son immense majorité est modérée et pacifique, mais pour quelles raisons ne défile-t-elle pas avec les juifs et les chrétiens, le MRAP et autres institutions des « droits de l’homme », Résistance Républicaine ou Le bloc identitaire, et j’en oublie, aux cris de « stop à l’invasion extrémiste », « respect aux juifs et aux chrétiens », « vive la France, la démocratie, la laïcité et les lumières », « non à la charia en France ».

Ce serait un beau « geste » qui irait droit au cœur de Tarik Ramadan ou de Martine Aubry qui, du coup, imagineraient tous deux, d’autres slogans réconciliateurs …n’en doutons pas !

Par exemple, ils pourraient oser, avec François Hollande, un discours transgressif sur l’immigration, dénoncer l’Europe de Schengen, une vraie passoire, refuser la régularisation des clandestins…nécessairement « sans papiers », ainsi que le vote des étrangers hors Union Européenne aux élections locales.

Un beau geste qui s’appuierait sur des réalités sociologiques, sociales et économiques. Un événement médiatique qui réconcilierait les Français de toutes origines, éloignerait la peur, la haine et la violence qui montent.

Mais je rêve ! La pensée stratégique et électoraliste de droite comme de gauche n’a rien à faire de réconciliations entre Français … bien au contraire !

Qui veut encore rassembler deux Français sur trois autour de lui ? C’était possible au temps des Trente Glorieuses ! Depuis il y eut les « Trente Piteuses » et une super-classe mondiale de riches qui détient tous les pouvoirs grâce à la mondialisation des échanges et des finances, une classe moyenne qui s’est fait avoir par les « mondialistes » du CAC 40 et un magma sous prolétarisé qui n’existe déjà plus sinon comme objet de consommation de « minima sociaux ».

Non il n’y a pas de réconciliation, de solidarité, de partage des sacrifices sans justice sociale, sans que ne soient reconnues et acceptées les différences, sans que ne soient préservés nos valeurs, nos acquis, nos mémoires et nos identités.

En outre, les réfugiés économiques et bientôt climatiques ne cesseront pas d’affluer…bien au contraire et, comme toujours, la religion apparaîtra de plus en plus comme un moyen de contrôler et d’apaiser les masses en effervescence.

L’air européen va devenir de plus en plus irrespirable. L’héritage occidental des lumières n’est pas compatible avec une immigration musulmane portée par le messianisme biblique et territorial du Coran. Ceux qui croient en une coexistence pacifique se trompent lourdement.

Bien au contraire, la sphère des ultras de la Thora, du Coran et de la Bible se rapprochent dangereusement. Au train où vont les choses, les laïques n’auront bientôt pas d’autres solutions que de raser les murs …ou d’immigrer …mais pour aller où …je vous le demande !

Toute cette histoire me refait penser au « Camp des saints » un roman de l’écrivain français Jean Raspail publié en 1973, qui décrit les conséquences d’une immigration massive sur la civilisation occidentale. Et puis je me dis qu’après tout j’ai bien encore une vingtaine d’années devant moi, çà devrait être suffisant pour tenir le coup avant le grand voyage !

Francis NERI

08 04 2012

http://semanticien.blogspirit.com