Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2020

Une vision globale

La "vision globale" est un terme utilisé en géopolitique et en stratégie pour désigner un «plan», une prospective.

Son ambition est de dépasser les compartimentages nationaux (entre autres) et de rechercher les connexions, les interactions ou les bifurcations à différentes échelles, pour ainsi réaliser une approche « totale » des problématiques sans pour autant tomber dans l’universel ou le schématisme (le local ou le global).

Pour ma part je considère qu’une vision globale va avec une approche systémique des problématiques

D’où le concept d’agir local tout en pensant global cher à Hervé Morin.


Par exemple, essayons de « penser global » mais « d’agir local » sur la religion ET le projet islamo-politique et peut être, ensuite, ne mettrons nous plus toutes les religions dans le même panier de crabes.

Considérons, également, la « problématique islamiste » comme une « entrée » sur les autres problématiques car elles sont « reliées », ce qui interpelle la cohérence (occidentale) "globale"

Les 7 problématiques :

1) Gestion des ressources, décroissance
2) Absence de régulation, de contrôle et de remédiation

3) Surpopulation
4) Immigration
5) Islamisation
6) Union européenne
7) Mondialisation, globalisation

17 12 20

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/  

 

26/01/2020

Reconstruction

Voilà un article qui met en perspective une crédibilité nouvelle et une reconstruction d’image pour MLP et le RN.
Venant de Boulevard Voltaire, proche ne l’oublions pas de Robert Menard, nous ne pouvons ne pas nous demander si cet article, venant s’inscrire dans un ensemble d’autres probablement concertés n’est pas le prémices de ce rassemblement que nous attendons tous :  « Mon projet est d’aller vers un projet d’unité nationale, autour d’un grand dessein français, d’un grand projet fédérateur qui puisse réunir les Français d’où qu’ils viennent, d’un projet de grande alternance pour remettre le pays sur pied. »
Nous ne demandons qu’à y croire mais la question se pose du : « autour de quoi se rassembler »

- Si c’est pour une sortie de l’UE je suis d’accord

- Si c’est pour stopper l’immigration et fermer nos frontières je le suis aussi

- Si c’est pour mener une véritable guerre en France contre l’islam politique je le suis toujours
- Si c’est pour réguler, contrôler l’économie, la finance et la démographie, je suis d’enthousiasme
Pour « le reste » je sais qu’elle ne pourra pas faire mieux que ses prédécesseurs sauf à instaurer un régime plutôt « autoritaire ».  Connaissant son gout pour un centralisme très… très jacobin, je sais que les notions de décentralisation, de subsidiarité et d’organisation fractale seront vite oubliés, n’en déplaise à Paul Jorion son conseiller économique actuel.

Alors je ne dis pas non …nous verrons bien …et très vite ! Les municipales seront le "laboratoire idéal" !

https://www.bvoltaire.fr/marine-le-pen-candidate-en-2022-...

26 01 20

http://semanticien.blogspirit.com/

Francis-claude Neri

 

12/12/2018

Gilets jaunes, Europe et immigration

Il y a deux dangers mortels, deux priorités absolues : l’Europe et l’immigration. Éviter ces deux sujets, c'est parler dans le vide.

L'Europe paralyse la France de l'extérieur pendant que l'immigration la détruit de l'intérieur.

Sortir de l'Europe pour retrouver la maîtrise de notre destin en période de tempête, et stopper l'immigration pour rétablir la cohésion nationale sans se payer de mots sont les conditions du salut de la France. Tout le reste est secondaire, et quiconque détourne l’attention de ces enjeux vitaux, quiconque est européiste, immigrationniste ou les deux à la fois, est soit un crétin soit un traître. C'est maintenant qu'il faut réagir.
A différer, il risque de ne plus rien y avoir à sauver.

Gilet jaune et CGT

La CGT a peut-être d’autres priorités que le mouvement social le plus important qu’ait connu la France depuis longtemps : le syndicat a organisé une « Marche pour la journée internationale des migrant.e.s » (sic) le 18 décembre à Strasbourg. Avec eux, le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) et le Parti Communiste Français (PCF), entre autres.

Un communiqué a été publié : cette marche se fera contre « la montée des nationalismes » et « contre l’idée que l’immigration crée du dumping social », mais aussi  « pour la régularisation des sans-papiers et pour l’égalité des droits. » Des revendications qui vont complètement à l’encontre de celles des gilets jaunes, assez mobilisés sur la question migratoire et de la souveraineté du pays. Peut-être est-ce la raison de la distance de la CGT vis-à-vis de la révolte en cours.

Que les choses soient claires les fameux « corps intermédiaires » sont très probablement de connivence avec le pourvoir pour récupérer les Gilets Jaunes, leur faire une aumône et passer outre à leurs revendications de fond.

La prochaine « manifestation des gilets Jaunes devrait se faire à Strasbourg et avoir pour « cibles » l’UE et l’immigration     

Louis Michel Saint Jean
Francis-claude Neri

12 12 18